Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 16:56

La Montagne Cantal du 17 octobre 2010

 

17_1_consult.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 14:16

Les médias nous informent qu'une partie de la Hongrie vient d'être victime d'un accident industriel, Salers au Coeur, au nom de l'amitié franco-hongroise, s'associe à la douleur des sinitrés.

 

 

 

 

Un accident dans une usine d'aluminium, dans l'ouest de la Hongrie, survenu lundi 4 octobre, a causé la mort de trois personnes. Cent vingt personnes ont également été blessées, parmi lesquelles huit sont toujours dans un état grave.

 

Un réservoir de boue toxique a cédé lundi après-midi, innondant les villages avoisinants, comme Devecser et Kolontar.

 

Elle menace cinq autres villages. Les blessés ont été hospitalisés pour des brûlures et des irritations des yeux.

 

L'inondation de boue rouge toxique est une "catastrophe écologique", a estimé mardi le secrétaire d'Etat du ministère de l'environnement, Zoltan Illés, lors d'une visite à Kolontar.

 

Le gouvernement a proclamé l'état d'urgence dans les départements de Veszprém, Györ-Moson-Sopron et Vas à cause de cette inondation. L'accident s'est produit à l'usine Ajkai Timfoldgyar Zrt, propriété de MAL Zrt.

 

Cette boue rouge est un résidu toxique et très corrosif, issu de la production d'aluminium, composé d'éléments nocifs comme le plomb. La production d'une tonne d'aluminium entraîne la production de près de trois tonnes de boue rouge.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:10

Lu dans le Figaro ce matin

Le nouveau premier ministre hongrois veut réparer l'«injustice» du traité du Trianon qui amputa la «grande Hongrie» des deux tiers de son territoire. 

 

Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois, avait juré d'en faire l'absolue priorité de son mandat. Avant même de penser à réduire la fiscalité, relancer la croissance, tailler dans les dépenses publiques, mesures indispensables pour endiguer la récession la plus dramatique d'Europe centrale, il tenait à accorder la nationalité hongroise à 3,5 millions de magyarophones vivant hors des frontières. Pour ces Hongrois de souche résidant principalement dans les pays frontaliers (Slovaquie, Roumanie, Autriche, Croatie, Ukraine et Slovénie), la douloureuse «injustice du Trianon», du nom du traité de paix qui en 1920 amputa la «grande Hongrie» des deux tiers de son territoire, devait être réparée.

À peine installé, le leader du parti Fidesz (conservateur) a tenu parole. Fort d'une majorité parlementaire des deux tiers, le plus large soutien jamais consenti à un gouvernement démocratique européen depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Orban a soumis lundi aux députés une proposition de loi en ce sens. Elle pourrait être adoptée le 20 août, jour de la fête nationale hongroise, et entrer en vigueur le 1er janvier 2011, le jour même où la Hongrie assumera la présidence de l'Union européenne pour six mois.

Invoquant l'exemple américain où les 117 000 Hongrois installés aux États-Unis ont la double citoyenneté, le ministre des Affaires étrangères, Janos Martonyi, a précisé que celle-ci serait accordée «sur une base individuelle» à ceux qui seraient «d'ascendance magyare et parlent le hongrois».

 

La montée continue du sentiment nationaliste

Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois.
Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois.

 

Vieux serpent de mer de la politique hongroise, la question de la nationalité des minorités hongroises avait conduit à la tenue d'un référendum populaire en 2004, déjà à l'initiative du Fidesz alors dans l'opposition. Il s'en était fallu de peu que la Hongrie ne provoque une crise sérieuse avec ses voisins d'Europe centrale. Moins de 40% des électeurs s'étaient déplacés, signe d'un désintérêt relatif pour le sujet, et le scrutin avait été annulé.

La situation a bien changé en six ans. La Hongrie a connu les pires émeutes de son histoire récente à l'automne 2006, à cause des mensonges du premier ministre socialiste de l'époque, Ferenc Gyurcsany, sur l'état réel de l'économie du pays. Le sentiment nationaliste a prospéré dans le pays, conjugué au divorce croissant entre les élites et le peuple. Au sein de l'extrême droite s'est créé un mouvement paramilitaire, la «Garde hongroise», dissoute le 2 juillet 2009 par la justice, mais dont les membres continuent de parader, arborant le drapeau à rayures rouge et blanc, symbole de la Hongrie millénaire d'Arpad, le Clovis magyar, mais aussi de l'ex-parti nazi des Croix fléchées.

 

Une provocation aux yeux des Slovaques

 

Le premier ministre hongrois a-t-il signé un discret compromis avec le Jobbik, parti d'extrême droite auréolé des 16% des voix lors des élections législatives du 25 avril ? «Orban voulait donner des gages aux nationalistes, estime Anton Pelinka, politologue à la Central European University (CEU) de Budapest. Comme il ne souhaite encourager ni l'antisémitisme, ni la xénophobie, surtout dirigée contre les Roms, il a joué une carte plus “modérée”, celle de la double nationalité pour les minorités magyarophones à l'étranger.»

Le danger pourrait venir de l'interminable querelle avec la Slovaquie, plutôt sourcilleuse sur le statut de sa minorité hongroise, forte de 500 000 âmes, soit 10% de la population totale, à laquelle elle refuse l'exception linguistique. «L'initiative d'Orban constitue une provocation grave aux yeux des Slovaques, peut-être aussi des Roumains, poursuit Pelinka. Elle va réveiller des nationalismes antagonistes au sein de l'Union européenne.»

Si la proposition de loi n'a pas fait de vagues en Voïvodine serbe et en Transylvanie roumaine, où vivent d'importantes communautés hongroises, la Slovaquie a déjà prévenu qu'elle pourrait protester devant l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont le siège se trouve à Vienne. Robert Fico, le premier ministre slovaque, a qualifié de «menace à la sécurité» les projets du Fidesz et rappelé l'ambassadeur slovaque en poste en Hongrie pour consultations. Entre Bratislava et Budapest, le torchon brûle à nouveau.

 


 

 

Le parti d'Orban veut frapper les «trois coups»

 

En remportant lors des législatives d'avril plus des deux tiers des sièges au Parlement, le Fidesz, le parti du premier ministre désigné Viktor Orban, peut modifier comme il l'entend la Constitution. Il a bien l'intention d'user de ce pouvoir sans tarder. Dès lundi, il déposait une motion pour ramener de 386 à 200 le nombre de députés au Parlement, mais aussi diviser par deux le nombre d'élus locaux. Décidément très actif, le Fidesz, dans le cadre d'un projet intitulé «Nouvelle direction 2010», a également déposé une loi dite des «trois coups». Empruntée au système judiciaire américain, elle prévoit la peine la plus sévère aux récidivistes pour leur troisième condamnation. Le parti d'Orban se propose aussi d'interdire l'octroi du permis de conduire aux personnes qui n'ont pas atteint un niveau d'éducation minimum équivalent à huit années scolaires et de supprimer les allocations familiales aux parents en cas d'absentéisme répété des enfants à l'école.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 13:17

DSCF1794b.JPGChers amis,

 

C'est avec une certaine émotion et beaucoup de joie que je vous annonce que Csaba Szabó, maire de Hollókő, a été élu député lors des récentes élections législatives. L'ambassade de Hongrie nous a communiqué cette nouvelle hier en fin d'après-midi.

 

Le deuxième tour des élections législatives hongroises a vu la victoire écrasante, ce dimanche, de la droite républicaine et du parti Fidesz.

 

Le mode de calcul d'une élection est double car il repose tant sur un scrutin proportionnel que sur le résultat enregistré par circonscription.

 

Le nouveau député-maire sera donc présent parmi nous ce week-end à Salers pour la cérémonie du jumelage et comme il l'a déclaré, il souhaite fêter cette victoire avec ses amis Sagraniers!

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 16:10

La Voix du Cantal du 7 au 13 janvier 2010 1

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 10:08

DSCF1946.JPGSzabó Csaba, maire de Hollókő et chef de la délégation hongroise venue nous rendre visite pendant 2 jours adresse aux élus de la commune ainsi qu'aux commerçants, animateurs et à l'ensemble des Sagranières et Sagraniers, ses sincères remerciements pour l'accueil chaleureux et amical que vous avez temoigné.

Il s'agissait de rendre l'invitation du mois d'octobre qui avait vu la délégation sagranière partir découvrir la Province de Nograd et mettre en oeuvre les premières étapes du jumelage.

Nos amis hongrois, avec lesquels notre cité partagera un destin commun à partir du mois de mai, ont été ravis et enchantés de l'accueil et des sourires spontanés qui ont rythmé leur visite.

Notre prochain échange se déroulera pour le salon du Site du Goût. D'ores et déjà, nous vous donnons rendez-vous pour ce moment de convivialité et d'amitié.



Je tiens ici à saluer les organisateurs du Marché de Noël, un travail énorme a été effectué pour rendre notre place vivante pendant une période rude de l'année. Un grand merci n'est pas de trop eu égard à l'effort réalisé.

köszönöm :-)

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 23:38

Nous venons de recevoir cela de l'Institut Franco-Hongrois de Budapest:

Hongrie : Investissement d’un milliard à Hollókő


Hollókő, commune du département de Nógrád, va créer un parc sur le thème des contes populaires.

Le coût de l’investissement est estimé à un milliard de forints.

En décembre prochain, Hollókő présentera une candidature afin d’obtenir une subvention  pour la réalisation du projet.

Si la candidature s’avère fructueuse, les travaux pourront débuter en été 2012.

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 12:12

Hollókö, village hongrois d’ethnie Palocs, niché au centre de la province de Nograd, est un village accueillant et chaleureux qui nous ouvre ses portes tôt le matin. Entouré de lotissements récents, le vieux bourg, piéton, n’en finit pas d’émerveiller avec ses pavements disparates. L’arrivée sur le parking est payante (600 Flt soit presque 2 €, comme à Salers).

En rencontrant des gens, des Français, nous abordons le projet du jumelage entre Hollókö et Salers, ils trouvent l’initiative excellente surtout qu’ils sont déjà venus à Salers ; l’idée d’un parking payant ne les dérange pas mais à condition d’avoir la cité historique qui soit piétonne comme c’est le cas ici, voilà de quoi donner matière à réflexion.

 

Je ne sais pas combien de milliers de touristes Hollókö attire, mais une chose est sure, ce village Palocs conserve ses traditions, la fierté d’un savoir-faire dans la couture et la dentelle. Planté là au pied d’une colline qui abritait autrefois l’antique château seigneurial ; la légende voulut que le seigneur du temps kidnappe la fille d’un autre noble, par vengeance, une nuée de corbeaux s’abattit sur le château pour en voler les murailles et libérer la captive … de cette légende serait née le bourg d’Hollókö (Corbeau se dit Hollo en magyar).

 

Le village, bâti en bois, pris feu au début du 20ème siècle, rebâtit à l’identique, son site, celui du château et le bassin ethnique des Palocs, furent l’occasion d’un classement au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987.

 

Aujourd’hui en 2009, Hollókö et Salers s’apprêtent à sceller leur destin dans un jumelage, fières de leur histoire et de leur patrimoine, ces deux cités estiment fondamental l’ouverture vers le monde. C’est grâce à l’investissement de l’Ambassadeur de France, René Roudaut, l’initiative France-Hongrie à Budapest, animée par José Osete que ce beau projet s’achemine vers une concrétisation.

Rendez-vous est pris avec le Maire de Hollókö demain matin !

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
16 août 2009 7 16 /08 /août /2009 15:03

Après quelques jours passés dans l’ancienne Pest, sur les bords du Danube, face à l’imposant château de Buda, siège d’un royaume millénaire ; l’aventure du jumelage entre Salers et Hollókö m’amène dans l’étroite Fö Utca qui longe le fleuve côté ouest.

 

A l’arrivée, quel plaisir de contempler un « Institut Français » imposant et moderne. José Luis Osete est à la terrasse, aussi curieux que moi de nous connaître pour parler de ce projet, que des centaines de collectivités françaises ont déjà réalisé depuis des décennies.

 
Une longue conversation nous a permis d'échanger sur des sujets autant politiques qu’historiques et d'avoir un « flash » présent de la société hongroise qui, comme tous les pays de l’Est, a voulu tout, tout de suite, pour se rendre compte qu’il fallait devenir une société plus rationnelle. Il est original d’apprendre que 90 % des Hongrois sont propriétaires de leurs logements, ceux-ci ayant été vendus pour une bouchée de pain après 1991.

 

José Osete est passionné par la Hongrie, il y a fait sa vie ; il gère l’association « Initiatives France-Hongrie » dont le but est de créer et pérenniser les liens entre la France et la Hongrie depuis 1994, le jumelage est un premier aspect de cette initiative, l’ambition affichée est de développer des liens économiques, culturels, pédagogiques...

 

En quelques échanges, nous avons réussi à nous retrouver sur la même longueur d’onde, il nous parait évident de se rapprocher de la Chambre de Commerce et d’Industrie de du Cantal, du Conseil général, de la Chambre d’Agriculture, de la Communauté de communes; bref, d’associer les acteurs traditionnels du territoire pour que le jumelage ne soit qu’un point d’arrivée mais bien un commencement !

 

Nous avons aussi abordé concrètement les points pratiques du jumelage comme la mise en valeur de produits hongrois lors du prochain marché de Noël, sur le principe, c’est accepté, il nous reste à voir les détails pratiques, notamment lors d’un rendez-vous sur Hollókö la semaine prochaine, puis la mise en relation avec l’Ambassadeur de Hongrie en France. 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 14:59
Mes chers lecteurs,

le 25 mars dernier, le Conseil Municipal de Salers approuvait à l'unanimité la proposition d'un jumelage avec un village de Hongrie: Hollokô, au nord de la capitale, village de 380 âmes, classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Je vous prie de prendre connaissance d'un message reçu hier de la part de José OSETE, de l'Association Initiatives France-Hongrie / ADETEF; c'est une belle satisfaction pour l'avenir de Salers que d'entamer cette politique d'ouverture !

 


Le Maire de Hollokô vient de nous confirmer par mail son vif intérêt pour cette proposition de jumelage. Il est en train de préparer une réponse positive.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article