Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 17:06
Libérez Michel Germaneau !
Michel GERMANEAU est un citoyen de Marcoussis,  résolument engagé depuis quelques années dans l'humanitaire. C'est lors d'une de ses missions pour construire une école au Niger, qu'il a été capturé par un groupe terroriste en avril dernier.



Dès que j'ai eu connaissance de cet enlèvement scandaleux, j'ai pris contact avec les autorités de l'Etat ainsi qu'avec un journaliste qui suit cette affaire depuis le début. Tous m'ont demandé d'être le plus discret possible car c'est hélas souvent en médiatisant les otages qu'on agrave leur situation. En effet, il arrive que la médiatisation fasse "monter les enchères de l'horreur" et que les groupes terroristes se rachètent les otages pour en tirer le meilleur bénéfice.

Depuis, la situation de Michel a empiré, sa santé se dégrade et ses ravisseurs viennent d'envoyer un nouvel ultimatum. Aussi le Président de la République est sorti de sa réserve dans son allocution du 13 juillet dernier.

Nous, habitants de Marcoussis, devons maintenant nous mobiliser pour que Michel GERMANEAU, qui n'a pas de famille autre que celle de ses amis, soit libéré dans la plus grande urgence.
Un registre de solidarité est ouvert en Mairie ! Venez le signer en témoignage de soutien à Michel GERMANEAU, citoyen de notre village engagé pour les autres !

Olivier THOMAS, Maire de Marcoussis

signer un registre de solidarité en ligne  
vous pouvez aussi nous faire parvenir vos témoignages de soutien sur

communication@marcoussis.fr

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 22:58

Lettre ouverte des jeunes élus au Président de la République au sujet de la Réforme des retraites

31 mai 2010

Rassemblement des Jeunes Élus de France

Lettre ouverte des jeunes élus au Président de la République au sujet de la Réforme des retraites

 

 

Copie à :

·

 

Monsieur François Fillon, Premier Ministre,

·

Monsieur Gérard Larcher, Président du Sénat,

·

Monsieur Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée nationale,

Et aux Ministres concernés :

·

Madame Christine Lagarde, Ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi,

·

Monsieur Eric Woerth, Ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique,

·

Monsieur François Baroin, Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État

·

Monsieur Laurent Wauquiez, Secrétaire d’État chargé de l’Emploi

·

Monsieur Georges Tron, Secrétaire d’État chargé de la Fonction publique.

 

 

 

 

 

 

 

Envoi à la presse.

 

 

 

 

 

Monsieur le Président,

 

Vous avez engagé un projet de réforme des retraites, qui sera l’une des étapes importantes de votre

deuxième partie de mandat.

 

Cette étape est indispensable.

 

Nous, jeunes élus, représentants de la génération la plus concernée, en appelons, Monsieur le

Président, à votre capacité à réformer la France.

 

L’ensemble des pays développés a fait le choix d’un système qui favorise soit la capitalisation, soit un départ à la retraite bien plus tardif que chez nous, soit les deux, mais aucun n’a fait le choix de

l’inaction, tant il leur est paru évident que l’évolution démographique, à laquelle s’ajoute une crise

dont nous ne voyons pas le bout, est devenue inquiétante.

 

En 1960, notre pays comptait 4 cotisants pour 1 retraité. En 2010, ce chiffre est passé à 1,5.

L’espérance de vie a augmenté de façon linéaire de 10% en 30 ans, mais depuis 1983 l’âge minimum de départ à la retraite du Régime général n’a pas changé.

 

La France présente, aujourd’hui, un système à bout de souffle,

 

que notre génération sera

totalement incapable de payer.

 

L’opinion publique attend des réformes claires, lisibles et à la hauteur de l’espoir que vous avez

suscité en 2007. L’enjeu de la réforme des retraites n’est pas de savoir si vous réussirez à contenter

les syndicats et la gauche, mais bien de vous imposer comme l’homme qui aura su remettre la France sur le chemin de la croissance durable.

 

 

 

Les Français redisent leur attachement au système par répartition mais ils ne sont pas dupes des

arguments de l’immobilisme. La gauche invoque la valeur « Solidarité ». Mais où est la solidarité

quand une génération dont les parents ont financé seuls leur régime de retraite demande à ses

enfants et à des enfants qu’elle n’a pas eus, de financer le sien ?

 

En ne proposant aucune solution, l’opposition et ses satellites - à savoir, PS, PCF, NPA, FSU,

Solidaires, CGT, UNEF, Confédération paysanne… - ont perdu tout crédit auprès des Français

responsables, laissant ainsi une porte grande ouverte au gouvernement.

 

L’

 

âge de départ doit être porté à 65 ans minimum et que la durée des cotisations doit être fixée à

176 trimestres

 

pour une retraite à taux plein, à une échéance de 10 ans

, c’est-à-dire à raison d’une

augmentation d’un semestre par an.

 

Nous souhaitons que

 

les montants des retraites

soient calculés à partir du salaire, de la durée de

cotisation mais aussi

 

de la production et du nombre d’actifs

.

Le fond de réserve doit passer de 1% à 5% du PIB

 

. Nous sommes favorables, pour son financement

durant le temps de la crise,

 

à la levée du bouclier fiscal et

à l’augmentation de la taxe journalière

pour les touristes

 

.

 

Il convient de clarifier le système de cotisation composé aujourd’hui des cotisations salariales et

patronales avec

 

une seule et même cotisation

.

 

Il est nécessaire que la pénibilité au travail soit réévaluée dans son ensemble pour chaque

profession. Elle doit être prise en compte et donner lieu à des dispositions particulières concernant

l’augmentation de l’âge de départ à la retraite et la durée des cotisations.

 

La réforme concernant le temps de travail pour les régimes spéciaux des grandes entreprises

publiques doit être poursuivie. En revanche, le calcul de la pension sur la moyenne des 6 derniers

mois de salaire pour le régime général de la fonction publique et des régimes spéciaux doit être

maintenu.

 

Nous tenons également à attirer votre attention sur l’âge de départ à la retraite accordé aux

salariés du secteur public classés en service actif

 

, soit près d’un million de cotisants. On ne peut

être raisonnables en ne révisant pas celui de certains corps de métier, comme celui des Professeurs

des écoles.

 

Sur la question du statut de l’élu,

 

nous trouvons inapproprié – et davantage encore dans le contexte

actuel - le droit à la double cotisation pour les parlementaires.

 

Nous espérons, Monsieur le Président, que vous saurez répondre à cet appel et croyons en votre

capacité à menez les réformes nécessaires à notre pays.

 

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’expression de notre plus haute considération et de notre

sincère soutien.

 

 

 

Aurélien BON, Conseiller municipal de la Rochelle (17), 24 ans

Dorian CATHENOZ, Conseiller municipal d’Ivry-sur-Seine (94), 28 ans

Nicolas CAYOL, Adjoint au Maire du 4e secteur de Marseille (13), 30 ans

Alexandre CHAS, Conseiller municipal de La Riche (37), 29 ans

Jean COUDRAY, Conseiller municipal et communautaire de Saint Malo (35), 29 ans

Antoine DIERS, Conseiller municipal de Lambesart (59), 21 ans

Nazim DJEBARRI, Conseiller municipal délégué au sport à Montesson (78), 27 ans

Françoise EDOM, Conseillère municipale de Saint Jacques de La Lande (35)

Kamel EL FEDIL, Conseiller municipal de Fontenay-le-Fleuri (78), 28 ans

Maxime GALLIER, Conseiller municipal délégué à la Communication à Saint-Grégoire (35), Conseiller

régional jeune de Bretagne, 24 ans

Alix GIRARD, Conseillère municipale de Chatou (78), 27 ans

Adeline GUILLEUX, Conseillère municipale de Plaisir (78), 27 ans

Francis GUIZA, Conseiller municipal du Vésinet (78), 27 ans

Quentin GENTILHOMME, Conseiller municipal de Dierre (37), 20 ans

Pierre HERTZ, Conseiller municipal de Laxou (54), 31 ans

Pierre LAURENT, Conseiller municipal de Bourg-des-Comptes (35), 27 ans

Christine LAVARDE, Conseillère municipale déléguée au sport à Boulogne-Billancourt (92), 26 ans

Gregory LECLERC, Conseiller municipal d’Houilles (78), 31 ans

Anthony LELIEVRE, Conseiller municipal de Loches (37), 29 ans

Doris MADINGOU, Conseillère municipale à Rennes (35), candidate aux élections européennes de

2009 et aux régionales de 2010, 24 ans

Jean-Noël MARIE, Maire de Coulons (28), 33 ans

Rémi MARTIAL, Conseiller municipal et conseiller communautaire de Chartres (28), 28 ans

Laurent MESEGUER, Conseiller municipal de Sartrouville (78)

Jean-Baptiste NOE, Conseille municipal de Montesson (78), 26 ans

David PENNETIER, Conseiller municipal de Coignières (78), 27 ans

Matthieu PINEDA, Conseiller municipal délégué à la jeunesse à Saint Thibaut-des-Vignes (77), 25 ans

Cédric TARTAUD-GINESTE, Conseiller municipal délégué au Jumelage et au Patrimoine, Salers (15), 32 ans

Cédric THOMA, Conseiller municipal délégué au développement durable de Fontainebleau (77), 23 ans

Quentin THOMAS, Conseiller municipal délégué au développement durable et conseiller

communautaire d’Orléans (45), 20 ans

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 10:35

L'association BFM/RMC vient de lancer le site internet www.4minutes.fr visant à promouvoir l'utilisation publique d'un défibrillateur. Ce site dénonce l'insuffisance de formation des Français sur le sujet.

 

40000 personnes meurent en France chaque année, d'un arrêt cardiaque. Il n'y a que 4 minutes pour agir en moyenne et c'est souvent trop court pour que quiconque intervienne sagement et maîtrise son inquiétude à agir.

 

En cette période estivale, il est plus que jamais nécessaire de faire circuler cette information pour qu'un maximum de personne sache se servir des défibrilateus mis à disposition par les collectivités.

 

Je vous rappelle que la ville de Salers est munie d'un tel matériel. En cas d'urgence, vous pouvez vous rendre dans l'escalier d'accueil de la mairie, accessible 24 Heures/24.

 

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 16:46

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Clermont-Ferrand/Issoire (200 salariés), recrute en CDD pour un remplacement Congé Maternité du permanent titulaire.

MISSIONS :
Rattaché à la Direction Promotion de l'Entreprise (Service Commerce/Hotellerie/Tourisme), vos missions sont:

- Contribuer à la promotion touristique du territoire pour favoriser l'implantation d'entreprises et le développement des entreprises existantes,
- Constituer tout dossier financier dans le cadre de la création, reprise et transmission d'entreprises,
- Fédérer les acteurs et les projets en jouant un rôle d'interface,
- Mettre en relation les acteurs touristiques locaux avec des prestataires touristiques (autocaristes, tour opérators...),
- Créer et animer des groupements d'hôteliers et prestataires touristiques,
- Monter des produits touristiques,
- Participer à des salons du tourisme,
- Collaborer aux projets de l'Agence Départementale de Développement Touristique en partenariat avec les autres CCI du Puy de Dôme et les institutionnels,
- De façon générale, assurer les relations avec les Institutions concernées (Etat, Région, Département, Communes et groupements etc...) pour les projets de développement touristique et constituer tous dossiers afférents.

PROFIL REQUIS :
De formation DESS Tourisme ou équivalent, vous avez une expérience significative (2 ans minimum) en développement touristique.
Connaissance du milieu institutionnel,
Maîtrise de l'outil informatique.

QUALITES :
Pragmatique, créatif et dynamique, sachant écouter et faire progresser,
Forte capacité d'analyse, de synthèse, d'adaptation et d'anticipation,
Aisance relationnelle affirmée,
Compétences d'organisateur et de gestionnaire,
Capacité d'animation de groupe,
Esprit d'équipe, aptitudes au contact et à la communication,
Sens affirmé de l'accueil et de l'écoute.

Poste à pourvoir rapidement, Cadre à temps complet.

Adresser lettre manuscrite, CV détaillé et photo à :
Nathalie JAUBERT
Direction Générale
Chambre de Commerce et d'Industrie de Clermont-Ferrand/Issoire
148, boulevard Lavoisier
63037 CLERMONT FERRAND CEDEX 1

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Emplois
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 11:58

1481909795.jpgLe Monde vient de nous signaler le décès du Général Marcel Bigeard ce matin, à Toul, à 94 ans, annonce son épouse. Il avait commencé sa carrière en tant que simple soldat, en 1936, et l'a terminée avec le grade de général de corps d'armée, en 1976.

 

Le Général Bigeard est l'un des officiers les plus décorés de l'histoire de France. Il nous quitte en ce grand jour de commémoration de l'appel du 18 juin 1940. Voilà un grand homme qui s'éteint et dont la France ne peut qu'honorer la mémoire.

 

Un symbole est honoré aujourd'hui et un grand homme disparait.

 

Il est le symbole de renoncement face à la défaite et du respect inconditionnel au drapeau de notre patrie.

 

A vous, Général, respects pour l'abnégation et le sacrifice dont vous fîtes preuve.

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 20:57

 

Rappel de l’ordre du jour : 

 

-          Travaux église – attribution marchés du bâti

-          Terrain Riffaud

-          Cité de caractère : aide au bâti privé

-          Questions diverses

 

Travaux église : Monsieur le Maire donne lecture du rapport d’analyse des offres établi par Monsieur MANCIULESCU. Le conseil Municipal décide de retenir les entreprises suivantes :

-          Lot n°1 : maçonnerie – entreprise SOCOBA : 427 929.67 € HT

-          Lot n° 2 : peintures murales – entreprise Marc PHILIPPE : 149 060 € HT

-          Lot n° 3 : retables polychromes : Atelier de la Chapelle : 165 696.00 € TH

-          Lot n°4 : menuiserie Ebénisterie : entreprise CHAPUIS : 217 024.99 € HT

-          Lot n° 5 : lustrerie ancienne : JC Créations : 43 930 €HT

-          Lot n° 6 : ferronnerie – les Forges d’Elémenta : 13 006 € HT

-          Lot n° 7 : électricité – entreprise Forclum : 71 352.89 € HT

 

Terrain RIFFAUD : Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que le service des domaines a déterminé la valeur vénale du terrain appartenant à Mr RIFFAUD et jouxtant le lotissement à 5€ le m2 soit 63 000 € pour 12600 m2.

 Il indique qu’un particulier serait  acquéreur d’une parcelle de ce terrain et souhaite savoir si la Mairie achète et viabilise le terrain en question.

Après avoir délibéré, étant donné que 5 lots restent à vendre dans le lotissement, le Conseil Municipal décide de ne pas acquérir le terrain Riffaud dans l’immédiat.

 

Programme Cités de caractère : Aide au bâti privé

 

Mr le Maire présente les dossiers des particuliers éligibles au programme Cités de Caractère. Les subventions suivantes ont été attribuées :

-          Travaux de menuiserie :

o       VIZET Suzanne : montant des travaux 1665 € - subvention 20% : 333 €

o       BERGER Patrick : montant des travaux 5 993 € - subvention 20% : 1198.60 €

-          Travaux de toiture :

o       FAURE Jean-Louis : montant des travaux 2740.97 – subvention 10% : 274 €

Recensement de la population :

Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que le recensement de la population doit se faire début 2011 et qu’il y a lieu de nommer un coordonnateur communal. Après délibération, le Conseil Municipal désigne Mme LESCURE Marie-Hélène pour remplir ces fonctions. Il demande au Conseil de réfléchir à la personne qui pourrait être désignée comme agent recenseur.

 

 

Appartement communal :

Mr le Maire indique que Madame Michelle CHABANON, nouvelle locataire d’un appartement situé dans l’immeuble de l’ancien collège a procédé aux travaux de rénovation de l’appartement tout entier ; les frais d’acquisition des matériaux s’élèvent à la somme de 500.27 € ; Mme CHABANON sollicite le remboursement. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal accepte de prendre en charge l’achat des fournitures pour les travaux effectués dans l’appartement soit 500 €

 

Exposition des Aquarelles d’Alain DELTEIL : Mr le Maire rappelle qu’une exposition d’Aquarelles de Mr DELTEIL se fera à la salle des fêtes de Salers du 29 juillet au 15 août et donne lecture de la convention qui sera signée entre les deux parties. En résumé, la commune offre le local, finance les affiches et cartons d’invitation du vernissage et recevra en contrepartie 10% des ventes. Le Conseil Municipal accepte ces conditions.

 

Aménagement des Espaces Publics : Mr le Maire donne lecture du rapport établi par Monsieur WAGON, assistant à maîtrise d’ouvrage suite à la réunion de la commission d’appel d’offre du 21 avril et du 10 mai 2010. Après en avoir pris connaissance, le Conseil Municipal approuve le choix de la commission d’appel d’offre et retient le Cabinet INERMIS, le marché sera signé après les délais légaux de recours.

 

Questions diverses :

Mr le Maire fait le point des différents travaux :

-          Impasse fond Place Tyssandier d’Escous : les travaux sont terminés

-          Illuminations des Remparts : les travaux sont en cours,

-          Illuminations maison Bertrandy, porche rue des Templiers et porte Saluces : les travaux se feront à l’automne.

-          Les travaux de reprise du réseau AEP de la rue du Château sont terminés. Pour la surface, Mme Gay-Charpin doit donner son avis. Christian LACOMBE demande de refaire le point avec l’entreprise Bergheaud sur le devis des travaux restant à faire.

-          Montée du parking sous le cimetière : l’escalier va être repris avec des traverses de chemin de fer.

 

-          Chemin de Randonnées du  «  Puy Salers » : René FRESSINIER propose de sécuriser un passage dangereux au niveau du lieu-dit « Puy Salers », il a été décidé d’y installer une chaine.

 

-          Plaques de rues : Georges LEYBROS fait remarquer le mauvais état de certaines plaques de rues devenues illisibles. Ce problème va être étudié dans le programme signalétique avec la Parc des Volcans et Les Cités de Caractère.

 

-          Mr le Maire informe le Conseil Municipal que l’architecte chargé de l’extension de la Maison de Retraite a été retenu.

 

Christian LACOMBE souhaiterait qu’une décision soit prise au sujet du  foyer des jeunes. Le Conseil y est favorable et souhaite un nouveau contact avec un responsable.

 

Mr le Maire fait part au Conseil d’un problème en cours d’expertise concernant l’écroulement d’un mur d’un jardin appartement à Mme RAYMOND sis, route des Bessades. La Mairie est concernée dans la mesure où une partie du réseau égout du 2ème lotissement traverse ce jardin.  Il évoque plusieurs possibilités de règlement de la question. Dans l’immédiat, il reste dans l’attente des conclusions des expertises .

 

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 23 h.  

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Vie municipale
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 23:19

Une exposition émouvante qui exprime en quelques tableaux, toute la révolte sociale des "expropriés" de la politique hydrographique de notre département. La construction de barrages ne s'est pas faite sans sacrifices et les destructions de hameaux ont été souvent le prix à payer pour cette évolution. Systématiquement, ces expropriations étaient suivies de dynamitages pour ne pas encourager les populations à revenir chercher des objets personnels et risquer ainsi des accidents lors des immersions.

 

Ginette Aubert retrace ici ce qu'elle a vécu. Avec quelques vestiges d'une vie à jamais interrompue par les flots, elle nous entraine dans la vie singulière de la condition des Auvergnats du Nord-Ouest Cantal en cette période.

 

Invitation_Ginette_Aubert.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Le coin du Généalogiste
commenter cet article
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 10:53

Salers n'en finit pas d'être courtisée en cette période printanière. Après un jumelage avec la Hongrie lors des sites remarquables du goût c'est au tour de la Gironde, et plus précisément la ville de Bourg d'être gratifiée du précieux sésame "Jumelée avec Salers dans le Cantal".

 

Alors pourquoi un tel jumelage?

 

A l'origine, le jumelage ne relevait que de l'échange sportif autour de la célèbre Pastourelle. Progressivement, au cours du début d'année 2010, la décision a été prise de franchir le pas du Jumelage de ville à ville. Une initiative heureuse qui tient de la connivence historique entre ces deux villes et c'est une histoire qui mérite d'être relatée:

 

MAISON_MAURESQUE.jpgAutrefois, les meules fourmes de fromages d'Auvergne (que l'on n'appelait pas encore Cantal) etaient acheminées jusque sur les bords de la Dordogne pour être chargées sur des Gabares. Elles remontaient le cours du fleuve traversant des villages magnifiques comme La Roque-Gageac en Périgord Noir pour arriver jusqu'à l'embouchure de la Gironde où se nichait ... un Bourg.

 

Ces meules fourmes de fromages étaient ensuite expédiées par voie maritime et en échange, les Gabares faisaient le chemin en sens inverse, chargées d'un vin (que l'on appelait pas encore Côtes) prêt à être consommé dans en Haute-Auvergne.

 

Le Journal Sud-Ouest a consacré un article très sympathique sur le jumelage, à ceci près que Salers est toujours fière d'accueillir 400000 touristes pas an et non pas 40000. Même si la crise est là; depuis deux ans, l'ensemble des acteurs du territoire de Salers (Municipalité, Commerçants, Artisans et Réseaux divers) s'affaire à relancer une dynamique durable pour fidéliser un tourisme familial et capter de nouveaux publics !

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 19:03

101003_lauriere-600_460x306.jpgLe journal Sud-Ouest vient de rendre public le décès d'un Sagranier atypique !

 

Patrick Brou de Laurière, mécène de nombreuses initiatives culturelles et associatives, vient de déceder.

 

Salers au Coeur tient à rendre hommage à cet homme d'une grande discrétion, connu pour organiser des soirées XVIIIème dans sa demeure sur la place Tyssandier d'Escous. Conformément aux voeux de son père, ce périgourdin avait souhaité garder sa maison "en l'état".

 

http://www.sudouest.fr/2010/05/25/patrick-de-brou-de-lauriere-est-decede-100357-1980.php

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 13:10

Lu dans le Figaro ce matin

Le nouveau premier ministre hongrois veut réparer l'«injustice» du traité du Trianon qui amputa la «grande Hongrie» des deux tiers de son territoire. 

 

Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois, avait juré d'en faire l'absolue priorité de son mandat. Avant même de penser à réduire la fiscalité, relancer la croissance, tailler dans les dépenses publiques, mesures indispensables pour endiguer la récession la plus dramatique d'Europe centrale, il tenait à accorder la nationalité hongroise à 3,5 millions de magyarophones vivant hors des frontières. Pour ces Hongrois de souche résidant principalement dans les pays frontaliers (Slovaquie, Roumanie, Autriche, Croatie, Ukraine et Slovénie), la douloureuse «injustice du Trianon», du nom du traité de paix qui en 1920 amputa la «grande Hongrie» des deux tiers de son territoire, devait être réparée.

À peine installé, le leader du parti Fidesz (conservateur) a tenu parole. Fort d'une majorité parlementaire des deux tiers, le plus large soutien jamais consenti à un gouvernement démocratique européen depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Orban a soumis lundi aux députés une proposition de loi en ce sens. Elle pourrait être adoptée le 20 août, jour de la fête nationale hongroise, et entrer en vigueur le 1er janvier 2011, le jour même où la Hongrie assumera la présidence de l'Union européenne pour six mois.

Invoquant l'exemple américain où les 117 000 Hongrois installés aux États-Unis ont la double citoyenneté, le ministre des Affaires étrangères, Janos Martonyi, a précisé que celle-ci serait accordée «sur une base individuelle» à ceux qui seraient «d'ascendance magyare et parlent le hongrois».

 

La montée continue du sentiment nationaliste

Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois.
Viktor Orban, le nouveau premier ministre hongrois.

 

Vieux serpent de mer de la politique hongroise, la question de la nationalité des minorités hongroises avait conduit à la tenue d'un référendum populaire en 2004, déjà à l'initiative du Fidesz alors dans l'opposition. Il s'en était fallu de peu que la Hongrie ne provoque une crise sérieuse avec ses voisins d'Europe centrale. Moins de 40% des électeurs s'étaient déplacés, signe d'un désintérêt relatif pour le sujet, et le scrutin avait été annulé.

La situation a bien changé en six ans. La Hongrie a connu les pires émeutes de son histoire récente à l'automne 2006, à cause des mensonges du premier ministre socialiste de l'époque, Ferenc Gyurcsany, sur l'état réel de l'économie du pays. Le sentiment nationaliste a prospéré dans le pays, conjugué au divorce croissant entre les élites et le peuple. Au sein de l'extrême droite s'est créé un mouvement paramilitaire, la «Garde hongroise», dissoute le 2 juillet 2009 par la justice, mais dont les membres continuent de parader, arborant le drapeau à rayures rouge et blanc, symbole de la Hongrie millénaire d'Arpad, le Clovis magyar, mais aussi de l'ex-parti nazi des Croix fléchées.

 

Une provocation aux yeux des Slovaques

 

Le premier ministre hongrois a-t-il signé un discret compromis avec le Jobbik, parti d'extrême droite auréolé des 16% des voix lors des élections législatives du 25 avril ? «Orban voulait donner des gages aux nationalistes, estime Anton Pelinka, politologue à la Central European University (CEU) de Budapest. Comme il ne souhaite encourager ni l'antisémitisme, ni la xénophobie, surtout dirigée contre les Roms, il a joué une carte plus “modérée”, celle de la double nationalité pour les minorités magyarophones à l'étranger.»

Le danger pourrait venir de l'interminable querelle avec la Slovaquie, plutôt sourcilleuse sur le statut de sa minorité hongroise, forte de 500 000 âmes, soit 10% de la population totale, à laquelle elle refuse l'exception linguistique. «L'initiative d'Orban constitue une provocation grave aux yeux des Slovaques, peut-être aussi des Roumains, poursuit Pelinka. Elle va réveiller des nationalismes antagonistes au sein de l'Union européenne.»

Si la proposition de loi n'a pas fait de vagues en Voïvodine serbe et en Transylvanie roumaine, où vivent d'importantes communautés hongroises, la Slovaquie a déjà prévenu qu'elle pourrait protester devant l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont le siège se trouve à Vienne. Robert Fico, le premier ministre slovaque, a qualifié de «menace à la sécurité» les projets du Fidesz et rappelé l'ambassadeur slovaque en poste en Hongrie pour consultations. Entre Bratislava et Budapest, le torchon brûle à nouveau.

 


 

 

Le parti d'Orban veut frapper les «trois coups»

 

En remportant lors des législatives d'avril plus des deux tiers des sièges au Parlement, le Fidesz, le parti du premier ministre désigné Viktor Orban, peut modifier comme il l'entend la Constitution. Il a bien l'intention d'user de ce pouvoir sans tarder. Dès lundi, il déposait une motion pour ramener de 386 à 200 le nombre de députés au Parlement, mais aussi diviser par deux le nombre d'élus locaux. Décidément très actif, le Fidesz, dans le cadre d'un projet intitulé «Nouvelle direction 2010», a également déposé une loi dite des «trois coups». Empruntée au système judiciaire américain, elle prévoit la peine la plus sévère aux récidivistes pour leur troisième condamnation. Le parti d'Orban se propose aussi d'interdire l'octroi du permis de conduire aux personnes qui n'ont pas atteint un niveau d'éducation minimum équivalent à huit années scolaires et de supprimer les allocations familiales aux parents en cas d'absentéisme répété des enfants à l'école.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article