Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 13:59

Christine Lagarde, qui doit avancer des pistes de réforme fin mars lors de la Conférence nationale des exécutifs, réfléchit, selon "Les Echos" (9/3), aux moyens de limiter l'avantage des entreprises qui sont, aujourd'hui, les plus grosses contributrices de la TP. Sans évoquer de nom, Bercy suggère de mettre à contribution les entreprises «extrêmement gagnantes à la suppression de la TP, je pense par exemple à certains acteurs dans le secteur de l'énergie».
Christine Lagarde semble déjà s’inspirer en partie du rapport du Comité pour la réforme des collectivités locales présidé par Edouard Balladur, en reprenant d’ores et déjà au moins une de ses propositions, comme de verser aux collectivités locales un montant plus important (la ressource perçue par l’Etat) de la taxe spéciale sur les conventions d'assurance (TSCA : 2,08 milliards € versés aux départements en 2007).
Elle avait aussi évoqué la part de la taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) actuellement versée aux départements (4,94 milliards en 2007) et aux régions (2,83 milliards en 2007), disant qu'elle pourrait être accrue pour ces dernières.
Lors de la dernière séance publique au Sénat, elle a cité, notamment, un relèvement des «bases foncières industrielles», qui permettrait de compenser une partie des 22 milliards €de recettes qui seraient perdues par les collectivités locales.
Pour compléter, l'Etat pourrait donc accroître la part de TIPP transférée aux départements et régions, et leur accorder le produit de TSCA perçu au niveau national.
Selon "Les Echos", une taxe sur la valeur ajoutée est également évoquée par Christine Lagarde.
Toujours selon le quotidien, dans le secteur de l'énergie, EDF, qui est le premier contributeur de la taxe professionnelle avec plus de 1 milliard €par an - devant France Télécom, la SNCF et Areva -, est visé en priorité. Sans taxer spécifiquement le groupe électricien, ce qui constituerait une rupture d'égalité devant l'impôt, le gouvernement cherche le meilleur levier pour augmenter l'imposition des grands groupes énergétiques.
Il pourrait mettre fin, notamment, à l'abattement spécial pour les centrales nucléaires, les barrages et les centres de dépollution. Cet abattement réduit d'un tiers leurs valeurs locatives, qui déterminent le niveau de leurs taxes foncières. C'est ce qui fait qu'EDF paie, aujourd'hui, 230 M€ au titre des impôts fonciers. Areva, qui paie un peu moins de 300 M€ par an de taxe professionnelle, est également visé par cette mesure.
D'autres impôts pourraient être relevés. La taxe spéciale sur les pylônes, par exemple, a l'avantage d'être bien répartie sur le territoire, ce qui permettrait d'en faire profiter toutes les collectivités locales. Pour l'heure, EDF n'acquitte que 200.000 € au titre de ses propres pylônes et une centaine de millions d'euros au titre de ceux de sa filiale RTE, qui gère le réseau haute tension.  Le gouvernement pourrait également relever la taxe sur l'installation nucléaire de base. La taxe, qui représente une charge de 300 M€ annuels pour EDF, a l'avantage d'être déjà dévolue aux collectivités locales. EDF, cependant, estime que le gouvernement «serait bien inspiré de trouver un système pérenne qui permette à l'ensemble des collectivités locales d'avoir des ressources régulières, plutôt que de renforcer ce genre d'impôts, pas forcément très dynamiques au demeurant.»

Accéder au texte complet de la question orale et de sa réponse, lien ci-dessous.


Liens complémentaires :
http://www.senat.fr/seances/s200903/s20090305/s20090305_mono.html#cribkmk_questionactualite__102147
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 17:32
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004
Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004

Souvenir du passage du Tour de France à Salers en 2004

Repost 0
Published by Cédric Tartaud-Gineste - dans album
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 15:30

Le site internet des Archives départementales du Cantal :

des centaines de milliers de pages librement consultables

sur l’histoire et le patrimoine du Cantal




 

Dans le cadre de la semaine de la langue française, le directeur des Archives du Cantal présente en sept lieux du Cantal le site ouvert en septembre 2008 et inauguré le 5 décembre 2008. Ce sont plus d’un million de pages numérisées, les registres paroissiaux et d’état civil jusqu’en 1906, des enregistrements sonores (musique, français, langue d’oc), des notices de bibliothèques, des inventaires d’archives, les plans du cadastre napoléonien, les listes nominatives de recensement qui sont disponibles gratuitement.

Chaque semaine, le site reçoit une moyenne de 10.000 visites, et les connexions viennent de 40 pays différents.  C’est maintenant au tour des Cantaliens de s’approprier cet outil unique, qui leur permettra de consulter, depuis leur domicile ou du moins leur commune, les archives collectées et conservées à Aurillac.

La présentation, qui dure 1 h, permettra à chacun de se familiariser avec cet outil innovant, de découvrir les richesses qu’il recèle, afin de pouvoir ensuite mener une recherche personnelle.

 

Une semaine (et même un peu plus…), huit lieux :

 

Vendredi 13 mars, 18 h, à Riom-ès-Montagnes (Bibliothèque municipale)

Lundi 16 mars, 18 h 30, à Calvinet (École communale, salle informatique)

Mercredi 18 mars, 18 h, à Saint-Illide (Mairie)

Jeudi 19 mars, 20 h 30, à Saint-Flour (Foyer des Planchettes)

Vendredi 20 mars, 20 h 30, à Vic-sur-Cère (Centre culturel du Carladès)

Samedi 21 mars, 10 h 30, à Massiac (Médiathèque communautaire)

Samedi 21 mars, 16 h, à Mauriac (Médiathèque communautaire)

Samedi 28 mars, 10 h 30, à Champs-sur-Tarentaine (Médiathèque)

 

 

Semaine de la langue française

Dix mots pour dire demain

Du 13 au 28 mars 2009

 

 

 

 

Le ministère de la Culture et de la communication propose, dans le cadre de la Semaine de la langue française, de mettre en place des manifestations autour de dix mots « pour dire demain ». Ces 10 mots illustrent les principales missions du ministère, à l’occasion de son 50e anniversaire :

 

  • Ailleurs
  • Capteur
  • Clair de terre
  • Clic
  • Compatible
  • Désirer
  • Génome
  • Pérenne
  • Transformer
  • Vision

 

Ouvrir un site internet, pour un service d’archives, c’est plus qu’une transformation : une véritable révolution. L’habitude, c’était d’accueillir sur place des lecteurs cantaliens ou venus dans le Cantal au moins pour quelques jours. Désormais, en quelques clics, des internautes habitant bien ailleurs peuvent consulter les actes de naissance de leurs ancêtres et décrypter, en quelque sorte, leur propre génome. L’outil informatique est conçu pour être compatible avec tous les ordinateurs du monde, véritables capteurs d’archives en puissance. Les statistiques de visites sur le site montre que des internautes habitant à l’autre bout du monde (40 pays différents représentés) se connectent à toutes les heures du jour et de la nuit : il n’y plus d’heure ni de lieu pour assouvir un désir d’archives. La vision du Cantal et de ses archives, ainsi que la vision du métier d’archiviste, changent du tout au tout ; reste que la vigilance de l’archiviste se doit de contrôler que l’information numérique demeure pérenne.

On pourrait même imaginer un astronaute qui, pour se délasser, se connecte en vol à internet pour faire l’histoire de sa famille ou de son village tout en contemplant un clair de terre.

 

 

Animation grand public ; entrée libre

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 08:44

 

Réunion du Conseil Municipal le 02/03/2009, 20h30

1-le Compte Administratif (CA) a été voté à l'unanimité.  Il présente un excédent global de fonctionnement (budget principal et budgets annexes) de 196.153 € et de 2.014 € en investissement.

Ces résultats seront affectés au budget primitif 2009 qui doit être voté le 25 mars prochain.


2-Le Conseil Municipal s'est penché sur les subventions à allouer aux différentes associations pour l'exercice 2009 et a décidé de reconduire à l'identique 2008 toutes ces subventions, à l'exception de celle de l'association du site du goût qui est confrontée au problème du surcoût de la location d'un châpiteau et qui de ce fait verra sa subvention augmenter. Le nouveau comité des fêtes se voit allouer une subvention de fonctionnement pour 2009.


3-Le Conseil Municipal a ensuite délibéré sur les orientations budgétaires relatives aux futurs investissements dont les principaux projets sont les suivants:


-reprise des pavés (phase 1)

-restauration de l'intérieur de l'église Saint Matthieu,

-restauration des murs de l'Echelle et du cimetière,

-réfection du trottoir de la pharmacie,

-réfection de la toiture de l'ancienne gendarmerie,

-ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager) et Plan Local d'Urbanisme (PLU).

-protection du captage des sources.


La séance est levée à 01h45.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 22:19
Lundi 2 mars à 20H30 au premier étage de la Mairie.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 19:29

 

La présentation du rapport de la Cour des Comptes devant les députés, a été l’occasion pour son Président Philippe Séguin d’insister sur la nécessité de mettre en place des structures plus performantes,même quand la France est secouée par une tourmente financière de grande ampleur. La crise ne doit pas être un prétexte pour abandonner des réformes d’adaptation aux nouvelles données du monde économique. Certes, la situation est exceptionnelle et les différentes réponses apportées, auront un effet massif et durable sur la dette de notre pays. Mais la gravité du moment ne conduit pas obligatoirement sur un discours alarmiste qui oublierait que la crise annoncée est aussi une mutation de société.

 

 

Mais la France a-t-elle atteint des limites budgétaires ?

 

Depuis de nombreuses années, la France propose une perspective stable avec la diversité de son économie, son ouverture à la mondialisation, sa qualité de main d’œuvre, l’efficacité de son secteur bancaire, et son faible endettement des ménages. De plus, les gouvernements successifs engagent des réformes structurelles qui préparent le pays au monde de demain. L’évolution de ces politiques économiques est transparente, sans remettre  en cause la stabilité des finances publiques.

 

Aujourd’hui, les parlementaires veulent connaître la situation précise des finances publiques…bref, combien l’Etat Français doit il ? Le stock de dette accumulée devrait atteindre 7O % du PIB à fin 2009 … Le problème de la dette pourrait devenir crucial…Mais cette augmentation de la dette se constate aussi dans les autres pays européens. Et les gouvernants des pays ayant adopté la monnaie commune européenne n’oublient pas les contraintes de l’euro, à savoir : limitation des déficits, contrôle de l’inflation, modération des dépenses. Notre monnaie, l’euro, est solide. Mieux, la devise européenne a gagné sa crédibilité auprès des banques centrales du monde entier. A l’attention des adversaires de l’euro, nous préciserons que, sans la monnaie unique, il faudrait ajouter une prime de risque en fonction des anticipations sur les taux des changes…Si la France s’avisait de sortir de la zone euro, les risques d’attaque sur sa monnaie ne seraient pas négligeables…

 

 

Assistons nous à une baisse de la consommation ?

 

Si nous regardons les chiffres de la consommation aux Etats-Unis, nous nous apercevons que les dépenses de consommation en 2008, si elles n’ont pas augmenté,  sont sensiblement les mêmes qu’en 2007. Mais la nouveauté réside dans le fait que les Américains dépensent aujourd’hui, moins que ce qu’Ils gagnent. Pour la première fois, Ils épargnent. Notons que pour cent euros gagnés, un Français épargne 15 euros. Français, Américains prennent conscience que le crédit  peut devenir mortel. La consommation ne se réduira donc pas, mais deviendra plus raisonnée.

 

Aujourd’hui, les comptes bancaires ne se sont pas vidés, contrairement à l’époque de Mai 1968, Les épargnes financières diverses représentent des milliards. Sauf, si le besoin s’en fait ressentir, nos concitoyens ne « touchent » pas à leurs épargnes. Simplement, un manque de visibilité a accompagné une perte de confiance dans le futur. Les raisons sont multiples et malheureusement s’additionnent les unes aux autres…Mais si nous sommes convaincus que l’énergie non polluante  va devenir rare, alors courrons investir dans l’isolation, dans les panneaux solaires…etc. Nous participerons à l’activité économique tout en réduisant les dépenses de fonctionnement dans le quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

Crise de 1929 , Crise de 2009 !

 

En 1929, le monde était constitué de deux milliards d’habitants. Les économies s’appuyaient sur des empires coloniaux avec des idées très inspirée de système protectionniste. La pensée générale consistait à importer le moins possible, à exporter le plus possible, tout en érigeant de fortes barrières douanières pour se protéger des dévaluations compétitives du voisin.

 

En 2009, nous sommes dans un monde ouvert, avec des matières premières rares, avec des capacités de productions compétitives, avec de nombreux pays industriels, et avec des offres de biens multiples.

Des nouveaux pays exportateurs  comme la Chine, ont connu des croissances colossales tout en entraînant des transferts qui appauvrissent les pays dits riches…Citons pour mémoire les 2000 milliards de dollars d’excédent de la Chine…Nous ne sommes plus dans le schéma de 1929…

 

 

Sommes nous dans une perspective de croissance ?

 

Si le consommateur, l’investisseur, particulier ou entrepreneur se replient tous ensemble sur eux-mêmes, la confiance ne se décrètera pas ! Mais nous restons dans des schémas de croissance mondiale, même si des ralentissements peuvent se faire jour, dans tel ou tel pays. Disons que la croissance française connaît de fortes quintes de toux dans un contexte international enrhumé.

Nous devons passer le cap de la crise économique sans relâcher nos efforts d’adaptation et de choix de société…Mettre en place des structures plus performantes pour chacun d’entre nous est un vaste chantier qui passe par la définition de l’homme dans l’économie, en reconsidérant l’entreprise, en inventant l’évaluation des politiques publiques, en pilotant mieux les finances publiques, en apportant des expertises utiles aux élus…et en préparant la France de demain.

 

 

 

Pendant les semaines prochaines, nous parlerons tous, de prés ou de loin, de la crise. Réunion de la zone Euro, réunion du G20, réunion des partenaires sociaux avec le gouvernement…Des priorités se dégageront pour stabiliser l’économie mondiale, pour lutter contre le protectionnisme, pour éviter le chômage, pour coordonner « les questions sociales » en Europe…Il ne faut pas s’attendre à reprise accélérée de l’activité économique, mais nous observerons que le clivage droite gauche peut se dépasser lorsque les acteurs nationaux ou internationaux ont le sens de l’intérêt collectif des nations.  

  

 

Gilbert Comte

Conseiller Municipal

Saint-Thibault-des-Vignes

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:28
Après des reportages télévisés pendant les fêtes de Noël au cours desquelles, le maire communiste de Carlat rendait publique sa demande de jumelage à la ville de Bruni en Italie. Les deux cités font à peu près la même taille.

Le mois de janvier a eu son lot de réjouissances puisque la ville de Bruni accepte ce jumelage, conçu comme une excellente campagne de communication touristique pour la cité cantalienne.

Une venue du couple présidentiel, au moins de la Première Dame de France, paracheverait ainsi cette initiative bon enfant mais dont la trace marquera les esprits !

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 23:54






La majorité de la population française se sent peu concernée par les tumultes théologiques qui agitent l'Eglise catholique depuis 1965, date de la clôture du Concile Vatican II.

A cette époque, Monseigneur Marcel LEFEBVRE s'oppose à la vulgarisation totale de la liturgie, défendant coûte que coûte, la messe en latin. Presque 20 ans de bras de fer amèneront le Pape Jean-Paul II, en 1988, à refuser le sacre de 4 évêques par Mgr LEFEBVRE; ce-dernier avait outrepassé son droit, il fut suspendu a divinis. C'est le début du fondamentalisme catholique contemporain, incarné par la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

Dans le même temps, Monseigneur LUSTIGER, archevêque de Paris fait célébrer dans l'ensemble de son diocèse, des messes tridentines (en latin) pour accueillir les fidèles en proie aux doutes, l'église parisienne est ébranlée par ce qui s'apparente à un schisme (Pour mémoire, l'Eglise a connu deux schisme, en 1054 avec la future Eglise Orthodoxe et en 1517 avec les futures églises protestantes).

Les fondamentalistes tiendront dès lors une paroisse symbole: Saint-Nicolas-du-Chardonnet et verront évoluer dans leurs alentours, des courants de pensées réactionnaires, voire révisionnistes. Ainsi, des mouvements extrêmes comme le Front national seront proches de la ligne de pensée de la rigueur théologique de ce courant écclésial.

Depuis quelques années. La nouvelle vague de prêtres traditionnalistes s'interrogeait sur la pérennité de leur schisme. Avec un taux d'ordination élevé, il semblait évident que cette fraternité répondait à un message dans l'ensemble des milieux sociaux.

Ce week-end, Sa Sainteté Benoit XVI a levée vingt ans d'excommunication à l'encontre des 4 évêques, en les réintégrant dans l'Eglise, mettant fin à ce schisme. Pour autant, si la démarche est en pleine phase avec les enseignements du Christ, par le pardon; la viabilité du Concile Vatican II est ébranlée. Il ne faut pas oublier ce que représente l'aggiornamento de 1965, notamment la levée du "déicide" contre le peuple Juif. cet élément met fin à presque 20 siècles d'antisémitisme chrétien.

La déclaration négationniste de Mgr WILLIAMSON est maladroite, surtout à une époque où la ligne théologique de l'Eglise cherche une clarification. Mgr FELLAY a présenté ses excuses au Saint-Père pour les propos honteux de l'évêque incriminé, prenant pleinement conscience du travail méticuleux que l'Eglise conciliaire a entamé depuis 50 ans avec les communautés juives, nos ainés dans la Foi.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 23:44

La Chine fête sa nouvelle année. 2008 se clôt avec de beaux challenges relevés,  le pays a réussi à lutter contre le mauvais temps hivernal et le séisme du 12 mai, à organiser les Jeux Olympiques  et à lancer le vaisseau spatial habité Shenzhou-7.

2009 voit s'ouvrir les festivités du soixantième anniversaire de la République Populaire de Chine, fondée en Octobre 1949.

Allez, une "nice pic" à "looky looky" de Shanghaï en plein mois de Janvier 2009.

再见。


Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 00:11
Retrouvez ci-desssous l'article que la Voix du Cantal dédie à Roger Besse, vous pourrez également dévouvrir dans le portfolio une sélections de photos du Sénateur Besse récemment disparu.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Toujours...
commenter cet article