Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 23:39

En faisant un petit rangement des documents des Fêtes Renaissance de Salers, j'ai retrouvé cette photo, je ne résiste pas au plaisir de la partager avec vous, elle date de 1993.

 

1993-Philippe-Garrigue.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 21:32

DSCF0297.JPGIl y a deux mois, nous apprenions avec regret la disparition de Philippe GARRIGUE, notre ami, "brouteur d'histoire".

Il laisse derrière lui plusieurs orphelins, ceux qui aiment le patrimoine sagranier, les anecdotes de la grande histoire.

Philippe avait une soeur jumelle, Bernadette; elle vivait depuis de nombreuses années à La Ronade en compagnie de son époux, Jean-Pierre LAGANE.

Ils avaient tous deux mis en place un charmant salon de thé, animé par des cafés-philo originaux et de jolies chambres d'hôtes décorées avec délicatesse.

Bernadette a rejoint son frère jumeau. D'une nature discrète mais d'un caractère trempé, cette auvergnate avait le coeur chaud et le sang froid.

J'ai encore à l'esprit ce sourire rassurant à chaque fois que je passai la tête par la porte de la cuisine pour y sentir l'odeur du "chocolat chaud maison" à déguster avec les mémorables carrés.

La vie défile trop vite à Salers, nos personnalités disparaissent et emportent leurs secrets à jamais.


Oui, la mémoire s'étiole... trop vite.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 14:46

 

 

Capture d’écran 2014-04-29 à 11.46.59Il est peu de vies qui concentrent autant d’activités passionnantes que celle de Philippe, Marie, Justin, Henri Garrigue, né un beau jour de mai 1935 à Angoulême.

 

L’inlassable « brouteur d’histoires », comme il aimait à se faire appeler, issu d’une famille de 6 enfants, est né en Charente du fait des activités professionnelles de son père, tout comme sa sœur jumelle Bernadette.

 

Ses activités professionnelles l’ont d’abord éloigné de ses origines sans totalement l’éloigner des activités rurales, si chères au Pays de Salers, c’était l’époque où il conduisait glorieusement sa Citroën « Amy ».

 

Son installation durable à Salers s’effectua dans le domaine familial des André de La Ronade, ses ancêtres. Cette maison, devenue emblématique et dont les fondations nous remontent au XIVème siècle, passe pour être la plus ancienne du village et si elle pouvait parler, elle nous dirait surement s’il y a eu des Templiers ou non sur le secteur.

 

Philippe s’est engagé dans les années 80, en même temps que Gérard Delangle, à la valorisation du patrimoine sagranier, tout en étant guide au sein de l’Office de tourisme, au sein duquel il travaillait de concert avec Irène Rouire.

 

Il prit alors la responsabilité, sous la présidence de M Vareille, de dynamiser le musée de Salers que l’on appelait improprement « des Templiers ». Après un inventaire exhaustif, Philippe Garrigue y a présenté le travail entrepris par Ernest Tyssandier d’Escous pour mettre en avant la race Salers, dont la Société Historique du Pays de Salers a célébré le bicentenaire l’été dernier. Grâce à lui, c’est une « Maison de la Salers » avant l’heure qui avait vu le jour. Il avait également extrait de la maison mitoyenne « Dolivier », son mobilier remarquable.

 

Homme de piété, il prit un soin particulier à mettre en valeur le patrimoine liturgique de la paroisse de Salers, notamment grâce à ses échanges avec les regrettés abbés Daucquier et Delacellery. Il n’était d’ailleurs pas surprenant de l’entendre réciter à mi-voix, au moment des heures, les offices monastiques.

Homme de culture, il avait été parmi les tous premiers à s’engager dans le premier jumelage de l’histoire de Salers avec Hollókö (Hongrie), initié en 2009, prenant sans hésiter la route à travers l’Italie pour aller jusqu’aux frontières des Carpates. Il sut d’ailleurs accueillir nos amis hongrois à chacune de leur visite, en ami, en voisin.

Homme de lettres et d’histoire, Philippe Garrigue aligne une bibliographie impressionnante sur le secteur, touche-à-tout, curieux, mécène, il a rédigé plusieurs monographies en prolongement du travail réalisé par l’historien James L. Goldsmith sur les seigneurs de Salers. Qu’il nous soit ici permis de rappeler qu’il a rédigé une généalogie très complète sur les deux familles seigneuriales de Salers, un ouvrage de référence sur les tapisseries du Canton de Salers conjointement avec Jean Descoeur et Madeleine de Saint-Chamant, des travaux très complets sur les André de la Ronade.

Des dizaines d’articles de Philippe Garrigue sont référencés dans les brochures des associations historiques œuvrant pour la valorisation du patrimoine local.

C’est également grâce à lui que furent sauvées les archives d’Ancien régime de Salers qui ont failli finir aux encombrants dans les années 90. Il sut interpeller les autorités départementales sur cette urgence par l’entremise de Jean-Eric Iung, directeur des archives.

Homme d’engagement, Philippe a été l’un des premiers et des plus fidèles à contribuer à l’essor de la Société Historique du Pays de Salers et apportant, chaque année, une contribution originale.

 

Philippe était intarissable sur les histoires locales, aucune pierre, aucun blason, aucune reliure n’avait de secret pour lui. D’un pragmatisme jésuite, il écoutait toujours les certitudes sulfureuses d’historiens amateurs pour pointer le détail qui avait toute son importance pour en comprendre la spécificité et apporter, avec son savoir serein, les corrections nécessaires.

 

Incontestablement, Salers perd sa mémoire vivante avec la disparition de Philippe, après le départ d’Irène de Lestrade, de Victor de Bargues, de Patrick Brou de Laurière, de Jean de Roquemaurel, notre histoire sombre progressivement dans les limbes de l’amnésie. Autant de témoignages qui ne pourront plus nous livrer des anecdotes des temps passés.

 

En écrivant ces lignes, je me rappelle des chroniques qui animaient nos conversations, je perds en Philippe, bien plus qu’un ami ; depuis l’adolescence, maintes et maintes fois, je suis venu frapper à la porte de son échauguette pour trouver des réponses à mes questions, c’est grâce à lui que je lui dois d’avoir voulu créer la SHPS pour répondre au désintérêt flagrant des décideurs locaux pour les questions historiques.

 

Merci à toi, l’ami Philippe, là où tu es, Salers est désormais un havre de paix, où chaque demeure noble a conservé son blason armorié, les couvents sont toujours en fonction, l’hôtel des Scorailles trône toujours au centre de la cité, les murailles sont intactes et le chevalier André de La Ronade rend toujours justice au nom du Roy ! 

 

A bientôt … 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 11:58

Capture-d-ecran-2013-06-27-a-11.57.20.png

 

 

 

Merci à la rédaction de la Montagne de nous avoir transmis l'information

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:09

SAMEDI 7 AVRIL - De 10H à 18H30

 

 

  • Visite de l’exploitation (toute la journée)
  • Démonstration de fabrication de saucisses fraîches (vers 17H)
  • Apéritif/dégustation (vers 18H)

 

 

Route du Puy Mary.  Rens : 04 71 40 27 26.

 

 

Retrouvez les coordonnées de la ferme Al Païs

sur le site de l'Office de Tourisme du Pays de Salers.

 

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 20:39

534681.jpgUn message a été adressé aux conseillers municipaux en cette fin de journée pour nous signaler que les prélèvements réalisés le 19 septembre dernier par l'Agence Régionale de Santé déclarent l'eau de Salers à nouveau potable.

 

Il faut saluer l'effort de communication réalisé pour informer les conseillers municipaux, ce qui n'avait pas été le cas lors du début de la crise.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 13:19

2011-06-09-VDC-Chasse-et-Nature.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 15:06

Romain Allaire, artisan sagranier, exposera ses aquarelles sur le Cantal et le Portugal en compagnie d'autres artistes jusqu'au 2 octobre à Lavarenne, commune de St Cirgues de Malbert dans l'atelier du peintre Guy Rieu.

 

Venez nombreux pour découvrir ses talents !

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 00:35

Salers---Maison-des-Templiers-20.JPGL’association du Musée de Salers (association loi 1901) qui gère et administre la maison dite des « Templiers » tiendra son Assemblée générale le mercredi 9 février prochain à 18h00 à la Mairie de Salers.

 

L’ordre du jour comporte plusieurs points :

 

  • Le résultat de l’exercice 2010
  • Le devenir du musée (exercice 2011, perspectives, évolutions,…)
  • La démission de l’ancien bureau
  • L'élection du nouveau bureau
  • Proposition des membres
  • Embauche d’un guide
  • Inventaire
  • Questions diverses

Il est à noter que depuis plusieurs mois, l’association s’est mise en recherche d’un successeur suite à la décision qu’a prise Madame Danielle Feniès de démissionner.

 

Ce point avait été porté, par ailleurs, au Conseil municipal de Salers, le 2 novembre dernier.

 

On espère donc une forte mobilisation pour que ce musée qui existe depuis plus de vingt ans, et qui eut comme principal artisan, l’actuel guide bien connu Philippe Garrigue, puisse continuer d’accueillir visiteurs et touristes.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
15 janvier 2011 6 15 /01 /janvier /2011 00:42

DSCF5292--copyright-Cedric-Tartaud-Gineste-.JPGVendredi 14 janvier, les membres du conseil municipal de Salers étaient conviés à une rencontre avec l’ancien secrétaire d’Etat aux collectivités locales, Alain MARLEIX, récemment redevenu député de la 2ème circonscription du cantal.

 

Revenant sur les raisons de son départ du gouvernement de François FILLON après 3 ans et demi de service, le député de la circonscription a rappelé tout son attachement pour notre département, annonçant qu’il allait reprendre ses traditionnelles permanences tant sur Mauriac que sur Saint-Flour ou même Murat.

 

Alain MARLEIX n’a pas été avare d’anecdote, nous précisant qu’il arrivait juste de Ségur-les-Villas pour la cérémonie de réinstallation d’une statue religieuse qui avait été dérobée voilà quelques années.

 

L’échange convivial s’est rapidement installé entre les élus, les membres du conseil présentant les grands projets en cours comme la réfection intérieure de l’Eglise paroissiale en cours ou le projet tant espéré de reprendre la voirie et plus précisément les pavés posés dans les années 90 dont l’enfoncement ne cesse de se déliter au point que l’on distingue de plus en plus de « nid-de-poule ». Le député a pu donc prodiguer aux élus locaux quelques bons conseils afin d’organiser une planification de travaux probablement sur 3 tranches, une par année de mandat à achever.

 

Le retour d’Alain MARLEIX sur la circonscription, qui ne l’avait jamais quitté puisque même Ministre, il continuait d’honorer sa terre d’élection par sa présence, a mis la cité de Salers à l’honneur puisque c’est une des premières communes à qui il rend visite depuis qu’il est redevenu mécaniquement député.

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article