Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 09:35

Je viens de recevoir un exemplaire du bulletin de l'association Cantal-Patrimoine http://cantalpatrimoine.free.fr, présidée par Pascale MOULIER.

le numéro 10 (mars 2007) consacre un chapitre entier au travail de l'abbé BOISSIERE, un manuscrit qui servit pour une pièce jouée par les enfants de l'école libre des Frères de Salers en 1891.

Cette pièce relate les événements qui opposèrent les Huguenots aux Sagraniers dans les rues de Salers dans la nuit du 31 janvier au 1er février 1586. Les travaux de Delalo et de Jalenques nous rappèlent que 19 chefs de famille furent tués cette nuit là pour défendre la cité et que la maison des Templiers reçut les blessés.

Ce n'est pas sans émotion que l'on parcourt cette pièce de théâtre. Elle fait résonance avec les travaux de Gérard DELANGLE, aujourd'hui disparu, qui remit en scène au début des années 90, cet épisode singulier de Salers mais qui permit à notre cité d'entrer durablement dans l'histoire de France pour avoir manifesté, en des temps difficiles, une fidélité à la couronne de France, quel que soit le prince qui l'incarnât.

La remise au goût du jour de cette pièce serait une excellente excuse pour voir se reformer dans un premier temps, avec toutes les bonnes volontés, un début de comité des fêtes qui pourrait réfléchir sur le contenu festif que l'on pourrait voir renaître à Salers (Faut-il relancer les fêtes Renaissance ou bien penser autre chose? voilà un sujet de café philo ... ), l'attaque de Salers étant fixée début février (une époque assez froide), on pourrait tout à fait imaginer que les enfants du groupe scolaire (sans se limiter à Salers) montent une petite pièce pour que tout le monde en profite en basse saison, et qu'elle soit le prélude d'un sérieux "Voeu de Ville" pour les beaux jours.

Plus sérieusement, la lecture d'un tel article me fait sérieusement réfléchir sur cette problématique et j'y reviendrai dans les semaines à venir.

Le contenu du programme des festivités de Salers mériterait d'être étoffé pour le bien de tous, les commerçants bien évidemment, les résidants aussi pour voir briller à nouveaux de mille feux la ville (que l'on se souvienne des grands fanions fleurdelisés sur les façades de la place Tyssandier) et les touristes en bout de course qui sont un apport économique non négligeable pour la cité.

Puisque l'on parle de ce sujet, il faut se poser toutes les questions et notamment celui du budget. Les bonnes volontés seront partantes si on leur offre un cadre sécurisé et rigoureux. La réactivation d'une association de commerçants est indispensable pour permettre à ces derniers de mutualiser leurs efforts et aussi leurs subventions à un programme de festivité que la commune seule ne pourrait supporter. La commune doit pouvoir s'entourer de partenaires compétents et ne pas hésiter à se tourner vers des cités qui ont des situations similaires à celles de Salers ( Le Mont Saint-Michel, Guérande près La Baule, Carcassonne, ...); Certaines villes de France sont dans la même situation, un site magnifique mais des moyens restreints.

C'est dans cet esprit qu'il faut avoir recours au mécénat et aux partenariats d'investissement avec certains groupes. Tout cela doit s'étudier en conservant une certaine éthique (Ce que l'on appelle pompeusement, les bonnes pratiques) sans perdre de vue une certaines ambition pour Salers, c'est-à-dire pour tous les Sagraniers.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article
21 juin 2007 4 21 /06 /juin /2007 23:32
Bonsoir à tous, et parce que toutes les solidarités sagranières se valent; Nono offre sur son site internet quelques pistes pour les prochaines municipales... à suivre ! Je vois que sur certains points, nous nous retrouvons.




mon programme

 

en cours de constitution 

- Un plan d'eau à Salers avec pédalos et pêche au gros..Cool

- Au moyen âge le seigneur de la cité de Salers faisait couler du vin aux fontaines le 15 août. j'ai décidé de reprendre cette tradition.

- Les Apéros à 1 euro dans les bars de la cité.Surprise (le jour de mon anniversaire)

- Enlever les pavés et les remettre.

- Ouvrir par le biais d'une association une discothèque avec des spectacles tous les week end.

- Réquisitionner les bâtiments inoccupés et créer des logements sociaux.

- Créer des circuits d'initiations aux champignons...

- Réserver le parking du collège aux saisonniers pendant l'été.

- Mettre en place une tyrolienne et une montgolfière à barrouze pendant l'été.

- équiper les horodateurs de ticket offrant la possibilité de réduction dans un commerce ou une visite offerte de la cité.

- réhabiliter le chemin des loups en proposant un circuit découverte de la flore.

- Remettre au goût de jour le tambour de ville pour annoncer les nouvelles.

- organiser des bals populaires sur les places de Salers durant l'été.

- Ouvrir les boutiques jusqu'à 22 heures tous les soirs de la saison.

- Organiser une chasse aux trésors dans les rues de Salers.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 18:30



L'utilisation d'un hébergement gratuit pour son blog par un candidat aux élections est possible, mais ce site ne doit pas faire apparaître de publicités pour des tiers, quels qu'ils soient. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politique (CNCCFP) a ainsi attiré, via l’AFP, l'attention des candidats sur l'utilisation des modules de création de blogs proposés par différents médias (L’Express, Libération, le Monde, etc.). Créer son blog sur ce type de site «peut s'apparenter à un don de personnes morales de la part du média, ce qui est interdit». Le risque pour les candidats est de voir invalider leurs comptes de campagne, les privant ainsi de tout remboursement de leurs frais, voire entraîner l'annulation de leur élection. En conséquence et bien que le «regrettant», lexpress.fr a préféré fermer les blogs de Najat Vallaud-Belkacem (PS), Marielle de Sarnez (MoDem) et Arno Klarsfeld (UMP), tous trois candidats aux législatives. Et les candidats Arnaud Danjean (UMP) et Frédéric Cuvilier (PS), qui livraient leurs confidences de campagne sur liberation.fr, ont opté pour le silence jusqu'au 2e tour des élections législatives ce 17 juin.

Depuis 1995, les partis politiques et les candidats ne peuvent bénéficier de dons ou concours en nature de la part de personnes morales. Ainsi la fourniture de biens ou services à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués sont formellement prohibés. Seules les personnes physiques dûment identifiées peuvent faire des dons plafonnés à 7.500 euros par an et par formation politique. Il existe cependant deux exceptions à cette règle: - Les formations politiques répondant aux critères définis dans la loi du 11 mars 1988 modifiée, c’est à dire qui soit bénéficient de l’aide publique, soit disposent d’un mandataire financier, personne physique ou association de financement agréée par la commission, et, dans tous les cas, qui se sont conformées à l’obligation de dépôt de comptes certifiés, peuvent financer une campagne électorale et verser des sommes à d’autres formations politiques. - L’association de financement agréée d’un parti politique peut percevoir la dévolution du solde positif des comptes de campagne électorale provenant du mandataire financier (personne physique ou association de financement) du candidat. Pour accéder au site de la CNCCFP, voir lien ci-dessous.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article