Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 02:16

Je vous en ai parlé, ces dernières semaines, de curieuses images circulaient dans le Cantal. Des www sur fond blancs se promenant sur ça et là. La Voix du Cantal s'en est même fait l'écho récemment.

Cette campagne obscure, n'avait comme but que d'amener une réflexion incitative à penser à une nouwwwelle wwwie...

Un buzz a pris, un buzz s'est amplifié.

Aujourd’hui, en exclusivité, la nouwwwelle wwwie se révèle à nous...

Il s’agit du lancement du premier pays virtuel, humoristique et décalé, avec des «citoyens numériques» qui sont les contributeurs actifs : l’Auwwwergne ! dont le site est en lien derrière l'image (encore en phase de béta-testing).

Dans ce nouwwweau monde, tout internaute peut avoir le privilège d’être auwwwergnat en faisant « sécession » pour rejoindre ce pays numérique à l’humour et l’auto-dérision omniprésentes. En demandant l’asile en Auwwwergne, c’est une véritable qualité de vie numérique que rewwwendiquent les internautes.

Le concept s’appuie sur une mini-fiction diffusée sur le web, ainsi qu’un média social adossé à un réseau social, une plate-forme de blogs, une WebTV participatiwwwe et des fonctions de “micro-blogging”. Sorte de « Facebook décalé » déwwweloppé en logiciel libre, auwwwergne.com a ainsi wwwocation à être une wwwéritable interface d’interconnexion privilégiée entre auwwwergnats.

Site composite, ce nouwwweau pays agrège les contributions de ses membres qu’elles proviennent des différents blogs de la plateforme ou de la toile auwwwergnate.. La wwwie du site sera rythmée tout au long de l’année par des concours, des animations et la mise en avant des créations originales de tous les auwwwergnats qui souhaiteront exprimer leurs talents, mutualiser leurs sawwwoirs, partager leurs fous-rires…

La vidéo qui continue à faire le tour du web était le point de départ d’une mini fiction diffusée sur internet toutes les semaines, dont voici le tout premier épisode. Tous les numéros seront publiés ici :

 

Ce buzz (de vaches) est édité par la Région Auvergne, première région 100% numérique en France, depuis mars 2009.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 14:48
Christine Lagarde, devrait présenter vendredi aux associations d'élus locaux le projet du gouvernement visant à compenser la suppression de la TP promise pour 2010 (Source "Les échos").

La suppression de la TP devrait être compensée par le transfert intégral de trois impôts de l'Etat vers les collectivités locales: la taxe sur les conventions d'assurance, les droits de mutation à titre onéreux et le produit de la cotisation minimale de taxe professionnelle.
Personne n'a pu être joint dans l'immédiat au ministère de l'Economie pour commenter ces informations.
L'enveloppe devrait être complétée «par au moins six milliards d'€ de dotations budgétaires», ajoute le journal, alors que la réflexion se poursuit sur l'instauration d'une taxe sur les entreprises de l'énergie, au premier rang desquelles EDF, et sur un relèvement de la taxe sur le foncier bâti des entreprises.
Par ailleurs, la suppression de la TP pourrait être étalée sur trois ans afin d'en limiter l'impact sur les comptes de l'Etat.
De même, le gouvernement, soucieux de ne pas aggraver le déficit des finances publiques, réfléchirait à l'instauration d'une taxe aux frontières imposée aux Etats importateurs qui ne respectent pas les normes environnementales.
Une ultime réunion d'arbitrage doit avoir lieu ce mardi à l'Elysée, précise le quotidien.
Nicolas Sarkozy avait annoncé début février la suppression à l'horizon 2010 de la TP, dont le montant est estimé à 22 milliards d'€, ce qui avait provoqué l'inquiétude des associations des maires, des départements et des régions, qui redoutent un important manque à gagner.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 17:53

Hier, près de 2000 manifestants de différentes nationalités ont dégradé une partie du centre de Strasbourg. Au prétexte d'une manifestation contre l'OTAN.

A la lecture des articles de presse sur la toile, on ne peut que déplorer et condamner que de tels actes, bafouant les règles fondamentales de la démocratie, se déroulent ainsi.

Les polémiques enflent pour savoir s'il s'agit d'un dysfonctionnement du service de protection officiel ou bien du service de protection des manifestants. Que ce soit le Maire de Strasbourg, les représentants des Verts, ou bien les représentants du gouvernement, de tels actes ne peuvent être excusés.

Je vous prie de prendre connaissance de la déclaration de Monsieur ACCOYER, Président de l'Assemblée nationale. C'est un appel emplit de sagesse dans lequele ma conscience citoyenne se reconnait et je vous invite à vous en faire le relais sur tous vos blogs.


 Le président UMP de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a appelé dimanche "tous les partis" à condamner les actes de violence, à Strasbourg, en Corse ou en marge de la crise économique et sociale.

"C’est évidemment inadmissible, ça ne peut-être que condamné avec la plus grande rigueur et j’aimerais d’ailleurs que tous les partis politiques condamnent cette violence, ces casseurs, ces voyous", a-t-il déclaré au "Forum" de Radio J, interrogé sur les violences commises en marge du sommet de l’Otan samedi à Strasbourg. "En Corse on refuse de respecter les lois de la République, c’est inadmissible, la Corse est un département français, elle doit respecter les lois de la République comme celles-ci doivent être respectées partout, à Strasbourg comme en Corse," a-t-il poursuivi à propos des violences à la fin d’une manifestation Il a qualifié de "proprement irresponsable" la déclaration de Ségolène Royal qui a estimé à propos de récentes séquestrations de patrons que "les salariés doivent forcer le barrage de l’injustice absolue", notamment pour médiatiser les plans sociaux les concernant. "Lorsque l’on prétend administrer un pays démocratique, on ne peut pas encourager des actes violents qui sont contraires à nos lois. Qu’on les comprenne, ça je l’admets, mais qu’on les encourage c’est tout à fait scandaleux". "Nous sommes dans une période difficile avec une crise économique et des conséquences sociales dramatiques et si on peut comprendre une certaine attitude de désespérance de la part de salariés confrontés aux conséquences très directes de la crise économique ce qui est inadmissible, c’est que des mouvements politiques (...) se joignent à des mouvements de violences, les mettent en oeuvre, en fassent la propagande", a-t-il dit. "Dans un pays démocratique on doit se retrouver autour d’une condamnation unanime de la violence", a-t-il ajouté.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 15:06

PARIS, 30 mars 2009 (AFP) - L'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua a jugé lundi nécessaire l'organisation d'un referendum pour faire approuver la réforme territoriale lancée par Nicolas Sarkozy.

"Les changements importants nécessitent la voix du peuple", a déclaré M. Pasqua, actuellement sénateur UMP. "Il faut un grand débat dans le pays et il faut, quand la décision sera prise, qu'elle soit tranchée par referendum", a-t-il ajouté, à l'occasion de la présentation au Sénat d'une étude sur la réforme territoriale menée par les élus de la majorité réunis dans le Mouvement national des élus (MNEL).

M. Pasqua a plaidé pour "un certain pragmatisme" dans la réforme, regrettant que dans les étapes précédentes de la décentralisation, "on a transféré les exécutifs, mais pas les services de l'Etat et ses personnels", d'où l'origine des surcoûts de la décentralisation. De son côté l'ancien Premier ministre Edouard Balladur (UMP), qui a présidé le comité auteur de propositions au gouvernement, a souligné qu'il n'est partisan ni de la suppression des communes, ni de celle des départements. "Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas d'évolution", a-t-il ajouté, estimant que la prééminence reviendra à terme aux intercommunalités et aux régions. Les communes et les départements deviendront des circonscriptions, a-t-il poursuivi.

Le président du Sénat Gérard Larcher (UMP) a relevé pour sa part que la commission sénatoriale sur la décentralisation a relevé des convergences sur la nécessité d'achever l'intercommunalité, sur la création de métropoles régionales, et sur la nécessité de définir les compétences entre les régions et les départements. Il s'est aussi prononcé pour la modularité, avec des solutions différentes selon les collectivités, et la nécessaire adaptation de l'Etat aux collectivités locales.

Pour le président du MNEL, le secrétaire d'Etat à la Fonction publique André Santini (UMP), l'enquête effectuée par son mouvement auprès des élus leur permet "d'accompagner le grand débat lancé par Nicolas Sarkozy". Selon le rapport, une majorité d'élus estime que le processus de décentralisation doit être poursuivi (65%) et le mode de fonctionnement des collectivités territoriales rénové (91%). Ils sont attentifs surtout à l'organisation et aux compétences des collectivités territoriales, au rôle et au statut de l'élu, et à une meilleure autonomie financière.

Fondé en 1953 par Antoine Pinay et Jacques Chaban-Delmas, le MNEL regroupe 22.000 élus proches de la majorité.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 22:25

 

 

La réunion du 25 mars dernier nous a permis de découvrir le nouveau mobilier du bureau du maire, dans la salle annexe à celle du conseil. L’ordre du jour appelait le vote du Budget primitif, adopté à l’unanimité. Le trésorier s’est excusé, initialement prévu, d’autres obligations l’ont retenu.

 

Les budgets annexes s’équilibrent avec 108500 € pour la section de fonctionnement et 225277 € pour la section d’investissement (Camping) ; 128143 € pour la section de fonctionnement et 70034 € pour la section d’investissement (Eau-Assainissement). Le budget principal, quant à lui, présente 661144 € pour le fonctionnement et 123485 € pour l’investissement.

 

Le Conseil est ensuite entré dans le détail des différentes dotations allouées aux collectivités, à la baisse cette année, constatant que la crise économique n’épargnait personne.

 

Différents points sont également revenus sur la table, avec notamment des précisions sur les travaux de l’église Saint-Matthieu qui devraient se dérouler finalement sur deux ans et non plus quatre. La remise en état du pavement, sujet sensible hérité de l’ancienne municipalité et qui fut au cœur des débats électoraux de 2008. Un inventaire des captages d’eaux, certains datant de 1931.

 

Les conseillers ont manifesté par ailleurs le souhait que la future borne pour les camping-cars soit dotée d’un lecteur de paiement par cartes bancaires. Celle-ci devant être financée par la CoDeCom ; le conseil trouvait opportun que cette requête soit le symbole d’une ouverture vers un mode de paiement moderne et de plus en plus universel, y compris pour des petites sommes.

 

Dans le cadre des questions diverses, plusieurs initiatives ont été approuvées à l’unanimité par le Conseil Municipal.

 

  • La citoyenneté d’honneur devrait être décernée à James Lowth Goldsmith, retraité de l’Université d’Oklahoma, pour le travail doctoral qu’il avait réalisé à la fin des années soixante avec l’aide précieuse de Léonce Bouyssou, qui fut publié aux Presses Universitaires de Clermont-Ferrand en 1984 : « Les Salers et les d’Escorailles, seigneurs de Haute-Auvergne », traduit en français par Jacques Buttin.

 

  • Une première étape en vue de rapprocher Salers du village de Hollókö (Province de Nograd, République de Hongrie) vient d’être votée. Ce projet, porté par l’un des plus jeunes conseillers municipaux, bénéficie du soutien de l’Ambassade de France en Hongrie, en la personne de son représentant, Son Excellence René Roudaut ainsi que l’Institut franco-hongrois. Hollókö est un village au nord de Budapest de 380 habitants, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. En cette année d’élections européennes, Salers se place ainsi dans une politique culturelle d’ouverture, avec de nombreuses perspectives à envisager pour la suite (échanges gastronomique, sportif, cynégétique, culturel,…). Ce village hongrois affiche déjà deux jumelages, l’un avec la Pologne, l’autre avec l’Espagne.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 12:42

Récemment, en passant une semaine dans le cantal, j'ai pu apprécier combien nos reliefs sont agréables et qu'il est doux d'y apprécier un hiwwwer qui soit doux et sec.

WWWous le savez, ce blog n'a jamais eu wwwocation à wwwous parler de mes wwwacances, et là je tenais particulièrement à wwwous faire partager une expérience particulière... en me promenant, je n'ai cessé de remarquer de manière disparate, des autocollants "WWW" disséminés ça et là.

Prenant ça pour une farce de prime abord, j'ai pris des photos d'un certain nombre d'endroits qui semblent avoir subi les excès de mysterieux inconnus... Sans me démonter, j'ai naturellement pensé faire une enquête sur la toile (Où voulez-vous trouver des indices sur un truc qui s'appelle www...)... et quoi de mieux que Facebook pour commencer? .... c'est à ce moment là que j'ai découwwert que rien n'allait plus et qu'un wwwirus s'était emparé de notre toile, de notre pays, la France et peut-être même, du monde !

Il semblerait que cette fiewwwre ait déjà dépassé notre hexagone et se répande un peu aux quatre coins du monde, que dire ou que faire? personne ne semble sawwwoir quelle parade trouwwwer pour endiguer un tel phénomène.

Une chose est sure, ce n'est pas une rencontre du troisième type. Elle n'en est pas moins inquiétante pour autant. D'un buzz de wwwaches de Salers au reveil d'un wwwolcan du Sancy, il n'y a qu'un pas !

Je pensais que ces excès se seraient calmés, mais en fait, il n'en est rien, la presse s'en fait même l'écho cette semaine dans nos montagnes !




Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 02:05

Aujourd'hui vers midi Elise âgée de trois ans et demi a été enlevée à Arles (13) par deux hommes et une femme qui ont agressé le père avec qui elle se promenait.

Les ravisseurs ont pris la fuite à bord d'un véhicule Renauld Modus immatriculée 399 ABD 76 (couleur beige ou marron).

Elise mesure 97 cm, de corpulence normale, cheveux mi-longs, châtain clair, a des yeux marrons.

Elle porte un pantalon de toile noire, des chaussures montantes, un gilet de laine gris et noir et une parka à capuche .

SI VOUS LOCALISEZ L'ENFANT OU LES SUSPECTS, N'INTERVENEZ PAS VOUS-MEME MAIS APPELEZ LA POLICE : 0805 200 200

ANDRE Elise

âgée de 3 ans et demi

Taille : 97cm
Corpulence : fine (12kg)
Cheveux : mi-longs (aux épaules)
châtains clairs
yeux : marron
Vêtue de :
-chaussures montantes cuir à scratch bleues
-pantalon de toile noir
-sweat gris
-gilet de laine gris et noir à fermeture éclair
-anorak noir à capuche

Susceptible de se trouver dans un véhicule Renault MODUS immatriculé 399 ABD 76 de couleur marron-beige

A été enlevée ce-jour à 11h50 sur la commune d'ARLES, par une femme accompagnée de deux hommes.

http://www.alerte-enlevement.gouv.fr
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Vie municipale
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 17:33


Le nouveau taux de TVA dans la restauration sera aligné sur celui de la vente à emporter. En contrepartie, la profession devra «prendre des engagements forts sur les prix et sur l'emploi». Selon l'Union professionnelle artisanale (UPA), Nicolas Sarkozy a confirmé ce taux.

Les professionnels du secteur de la restauration l'attendaient depuis treize ans. Nicolas Sarkozy a indiqué lundi à l'Union professionnelle artisanale (UPA) que le taux de TVA dans la restauration serait abaissé à 5,5%. Promise par Jacques Chirac puis par Nicolas Sarkozy, cette «baisse de la TVA dans la restauration, c'est une question de crédibilité de la parole politique», a concédé le conseiller spécial du président de la République, Henri Guaino, au quotidien « Les Echos ». «S'agissant du taux, il n'est pas logique qu'il soit à 5,5% pour la restauration rapide et plus élevé pour la restauration traditionnelle. Ce sera donc 5,5%, à condition que la profession prenne des engagements forts sur les prix et sur l'emploi», a-t-il précisé. Appliquée dans la restauration, cette baisse de taxe vient grever les recettes de l'Etat de 2.5 milliards d'euros selon le ministre du Budget, Eric Woerth.

Des contreparties exigées

Selon l'UMIH (Union des métiers de l'industrie hôtelière), quelque 112.000 restaurants, 24.000 hôtels-cafés-restaurants et 41.000 cafés vont bénéficier de cet allégement fiscal. Si depuis plusieurs années, les professionnels du secteur réclamaient cette réforme en parlant de possibilité de création de milliers d'emplois, les dernières déclarations des syndicats sont plus mesurées. Du fait de la conjoncture difficile, la profession s'accorde à dire que la baisse de la TVA permettra seulement le maintien des 880 000 emplois du secteur. Mais le gouvernement attend en contrepartie de ce geste des engagements qui seront précisés prochainement. Nicolas Sarkozy a proposé la semaine dernière aux restaurateurs d'organiser avant la fin du mois d'avril des «états généraux de la restauration» afin de discuter des modalités de cette réduction de taxe. Au plus tôt, cette baisse interviendra au 1er janvier 2010.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 00:29
Un caporal du 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) a été tué samedi par un tir de roquette sur son blindé lors d'un accrochage avec des insurgés dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé l'état-major des armées à Paris.

Le soldat a été tué au cours d'une opération engagée dans la matinée par un bataillon de l'Armée nationale afghane (ANA) et 400 militaires français dans la vallée d'Alasay, au nord-est de Kaboul, a indiqué à l'AFP le capitaine de vaisseau Christophe Prazuck, de l'état-major. Ce nouveau décès porte à 26 le nombre de militaires français tués en Afghanistan depuis l'arrivée des premiers contingents en janvier 2002. Le président Nicolas Sarkozy a fait part de sa "vive émotion", s'associant "à la douleur de sa famille et de ses proches".


"Alors que la nuit était déjà tombée, un insurgé a tiré un roquette anti-char sur un véhicule de l'avant blindé français dont le conducteur, un caporal du 27 BCA, a été tué", a déclaré le commandant Prazuck. Selon lui, une demi-douzaine de soldats afghans ont également été blessés dans des accrochages qui se sont prolongés tout au long de la journée et un autre soldat français a été très légèrement blessé. L'opération qui visait à "reprendre le terrain tenu par les insurgés" était soutenue par "d'importants moyens aériens de la coalition, drones Predator, chasseurs A10 et F15 et hélicoptères Kiowa", a encore précisé le commandant Prazuck.


Les insurgés "bousculés dans leurs sanctuaires, ont très probablement subi des pertes importantes", a-t-il assuré. Arrivé fin novembre dans l'est de l'Afghanistan pour succéder aux parachutistes du 8e RPIMa, le 27e BCA d'Annecy (sud-est) constitue l'ossature du contingent de quelque 700 soldats français déployés en renfort depuis l'été en Kapisa, une province montagneuse. Ils tiennent les "bases d'opérations avancées" de Tagab et Nijrab, aux côtés d'éléments américains et de l'ANA. Située entre ces deux bases, la vallée d'Alasay a été à plusieurs reprises le théâtre de violents combats depuis l'arrivée des chasseurs alpins. La France compte quelque 2.800 soldats sur le sol afghan, déployés au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) de l'Otan.

Samedi, un soldat britannique a également été tué samedi en Afghanistan, victime d'une explosion alors qu'il effectuait une patrouille dans la province méridionale d'Helmand, considérée comme un sanctuaire des talibans.

Ceux-ci, chassés du pouvoir fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, ont intensifié leur insurrection ces deux dernières années, frappant jusqu'au coeur de la capitale Kaboul pourtant très protégée par les forces afghanes et étrangères.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 12:35

Demain à 10 heures, défilé des enfants du RPI Salers-Saint-Bonnet et de l'école de Saint-Martin-Valmeroux dans les rues de Salers.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article