Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 00:00

Programme des festivités:

Vendredi 15 septembre:

Installation sur le foirail de Salers

Samedi 16 septembre:

Jugement des animaux sur critères

32 stands spécialisés dans le domain de l'exploitation bovine

Buvettes, stands de dégustations de produits du terroir autour du site

21h00: repas réunissant les éleveurs, puis soirée dansante ouverte à tous

Dimanche 17 septembre:

16 animaux mis en vente aux enchères

13h00: repas de gala Salers, ouvert à tous, les reservations sont à prendre au syndicat d'initative: 04.71.40.70.68 - prix 20 euros par personne. 600 places réparties dans les 5 principaux restaurants de la cité ave un repas identique.

Après-midi: Parade, défilé des animaux primés et remise des prix.

Cette année, les journées internationales de la Race Salers se tiendront du 8 au 18 septembre à travers la France. Les visiteurs étrangers iront visiter des exploitations en région parisienne, en Normandie puis en Auvergne pour terminer en apothéose à Salers au berceau de la race.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Demain...
commenter cet article
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 00:00

Chers amis,

D'ici huitaine, se déroulera dans les murs de la cité le rassemblement d'éleveurs de la race à l'occasion du Concours international de la race Salers du 15 au 17 septembre.

Ce sera l'occasoin pour les fins gourmets comme pour les amateurs, d'apprécier quelques bons plats du terroir.

Tyssandier d'Escous, agronome originaire de la commune de Saint-Bonnet de Salers, entreprit au milieu du XIXème siècle de ressuciter la race de vaches rousses à grandes cornes et permettre à la race Salers de succéder à la race auvergnate.

De cette rigueur est née la société de contrôle génétique et d'appelation: Herd Book en 1906. Après quelques déboires qui ont ebranlé le monde des éleveurs bovins, la race Salers peut aujourd'hui afficher fièrement d'être elevée aux quatre coins de la France (jusqu'à Laon !!!) et dans plus de 25 pays au monde sur les 5 continents.

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Demain...
commenter cet article
4 septembre 2006 1 04 /09 /septembre /2006 00:00

Bonsoir à tous,

Au travers de mes diverses pérégrinations, j'ai découvert l'engouement sans précédent de centaines et de milliers de personnes pour la Généalogie.

Notre commune regorge de documents anciens et le nom de Salers ou des communes avoisinantes revient souvent dans les forums de discussions de généalogistes amateurs. J'ai donc décidé d'y consacrer un volet de ce blog, il peut etre une bouée de repères entres particuliers.

Et pour faire bonne figure, je montre l'exemple et excusez du peu pour le nombrilisme, je lance ce post avec pour intitulé GINESTE; néanmoins, parce que j'ai peu de temps pour m'en occuper sérieusement et que ma Tante, Irène ROUIRE rassemble religieusement toutes les données, je me borne dans l'immédiat à vous indiquer le liens vers le yahoogroupe que je dédie à la famille Gineste:

 http://fr.groups.yahoo.com/group/gineste/

A tous ceux des yahoogroupes de généalogie auvergnate que je "connais" par le biais d'échanges d'informations et à tous les autres, bienvenus sur le blog de Salers au Coeur, le site dédié au renouveau de cette cité Renaissance, classé un des plus beaux villages de France !

Très cordialement et bon surf

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Toujours...
commenter cet article
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 00:00

Cette thématique se veut dédiée à toutes les petites histoires qui font celle de cette cité millénaire, bonne découverte et bonnes critiques surtout !!!!

 

La plupart des historiens ont recherché l'origine étymologique de la cité de SALERS. Tous ont soulevé les memes hypothèses dès lors qu'ils avaient accès à des documents. Que ce soit l'Abbé Chabau, le Professeur Ribier du Chatelet ou plus récemment James Goldsmith dans les années 80, le mystère reste entier sur l'origine du nom de Salers et en se perdant dans la nuit des temps.

Au fait historique succède le mythe.

Au XIème siècle, il est attesté que la cité de Salers dispose d'une famille seigneuriale, probablement chevaliers, peut-être barons mais rien n'est moins sur.

Ces nobles de Salers sont présents au Concile de Clermont de 1095 lors duquel Urbain II proclame la Croisade des Lieux Saints qui aboutira en 1099 par la chute de Jérusalem. La Haute-Auvergne,comme toutes les régions chrétiennes de l'An Mil, a fourni de nombreux fils de famille pour la libération du tombeau du Christ.

L'histoire de Salers ne remonte guère plus haut dans le temps, le cartulaire de l'Abbaye de Saint-Pierre le Vif de Sens dont dépendait l'Abbaye de Mauriac fondée par Théodechilde au Vème Siècle l'atteste. Même si ce document est un faux du Xième siècle, il inventorie les bourgs et lieux de vie sur le territoire de cette abbaye et ne référence pas Salers.

Cette ville commerçante, enserrée entre Saint-Paul et Saint-Bonnet, deux grandes entités agricoles, serait dont sortie de la nuit des temps vers l'an Mil.

Le nom de Salers trouve difficilement ses sources dans l'étymologie locale. La plupart des villages étant dédiés à des saints locaux ou jouissant d'une dévotion particulière.

L'hypothèse la plus souvent retenue, parce que rien ne permet de l'affirmer ou de l'infirmer, voudrait mettre Salers en relations avec la cité de Salern en Italie. Cette vieille tradition a la vie dure, d'autant plus qu'elle se couple avec la dévotion local à Notre-Dame de Lorette.

La tradition raconte qu’un chevaliers de Salers, à la suite d’un vœu et en témoignage de reconnaissance pour un grand secours reçu, aurait, à la fin du XIVe siècle, rapporté d’un pèlerinage à Loretto une vierge noire pour que l’on puisse venir l’y vénérer.

Lors de son retour à Salers, il fonda une "chapeloune" du coté du village du Mouriol au nord de Salers. Cette chapelle et sa statue reçut les prières de nombreuses famille dans la peine.

la collusion entre Salers et Salern, tient au fait que chacune de ses deux villes est dédiée à Notre-Dame de Lorette, c'est à dire à la Santa Casa dont on avait craint la perte au 13ème Siècle.

La légende a embelli l’histoire. Elle raconte que des anges ont arraché la maison à la puissance des musulmans pour la transporter en Dalmatie en 1292, puis le 10 décembre 1294, sur le territoire de Loretto, dans la Province des Marches, sous le pontificat de Célestin V.

La vérité est toute autre. Les archives nous apprennent que la maison, vénérée à Nazareth depuis toujours, a été déposée et transportée par bateau par plusieurs croisés d’une famille dont le nom patronymique est "Ange", bien connue à l’époque des croisades.

C’est de là que vient la légende selon laquelle des anges auraient transporté la vénérable demeure à Lorette. La dévotion à la "Santa Casa" se répandit dans toute la chrétienté.

On peut donc affirmer que le pèlerinage de Salers est l’un des plus anciens de France à Notre Dame de Lorette. Le sanctuaire devint un lieu de pèlerinage très fréquenté par les fidèles de la région. Innombrables furent les grâces qu’ils y obtinrent.

Ce premier sanctuaire fut démoli en 1884 et remplacé par la chapelle que nous connaissons aujourd’hui. Elle fut consacrée solennellement par Mgr Baduel, évêque de Saint-Flour, en 1887. La statue vénérée en ce lieu n’est pas celle d’origine. La Vierge noire a été brûlée par les révolutionnaires en 1793 sur l’esplanade de Barrouze ; une Croix de fer y a été érigée en réparation de ce sacrilège.

La statue primitive fut remplacée en 1813 par la statue actuelle, bénite à Fontainebleau par le Cardinal Gabrieli, avec l’autorisation expresse de SS. Pie VII, alors retenu prisonnier par Napoléon. La célébration de la fête se fait traditionnellement le dimanche après la Pentecôte, dimanche de la Trinité ou le dimanche suivant.

A suivre ...

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Le coin de l'Historien
commenter cet article
16 août 2006 3 16 /08 /août /2006 00:00

C'est un incontournable de l'activité culturelle de Salers, même durant l'été, le célèbre Café-philo de la Maison de la Ronade.

Après un débat cordial mais animé par différentes cultures politiques et sociales dans l'assistance, chacun est reparti la semaine passée avec sa réponse à la problématique du soir "Les intellectuels sont-ils utiles ?"... ceci dit le debat n'a pas manqué de se poursuivre le lendemain lors du diner du défilé de la race Salers ainsi que sur les étals du vide-grenier d'Anglards ce week-end !!!

Alors à vos marques, prêts... Vendredi 18 août, 20h45 au même endroit, nous allons aborder un sujet haut en couleurs, il avait même été evoqué d'annuler la mixité de l'assemblée pour l'occasion :-):

 la fidélité ...

Est-on fidèle à ses idées toute une vie. Jeunes avec des idées revolutionnaires, les mêmes plus agés sont les plus conservateurs qu'ils soient ... fidèle en amitié, en amour, quel sens donner? Pour en savoir plus et même contribuer à notre enrichissement, renseignements au 04.71.40.72.91

Tartaud-Gineste

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers d'Aujourd'hui...
commenter cet article
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 00:00

Dans une ambiance détendue, les representants des CEMEA de toutes les provinces de France se sont réunies en colloque à Aurillac du 31 mai au 2 juin.

Aurillac et les CEMEA vivent une histoire de coeur depuis de nombreuses années, notamment autour du théatre de rue qui a feté ses 20 ans l'été dernier, tout en prenant davantage d'ampleur à chaque saison.

Les CEMEA, par tradition, invitent les mouvements politiques à s'associer à leurs reflexions sur l'éducation nouvelle. Au cours des 3 jours de tables rondes, précisément dans la thématique "Valeurs et Spiritualités" sous la bienveillance de Marie-Laure GONZALES des CEMEA Bourgogne.

Alors les CEMEA, qu'est-ce que c'est, pour ceux qui découvrent ce site? Il s'agit d'une association dédiée à la Jeunesse: les Centre d'Entrainement aux Méthodes d'Education Active.

Les CEMEA sont avant tout un mouvement de personnes engagées dans des pratiques autour des valeurs de l'education nouvelle, afin de transformer les milieux et les institutions par la mise en action des individus. Les Ceméa offrent une diversité de stages ancrés dans les réalités quotidiennes de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale. 

Les Ceméa enrichissent leurs actions à partir d’espaces de recherche et de rencontres articulés avec l’organisation de manifestations publiques et, les prolongent à travers des publications écrites ou audiovisuelles, outils de développement, de réflexion et d’innovation.

4 500 formateurs se trouvent annuellement engagés dans 25 000 journées d’intervention et 70 000 stagiaires participent, en France et à l’étranger, à plus de 720 000 journées formation.  Les Ceméa occupent une place centrale dans la formation au volontariat, la formation professionnelle à l’animation, la formation des personnels éducatifs, la formation professionnelle du champ social, les dispositifs d’insertion sociale et professionnelle.

 

C'est déjà une longue histoire avec les CEMEA, puisqu'ils furent auditionnés à deux reprises par les Missions Ministerielles auxquelles j'ai participé auprès de Luc FERRY en 2003 et de Jean-François LAMOUR en 2006. Je n'arrivais donc pas totalement en territoire inconnu et si la présence d'un representant de l'UMP pouvait interpeller, celle d'un collaborateur de Missions Ministerielles dédiées à la politique de jeunesse a totalement rassuré.

Retrouvez la vidéo de l'ouverture des CEMEA à Aurillac

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
10 juillet 2006 1 10 /07 /juillet /2006 00:00
Merci les Bleus,
 
Il n'y a qu'une étoile sur vos maillots mais vous nous en avez mis plein les yeux pendant cette coupe du monde.
 
C'est tout une nation qui est triste de n'être arrivée qu'en finale, mais vous nous avez tellement fait rever que la fête ne peut pas être totalement gachée ...
 
Vous avez fait tellement de chemin depuis 1998, souvenons-nous de ce sans faute: la coupe du monde, la coupe d'Europe... Et là nous avons frôlé la sublimation...
 
Ca y est nous faisons partie du club des vainqueurs, des meilleurs nations du football, et ça personne ne nous l'enlevera plus jamais !
 
Et c'est grâce à vous, alors merci à Zizou, merci à Fabien, à Lilian, à Willy, à Claude, à Patrick, à Thierry, à Franck, à Louis, à David, à Sylvain, à ceux que j'oublie mais auquel on pense tous !
 
Merci pour les étoiles qu'on a tous dans le coeur pour toujours
 
Vive les Bleus, on vous aime TOUS !
 
Cédric TARTAUD-GINESTE
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 00:00

Depuis 1317, se succèdent de manière ininterrompue les Evêques à la tête du Diocèse de Saint-Flour.

Né d'un démembrement du diocèse de Clermont, il domina d'abord tout le sud de l'Auvergne des confins de l'Aurillacois jusqu'aux porte du Puy en admnistrant Langeac, Brioude et Blesle.

La Révolution a départementalisé la vie religieuse de l'Ancienne France, amputant le diocèce de son territoire oriental pour lui rattacher en contrepartie, le Nord-Ouest du département que l'on appelait vulgairement le Mauriacois et qui concentre une part importante de l'héritage religieux de Haute-Auvergne notamment le pays de Salers.

Plus qu'une page qui se tourne avec l'arrivée de Monseigneru GRUA à la tête du diocèse, c'est une histoire qui continue de s'ecrire, une chaine d'ordinations ininterrompue depuis Saint-Pierre.

Depuis 1317, pas moins de 44 évêques ont tenu la chaire du diocèse. Quel chemin parcouru depuis Raymond de Mostuejouis !

Notre diocèse mérite de vivre, il déborde de potentiels, Alors Monseigneur, bienvenue au milieu de vos nouvelles brebis, montrez-nous le chemin et n'ayez pas peur de nous demander beaucoup, nous avons de l'Energie à revendre.

Filialement

Cédric TARTAUD-GINESTE

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 00:00

Le 1er congrès sur la ruralité et les nouvelles technologies: RuraliTIC s'achève ce jour à Aurillac. Durant deux jours, une dizaine d'ateliers faisant intervenir des professionnels de l'internet en parallèle aux témoignages d'élus locaux confrontés à des territoires éclatés parfois en dizaines de hameaux, nous ont permis de ressentir la vitalité du monde rural, la vitalité du Cantal.

Depuis le développement et la démocratisation d'Internet, Vincent DESCOEUR, Président du Conseil Général du Cantal, parie sur le fait que cet outil compensera l'enclavement du département. C'est d'ailleurs depuis la plénière de clôture que j'écris ce message, dans l'amphithéâtre du palais des congrès d'Aurillac.

RuraliTIC est une réussite, c'est une action qui mérite d'être pérennisée et dont les autres départements ruraux doivent profiter vite!

Internet rentre chaque jour davantage dans l'intimité des gens, il devient un outil de la vie quotidienne. Dans une région si enclavée que le Cantal en général, et dans le cas d'une ville comme Salers en particulier; jouer la carte de l'outil internet , par le biais du développement de l'e-tourisme apparaît vital.

Cédric TARTAUD-GINESTE

Repost 0
Published by CTG - dans Technologies
commenter cet article
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 00:00

Dans une ambiance festive, familiale et estivale; ce dimanche fut riche en sensations lorsque les Salers ont pris d'assaut les contreforts du Puy Violent depuis la croix des Vachers.

Apres un samedi radieux qui a vu se défouler dans le plaisir de l'effort les concurrents de la Pastourelle. Nous avons pu profiter d'un dimanche très ensoleillé.

Un week-end jovial, qui sonne le coup d'envoi de la saison 2006, commençant pas égrainer les touristes et amoureux du Cantal dans les rues de Salers comme sur les montagnes qui entourent l'orgueilleuse cité.

C'est plus de 300 personnes qui prolongent le cortège des bêtes. Le désir de l'école buissonnière se fait rapidement sentir, tant et si bien qu'un troupeau décide de partir se promener sans doute pour vérifier l'attention et la réactivité des vachers...

Apres un bon quart d'heure d'activités physiques, le cortège reprend la route en direction du Puy violent, à la suite d'une carriole tirée par deux boeufs imposants assistés d'un cabrétaïre et d'un accordéoniste.

Cette joyeuse équipée, sous de généreux rayons de soleil, a achevé sa course près d'un tente montée pour l'occasion où nous attendait un repas frugal et copieux.

Chaque année, cet événement fait davantage d'adeptes, il est l'occasion pour les natifs de revivre des sensations d'enfance et pour les novices qui découvrent l'Auvergne, une occasion d'entrer dans l'intimité des nos traditions.

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Toujours...
commenter cet article