Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

16 juin 2007 6 16 /06 /juin /2007 17:58

Le Conseil d’Etat a annulé (1) la circulaire n° 2005-206 du 2 décembre 2005 du ministre de l'Intérieur et du ministre de l'Education nationale, relative au financement par les communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat.
Ce texte interprète l’article 89 de la loi du 13 août 2004, sur le financement par les communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat, en offrant aux communes de résidence la faculté de verser directement leur participation à l'école privée sous contrat d'association située dans une autre commune. En outre, la circulaire fixe, en son annexe, la liste des dépenses de fonctionnement des établissements.
La haute juridiction administrative a suivi en cela le raisonnement du commissaire du gouvernement qui proposait que le Conseil annule la circulaire sur la base de l’illégalité de la signature de la circulaire attaquée par le directeur de cabinet d’un ministre.
Ce dernier ne peut en effet «signer un acte que s'il dispose d'une délégation donnée par le ministre en application des dispositions précitées, même s'il s'agit d'une circulaire qui se borne à interpréter des dispositions législatives ou réglementaires et à prescrire à ses destinataires d'en faire application, sans fixer aucune règle nouvelle.»
Le Conseil précise qu’une telle délégation «ne peut être accordée que pour des actes relatifs à des affaires pour lesquelles aucune délégation n'a été donnée à une personne mentionnée à ï'article 1er du décret précité, notamment à un directeur d'administration centrale.»
Si le directeur des affaires financières du ministère de l'Education nationale et le directeur général des collectivités locales du ministère de l'intérieur qui avaient, eux, reçu une délégation de signature, au nom de chacun des deux ministres, avaient signé la circulaire attaquée, celle-ci n’aurait donc pas été annulée.
Le Conseil d'Etat a également ordonné à l'Etat de verser la somme de 600 euros chacun aux plaignants.
Ce jugement de forme ne répond donc pas à la question centrale de l’interprétation de l’article 89 de la loi du 13 août 2004. Celle-ci dispose que le Code de l’éducation (L. 212-8) est applicable «pour le calcul des contributions des communes aux dépenses obligatoires concernant les classes des écoles privées sous contrat d'association.»
En mai 2006, dans l’attente des résultats du recours déposé par le Comité national d’action laïque et le syndicat SE-Unsa et la ville de Clermont-Ferrand, l’AMF, les ministères de l’Intérieur et de l’Education, et le Secrétariat général à l’enseignement catholique avaient abouti à des conclusions communes sur le sens à retenir du principe de parité.
Ces conclusions sont toujours applicables. Elles prévoient notamment que les règles relatives au financement des écoles publiques extérieures doivent être appliquées au financement des écoles élémentaires privées sous contrat d’association extérieures, y compris dans les cas d’obligation et d’exonération de participation de la commune de résidence.
(1) Conseil d’Etat, nos 289792 et 290183, lecture du 4 juin 2007.
L’AMF publie sur son site Internet une note explicative accessible via le lien ci-dessous.


Liens complémentaires :
http://www.amf.asso.fr/documents/document.asp?ID_DOC=7902&REF_SPA=01&ref_arbo=210

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les outils de la politique locale
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 20:25

Les récentes pluies ont mises à mal la commune de Salins, dans le bas de la D 922 d'une part et aussi au niveau du pont du bar de la cascade.

Le maire du village, Pascal MOINS était interviewé par TF1 (aller à la 8ème minute) pour faire un état des lieux. Comme vous le savez, Salins est une petite commune avec un faible budget, l'essentiel de son tourisme se tire de la cascade et des gîtes que la commune a restauré en 1999, près du cimetière.

L'urgence, c'est aussi vis-à-vis du bar de la cascade; vous vous en souvenez, ce bar était dynamique dans les années 80 et après des années de fermeture (en même temps que la fermeture de la ligne sncf), il a rouvert cet hiver. La saison commence et cette pluie plombe le fragile budget des commerçants.

La solidarité étant le maître-mot en attendant de savoir si oui ou non la commune de Salins sera classée "zone sinistrée", je vous invite à prendre contact sans plus tarder avec la commune de Salins et le Bar de la Cascade afin de proposer votre aide ou tout autre forme de moyens!

Mairie de Salins: 04 71 69 11 33 / fax: 04 71 69 12 55

Bar de la Cascade: 04 71 69 11 90

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 18:30



L'utilisation d'un hébergement gratuit pour son blog par un candidat aux élections est possible, mais ce site ne doit pas faire apparaître de publicités pour des tiers, quels qu'ils soient. La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politique (CNCCFP) a ainsi attiré, via l’AFP, l'attention des candidats sur l'utilisation des modules de création de blogs proposés par différents médias (L’Express, Libération, le Monde, etc.). Créer son blog sur ce type de site «peut s'apparenter à un don de personnes morales de la part du média, ce qui est interdit». Le risque pour les candidats est de voir invalider leurs comptes de campagne, les privant ainsi de tout remboursement de leurs frais, voire entraîner l'annulation de leur élection. En conséquence et bien que le «regrettant», lexpress.fr a préféré fermer les blogs de Najat Vallaud-Belkacem (PS), Marielle de Sarnez (MoDem) et Arno Klarsfeld (UMP), tous trois candidats aux législatives. Et les candidats Arnaud Danjean (UMP) et Frédéric Cuvilier (PS), qui livraient leurs confidences de campagne sur liberation.fr, ont opté pour le silence jusqu'au 2e tour des élections législatives ce 17 juin.

Depuis 1995, les partis politiques et les candidats ne peuvent bénéficier de dons ou concours en nature de la part de personnes morales. Ainsi la fourniture de biens ou services à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués sont formellement prohibés. Seules les personnes physiques dûment identifiées peuvent faire des dons plafonnés à 7.500 euros par an et par formation politique. Il existe cependant deux exceptions à cette règle: - Les formations politiques répondant aux critères définis dans la loi du 11 mars 1988 modifiée, c’est à dire qui soit bénéficient de l’aide publique, soit disposent d’un mandataire financier, personne physique ou association de financement agréée par la commission, et, dans tous les cas, qui se sont conformées à l’obligation de dépôt de comptes certifiés, peuvent financer une campagne électorale et verser des sommes à d’autres formations politiques. - L’association de financement agréée d’un parti politique peut percevoir la dévolution du solde positif des comptes de campagne électorale provenant du mandataire financier (personne physique ou association de financement) du candidat. Pour accéder au site de la CNCCFP, voir lien ci-dessous.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 17:42

EDF et Gaz de France ont été débouté par le Tribunal administratif (TA) de Melun après avoir demandé l’annulation de l’arrêté du maire de Champigny-sur-Marne, en date du 7 avril 2005, interdisant sur le territoire de la commune les coupures d'eau d'électricité et de gaz pour les familles en difficulté économique et sociale (1).
Le TA a estimé qu'il résulte des dispositions du Code général des collectivités territoriales (article L. 2212-1) que le maire est chargé de veiller à la sauvegarde de l'ordre public, et notamment de la sécurité publique; que dans le cas où des coupures d'électricité ou de gaz provoqueraient des risques sérieux et avérés pour la sécurité publique, le maire peut user de ses pouvoirs de police pour prévenir de tels troubles. Ainsi, «contrairement à ce que soutiennent les sociétés requérantes, l'arrêté en date du 7 avril 2005 du maire de Champigny-sur-Mame n'a pas été pris par une autorité incompétente».
Par ailleurs, le tribunal a rappelé que les dispositions du Code de l'action sociale et des familles (article L. 115-3) instituant une aide de la collectivité aux personnes en difficulté, «n'ont ni pour objet ni pour effet de faire obstacle à l'usage des pouvoirs de police du maire, ou d'en limiter l'exercice, dans le cas ou les nécessités de la sauvegarde de l'ordre public justifieraient un tel usage.»
Enfin, a conclu le TA, «les requérantes ne sont en tout état de cause pas fondées à se prévaloir de clauses contractuelles du contrat de concession à l'appui de leurs conclusions dirigées contre une mesure édictées dans le cadre du pouvoir de police du maire, pouvoir qu'il tient de dispositions législatives

(1) Tribunal administratif (TA) de Melun N°0700008/6 - Lecture du 16 mai 2007.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les outils de la politique locale
commenter cet article
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 17:38

Le principe d'égalité constitutionnel devant le suffrage, qui impose que l'Assemblée nationale soit élue sur des bases essentiellement démographiques, est-il respecté par le législateur? Non, mais c’est au législateur et non au Conseil constitutionnel de régler la question. Telle est la réponse qu’ont faite, pour la troisième fois en 4 ans, les «sages» de la rue Montpensier, dans une récente décision (1).
Dans celle-ci qui, au final, rejette le recours d’un particulier contre le décret de convocation des électeurs aux élections législatives (n° 2007-589 du 24 avril 2007), le Conseil constitutionnel a indiqué que la «non conformité de dispositions législatives à la Constitution ne peut être contestée devant le Conseil constitutionnel que dans les cas et suivant les modalités définis par l'article 61 de la Constitution».
La réponse est purement formelle mais elle reflète un point de vue constant depuis 2003 du Conseil en matière de découpage électoral. A propos du décret de convocation des électeurs pour les élections législatives des 9 et 16 juin 2002, les «sages» avaient souligné qu’en convoquant «les collèges électoraux pour l'élection des députés sans qu'aient été préalablement corrigées les disparités démographiques affectant actuellement l'ensemble des circonscriptions législatives dont la délimitation résulte de la loi du 24 novembre 1986 susvisée, le décret attaqué a méconnu le principe d'égalité devant le suffrage qui impose que l'Assemblée nationale soit élue sur des bases essentiellement démographiques», le décret attaqué avait «méconnu le principe d'égalité devant le suffrage qui impose que l'Assemblée nationale soit élue sur des bases essentiellement démographiques.» Ils estimaient donc déjà que cette situation rendait le remodelage nécessaire.
Même observation en 2005 où, sur les mêmes bases, le Conseil estimait que, depuis la loi de 1986 relative à la délimitation des circonscriptions pour l'élection des députés, deux recensements généraux, intervenus en 1990 et 1999, avaient «mis en lumière des disparités de représentation peu compatibles avec les dispositions combinées de l'article 6 de la Déclaration de 1789 et des articles 3 et 24 de la Constitution. Ces disparités ne peuvent que s'accroître avec le temps». Et concluaient qu’il «incombe donc au législateur de modifier ce découpage. Si cela n'est pas fait avant les prochaines élections législatives (NDLR : 2007), ce qui serait regrettable, cela devra être entrepris au lendemain de celles-ci.»
Ainsi, des constitutionnalistes estiment que, quel que soit le résultat des prochaines législatives, le gouvernement devra ouvrir rapidement ce chantier. Dans ce cas, le redécoupage pourrait impliquer une trentaine de départements, regroupant une petite moitié des 577 circonscriptions.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les outils de la politique locale
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 17:28
Qui ne manque pas dans ses pages de mettre de jolis clichés de la cité de Salers ! Allez-y, ça vaut le coup d'oeil !

Amitiés
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Toujours...
commenter cet article
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 09:32
  • Animateur (H/F) d'accès aux Nouvelles technologies - CDD de 2 mois - En direction d'un public en vacances composé d'enfants de 3 à 17 ans et d'adultes auxquels vous apprendrez à surfer sur Internet et à utiliser des logiciels éducatifs. Il faut maîtriser Photoshop. L'offre est à pourvoir à Pleaux (CCPS), la base de rémunération horaire est de 8,69 € - Téléphoner au 05.55.20.58.00 en rappelant le n° ANPE de l'offre 230283D (autres téléphones : 05/55/20/58/02 OU 06/80/75/74/45).

 

  • Apprenti boulanger H/F pour un CDD de 24 mois en contrat d'apprentissage. Au sein d'une boulangeire traditionnelle, apprentissage du métier de boulanger. La formation aura lieu à l'IFPP d'Aurillac. Les débutants sont acceptés avec un niveau BEPC minimum. La boulangerie se trouve à Saignes et le salaire horaire de référence est de 8,27 €, le pourcentage étant lié à l'âge. Présentez-vous, Place de l'Eglise avec un CV. ( numéroe de l'offre: 500343K).

 

  • On recherche un plongeur H/F pour un CDD de 2 mois. Possibilité d'être nourri et logé par l'hotelier. Embauche prévue pour le 1er juillet. les débutants sont acceptés, la rémunération est le SMIC horaire (8,27 €) et l'établissement est situé au Falgoux. Télephonez au 04.71.69.51.59 en rappelant l'offre n° 500362K, prenez rendez-vous avec Mr MOURGUY.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans L'emploi à Salers et alentours
commenter cet article
12 juin 2007 2 12 /06 /juin /2007 09:20

Elles s'organisent, tout cela au sein des AD du Cantal à Aurillac, vous pouvez retrouver sur la page wiki de cantalpassion un excellent article, très bien rédigé par le directeur des AD en personne, Edouard Bouyé.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Technologies
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 10:08

Certes notre circonscription est dégagée des obligations de campagne, c'est une occasion pour découvrir un certain nombre d'autres candidats que Salers au coeur compte parmi ses amis ; ce matin, chacun d'entre eux repartait en campagne sur les marchés, auprès des associations, auprès de leurs concitoyens pour prendre conscience de l'importance d'aller voter (le taux d'abstention de 39% est élevé et surprenant par rapport à celui de la présidentielle, les Français voudraient changer de Constitution qu'ils ne s'y prendraient pas autrement) et d'adhérer au programme présidentiel et gouvermental.

Le dernier meeting présidentiel à bercy en avril fut l'occasion d'une rencontre avec le suppléant (Sébastien Pruvot) de la candidate de la première circonscription de l'Aisne, Gaedic Blanchard-Douchain. Elle est en ballotage favorable face au député de gauche sortant, en dissidence du PS; le candidat officiel n'ayant pas passé le 1er tour, toute la question se jouera sur les reports de voix.

Dans l'Allier, le député sortant de la 3ème circonscription, Yves Simon, brigue un nouveau mandat; il avait remporté cette circonscription, historiquement communiste, en 2002. Très attaché au terrain, il est maire de la commune de Meillard et Président de la Communauté de communes "Bocage Sud". Assez peu soumis aux appareils politiques, il fut le premier parlementaire à recevoir Michèle Alliot-Marie quelques jours après le discours enflammé qu'elle prononça à Marseille aux Universités d'Eté des Jeunes UMP qui sonnait la naissance du "Chêne". la pléthore de petits candidats émiette les scores, quoi qu'il en soit Yves Simon confirme bien que sa circonscription a évolué sociologiquement, car il progresse de 3 points par rapport au 1er tour de 2002 (à 39,87%)avec un candidat UDF-Modem qui capte plus de 5% des suffrages.

Dans la 3ème circonscription de la Charente-maritime, une pensée particulière pour le député sortant Xavier de Roux, il est notamment le parlementaire du canton de Saint-Jean d'Angély où vécut la famille Tartaud et qui y conserve encore quelques attaches. Xavier de Roux retient mon attention pour d'autres raisons, puisqu'un membre de sa famille, Dominique de Roux, descendant du Marquis du même nom, est demeuré très attaché au principe d'une restauration monarchique au point que sa pensée fut la ligne fondatrice de la revue "Immédiatement" d'heureuse mémoire, qui avait coutume de se réunir au Café de la mairie, place Saint-Sulpice et qui vit passer de grandes plumes comme intervenants, Max Gallo, Paul-Marie Couteaux, etc ....

Dans la première circonscription de la Dordogne (incluant la ville de Périgueux), je salue personnellement Jérôme Peyrat, maire de la Roque-Gageac, Président de la Communauté de Communes du Périgord Noir qui se présente dans une circonscription de gauche. la percée est nette dans les bureaux de vote de Périgueux. Vous découvrirez sur le site de Jérôme Peyrat, aussi directeur général de l'UMP et conseiller politique du Président de la République, qu'il se "lève tôt", je vous le confirme pour avoir reçu un sms de sa part à 6H12 ce matin...

Dans la 4ème circonscription d'Ille-et-Vilaine, Loïc Aubin réalise un score de 38%. Ce proche de Pierre Méhaignerie, très attaché à son territoire breton bat le pavé depuis des mois et récolte aujourd'hui les fruits de son engagement. Ses qualités d'expertise du terrain ont souvent été appréciées au centre national au service des fédérations.

Dans la 1ère circonscription de l'Indre, Renaud Donnedieu de Vabres, ancien Ministre de la culture et de la communication est en ballotage favorable avec la ville de Tours sur sa circonscription qui résiste un peu à la vague rose. "RDDV" que j'ai rencontré dans le cadre d'un poste d'assistant parlementaire et des recherches universitaires en DEA est passionné par son terrain et l'Indre-et-Loire, souhaitons lui tout le meilleur, son action de ministre ne l'ayant jamais éloigné de sa circonscription.

Dans la 9ème circonscription de l'Isère, une pensée très amicale pour le Président des Jeunes de l'UMP, Fabien de Sans Nicolas, auprès de qui j'assume, depuis 2005, la charge de Conseiller national des Jeunes en charge de "l'engagement et de la vie associative" qui me donne souvent l'opportunité de voyager en France et à l'étranger, pour répondre aux invitations des mouvements qui souhaitent voir l'engagement dans leurs combats, de l'UMP en général et des jeunes en particulier. Fabien a déja été candidat aux cantonales de 2004. Jeune, dynamique et intègre, il incarne cette nouvelle génération d'espoirs politiques. Son combat face au maire PS de Grenoble est audacieux et je lui souhaite le meilleur et il le sait.

Pour en avoir entendu parler en bien et même plus, je prends la liberté de penser à Marie-Constance Berthelon dans la 1ère circonscription des Landes (avec un petit clin d'oeil à Sophie M.). J'ai suivi sa campagne de loin et j'ai bien compris qu'elle se donnait pour être une élue de terrain et défendre le programme législatif de l'ump tout en souhaitant être une force de proposition à l'Assemblée.

Dans la 13ème circonscription du Nord, Franck Dhersin colle de très près Michel Delbarre, député socialiste sortant. Suppléant du député en 1997, Franck Dhersin le devient pleinement et assume ainsi son premier mandat parlementaire. En 2002, il est distancé de 1200 voix par Michel Delbarre. Sans se démonter, il laboure le terrain sans relâche pendant 5 ans; vivant les contraintes de la vie parlementaire sans en assumer le mandat. Franck Dhersin est en charge des relations avec les élus locaux à l'UMP et c'est dans ce cadre sérieux mais aussi dans le cadre plus détentu de l'organisation politique que j'ai pu apprécier sa volonté et sa determination. Franck, la fidélité paye, tes électeurs le savent, alors comme tu l'écris sur ton blog " Maintenant, c'est possible" !

Dans la 6ème circonscription des Pyrenées-Atlantique, Madame Michèle ALLIOT-MARIE, Ministre de l'Intérieur et Présidente du Chêne pour un gaullisme du renouveau. Je ne m'épancherai pas car vous connaissez mon attachement sans failles à "MAM". Je suis de tout coeur avec elle pour ce combat législatif; carrée et rigoureuse, c'est au travail, au RPR, au Ministère de la Défense et au Chêne que j'ai pu apprécier sa force de caractère et sa conviction dans l'intérêt général... un vrai leader! alors comme on disait, il n'y a pas si longtemps encore, Tous avec MAM, un pacte de confiance... pour les Pyrénées-Atlantiques.

Dans la 3ème circonscription du Rhône, le professeur Jean-Michel Dubernard, député sortant, bon vivant et curieux de tous les sujets, notamment celui de la réforme des universités, j'ai pu apprécier de le recroiser dans un cadre associatif en compagnie d'une sénatrice de l'opposition sur les questions d'Aides publiques au développement. Toujours présent et jamais dépassé, vivement qu'il siège à nouveau.

Sans le connaitre personnellement, je veux saluer ici Hervé Gaymard, réélu dans la 2ème circonscription de la Savoie. Contraint de démissionner en 2005 de son portefeuille ministériel, l'opposition et la presse s'en étaient prises à sa famille en maintenant une pression invivable. J'avais publiquement exprimé mon soutien à cet homme de terroir auprès de son collaborateur, je suis donc très heureux de voir aujourd'hui que la fidélité a payé et que les administrés de sa circonscription ne se soient pas trompés entre des médias parfois avides de sensationnels et une réalité plus complexe !

Paris ..... terre de contrastes et de diversités, Paris attire toutes les situations et offre toutes les possibilités. Dans la 1ère circonscription, Jean-François Legaret, maire du 1er, élu auprès de la liste "Ensemble pour Paris avec Jean Tiberi" en 2001 est la clé de voûte de la reconquête de Paris par la droite et sa victoire jetterait les bases de réélles perspectives pour 2008... Comme pour Michèle Alliot-Marie; c'est le coeur qui parle pour la 2ème circonscription de Paris, qui couvre le 5ème arrondissement de Paris, celui du Maire Jean Tiberi, farouchement attaché au combat de liberté qu'il avait mené en 2001, je suis avec fidélité l'action de cet élu, libre et determiné; son ballotage favorable est devenu une tradition face à sa "balloteuse" traditionnelle... Dans la 5ème circonscription, quartier très populaire et artistique, Lynda Asmani se positionne en ballotage face au maire PS du 10ème arrondissement avec 29%. Lynda mérite cette victoire, tant elle a parcouru le terrain des grands boulevards à la rue d'Enghein, des portes Saint-Denis à Saint-Antoine tout en martelant ses combats contre les injustices et les inégalités. Je félicite ici la perfomance de mon arrondissement de naissance, le 17ème puisque Madame le Maire en place, avec pour suppléant le secrétaire de la circonscription Jean-Didier Berthault, a été réélue au 1er tour avec 64,68%, dépassant le score d'Alain Marleix qui pendant plus d'une heure a été le meilleur score parlementaire hier soir, je crois que le 17ème ouest a clairement fait comprendre le message pour l'année prochaine... Dans le 8 arrondissement, je voudrais saluer le score de Jeanette Bougrab, son engagement pour cette circonscription est total et sans faille, elle se maintient au second tour avec un score de presque 30% et de réelles chances d'emporter l'ancienne circonscription d'Alain Juppé.

Dans la 2àme circonscription du Tarn, une pensée pour le suppléant de Catherine Réveillon, Aubin Brandalise des Jeunes populaires, dont l'ambition et la passion pour Gaillac valent les miennes pour Salers; Je suis avec lui par la pensée fidèle et l'amitié, il reste 8 jours pour labourer la circonscription, moi je dis "y'a moyen que ça passe, Obi"!

la 5ème circonscription du Var s'est présentée comme une formalité pour le député de Fréjus-Saint-raphaël sortant, Georges Ginesta.

Dans la 7ème circonscription du Val de Marne, l'ancien Ministre Marie-Anne Montchamps a frôlé l'élection au premier tour (48,82%). Fidèle gaulliste et proche de MAM, elle fut la voix de la raison et du pragmatisme qui corrigea souvent les excès de la presse sur les intentions que l'on prêtait au Chêne.

Dans la 10ème circonscription du Val de Marne, mon vieil ami Philippe Bachschmidt, se maintient au second tour dans une circonscription très difficile pour la droite. Jeune conseiller municipal RPR d'Ivry en 1995, il devient le leader de la droite municipale en 2001; agé de 30 ans, son élection ferait de lui l'un des plus jeunes député de France... et de qualité !

ça y est, j'ai fini pour aujourd'hui !

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 10:08

Le rapport sur l'année 2006 du Conseil national de la formation des élus locaux (CNFEL) vient d'être publié. Rappelant le renforcement du droit à la formation des élus locaux, il présente le bilan des demandes d'agrément des organismes de formation en 2006.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les outils de la politique locale
commenter cet article