Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 20:38

 

 

Rappel de l’ordre du jour : 

-          Propriété mur du cimetière

-          Proposition vente mur jardin Mme RAYMOND

-          Cité Auvergnate de Caractère : Aide au bâti privé

-          Assurance dommage ouvrages travaux église

-          Devenir du Musée

-          Questions diverses

 

1 – Propriété du mur du cimetière : Mr le Maire rappelle que l’état du mur d’enceinte du cimetière communal donne une image désastreuse de la Cité. D’autre part, sachant que la commune est tenue d’assurer le clos de son cimetière, le Conseil Municipal a pris la décision d’en accepter la propriété. Une délibération sera prise dans ce sens afin de pouvoir procéder dans les meilleurs délais à la réfection du mur.

En ce qui concerne le mur de la rue de l’Echelle, Mr le Maire indique qu’il y a lieu dans un premier temps de faire établir un constat d’huissier, ce dernier étant par ailleurs chargé de remettre la sommation à Mme DENISOT afin de permettre au maçon de débuter les travaux.

 

2 -  Mur jardin Mme RAYMOND : Mr le Maire rappelle au Conseil Municipal que le mur du jardin appartenant à Mme RAYMOND s’est écroulé sur un pré situé en contrebas. Suite à l’expertise faite par les assurances le 1er octobre dernier, Mme RAYMOND propose à la commune d’acheter le jardin au prix de 2000 €. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide de ne pas donner suite à cette proposition.

 

3 – Programme « Cités Auvergnates de Caractère » : Aide au bâti privé

Mr le Maire donne lecture de la liste des administrés ayant sollicité une subvention dans le cadre de l’aide au bâti privé du programme « Cités Auvergnates de Caractère ». Il indique que tous les dossiers ont été examinés par Mme GAY-CHARPIN architecte. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal inscrit les dossiers suivants :

·         Menuiserie ou façades : subvention 20% du montant hors TVA

o        Hôtel des Remparts : montant des travaux 15 336 €, subvention 3067 €

o        BANCAREL Jean-Charles : montant des travaux 463 €, subvention 92.60 €

o        TORRES-OZEE Marguerite : montant des travaux,8024 €, subvention 1604.80 €

o        VABRET André : montant des travaux 5631 €, subvention 1126.20 €

o        BOUYGE Henri : montant des travaux 3805 €, subvention 761 €

·         Travaux toiture : subvention 10% du montant hors TVA

o        PITOIS Jérôme : 13 589.99 €, subvention 1358.99 €

 

4 – Assurance dommages-ouvrage travaux restauration de l’Eglise : Mr le Maire indique au Conseil Municipal qu’il y a obligation  de contracter une assurance dommages ouvrage pour les travaux de restauration de l’Eglise. Il indique que 3 compagnies d’assurance ont été contactées, une seule a répondu. Le conseil Municipal décide de relancer les assurances pour avoir rapidement leur proposition et autorise Mr le Maire à signer le contrat avec la compagnie qui offrira les meilleurs conditions tout en demandant l’avis de Mr MANCIULESCU  maître d’œuvre des travaux.

 

5 – Avenant travaux SAUNAL-CROS : Mr le Maire indique que le cabinet CROS a été retenu pour effectuer le levé topographique des rues, suite à son intervention, il constate que certaines zones n’étaient pas prévues à la consultation. Mr le Maire suggère au Conseil Municipal de faire effectuer le plan de l’ensemble des rues et présente l’avenant au  devis du cabinet CROS qui s’élève à la somme de 1256 € HT calculé suivant les mêmes conditions que la commande actuelle. Le Conseil Municipal accepte.

 

6 – Devenir du Musée : Patrick BERGER donne un compte-rendu de la saison touristique, le bilan est positif, il est à noter une augmentation de la fréquentation de l’ordre de 7% et une augmentation des recettes de l’ordre de 11,4%. Mr BERGER informe le Conseil Municipal que la présidente actuelle Mme Danielle FENIES démissionne et que la guide actuelle Mme MULATIER prend sa retraite. Plusieurs solutions sont envisagées :

-          Trouver un nouveau président et un nouveau guide

-          En faire éventuellement un musé communal

-          Le fermer

-          Mutualisation de plusieurs activités touristiques

 

Mr BERGER indique également que le fonctionnement du musée ne pourra être assuré que si les contrats aidés par l’Etat sont renouvelés.

 

Le Conseil Municipal n’a pris aucune décision, Mr le Maire propose de mener une réflexion plus approfondie et ce dossier sera revu en réunion dès que possible (attente du devenir des contrats aidés). Affaire à suivre.

 

7 – Point sur les travaux de l’église : Les travaux du bâti sont en cours. Les objets ont été retirés. Des réunions de chantier ont lieu toutes les 2 semaines.

 

8 – Agents DDT : Mr le Maire indique que le chef du centre de la Direction départementale des Territoires du centre de Salers l’a contacté pour solliciter l’inscription à la cantine du personnel de la DDT. Après en avoir délibéré le CM refuse car le nombre de place au réfectoire est limité, qu’il s’agit de menus enfant, et que cela pourrait entrainer une augmentation de charge de travail non négligeable aux agents de la cantine.

 

9 – Demande de Mr PEYRAL : Mr le Maire fait part de la demande de Mr PEYRAL, photographe qui sollicite une subvention de 100 € pour la parution de photos de Salers sur un calendrier. Le Conseil Municipal accepte, cette somme sera inscrite au BP 2011.

 

10 – Agent recenseur : Mr le Maire indique que Mr Pascal GUINET serait d’accord pour remplir les fonctions d’agent recenseur. Le Conseil Municipal accepte.

 

11 – Contrat maintenance photocopieur : un contrat est proposé au prix de 10 € HT les 1000 copies. Le conseil Municipal accepte.

 

12 – PLU : la loi portant engagement national pour l’environnement (grenelle 2) adoptée le 12 juillet 2010, apporte des évolutions qui intègrent obligatoirement dans les PLU de nouveaux éléments, notamment ceux concernant la politique de l’habitat, des transports et des déplacements. Ces nouvelles dispositions sont applicables dans les 6 mois suivant la publication de cette loi soit à compter du 13 janvier 2011. Elles ne seront pas applicables aux PLU ayant été arrêtés avant cette date. Toutefois le cabinet GHECO doit réaliser des études complémentaires pour prendre en compte les nouvelles dispositions de la loi du 12 juillet 2010 ; dans l’attente de l’A.V.A.P tout le patrimoine doit être reporté au PLU, ce qui demande 3 jours de travail supplémentaire et entraine un coût supplémentaire de 2660 € TTC (subvention à 50%). Le Conseil Municipal est d’accord pour que le PLU soit arrêté avant le 12 janvier 2010 et accepte le complément d’honoraires du cabinet GHECO.

 

13 – Travaux DDT : Mr le Maire indique que des travaux sont en cours devant le Centre d’Exploitation de la DDT et entrainent la modification de l’éclairage public. Il présente les 2 options étudiées par le syndicat des Energies du Cantal :

·         1er option : aérien : coût des travaux 793.99 €  - part communale : 396.99 €

·         2ème option : souterrain : coût des travaux 3099.14 €  - part communale : 1549.57 €

14 – Exposition photos : Mr le Maire fait part de la demande de Mr Stéphane POIRIER, photographe qui souhaite organiser une exposition à Salers pendant la saison touristique 2011. Le Conseil Municipal est d’accord sur le principe. Les dates et lieux et conditions seront précisés ultérieurement.

 

15 – Exposition DELTEIL : Mr le Maire indique que devant le succès de l’exposition d’aquarelles de Mr DELTEIL faite du 1er au 30 août 2010 à la salle des fêtes de Salers, ce dernier envisagerait  de renouveler l’opération en 2011. Le Conseil Municipal n’y voit aucun inconvénient.  

 

Mr le Maire informe le Conseil Municipal du suivi des dossiers suivants :

-          Présentation du plan d’extension de la Maison de Retraite

-          Travaux d’illuminations maison Rue de la Martille + porche templiers : début des travaux 8 novembre

-          Rendu du rapport Synergie concernant l’état énergétique des bâtiments de l’école et de la salle des fêtes

-          Dossier accessibilité :  réunion 15 novembre à 10 h 30 en mairie.

  

 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 23 h 55. 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Vie municipale
commenter cet article
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 00:50

Voilà un projet propice à dynamiser les relations dans l'intercommunalité de Salers (la Codecom). Une convention de partenariat vient d'être signée avec l'Ecole de Musique Nord-Cantal, permettant à tous les administrés de la Codecom, de profiter d'une prestation musicale de qualité pour leurs enfants.

 

Qu'il est loin le temps où les communes se jalousaient pour exister et qu'elles ne connaissaient pas le principe de la mutualisation. Nous avons aujourd'hui un réel atout en jouant la carte de la mutualisation et quel plus beau symbole que celui-ci... et pour ceux qui n'y parviennent pas ailleurs, qu'ils n'oublient pas que la "musique adoucit les moeurs" !

 

 

 

scan-2.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers - au coeur des projets
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 01:04

 

 

logo-cni-1243351600.pngDans la droite ligne de l'esprit qui a prévalu à la relance des Université d'Eté des Jeunes du CNI à Salers en juillet 2009, ce mouvement phare de la IVème République, le CNI, héritier de la fusion des Républicains et Indépendants avec les Indépendants et Paysans, prépare les élections cantonales de 2011 en se recentrant sur la valorisation de la France paysanne!

 

Ci-dessous, le communiqué de presse de Gilles Bourdouleix, député-maire de Cholet et Président du CNIP

 

 

Le CNI remet en lumière le "P" de "Paysans" et redevient "CNIP"
Mercredi, 27 Octobre 2010 19:18

Lors de son comité directeur du 23 octobre dernier, le CNI a retrouvé, dans sa dénomination politique, le « P » de « Paysans ». Le Président du CNIP entend défendre le monde agricole qui s'estime orphelin de la vie politique et insuffisamment représenté.

« Même si la France reste le premier producteur et exportateur agricole européen, la crise a particulièrement affaibli le secteur agricole. La compétitivité de notre agriculture doit être renforcée, tout en assurant des revenus stables aux producteurs.

La revalorisation de l'agriculture et de la pêche est une impérieuse nécessité, sur le plan économique mais aussi humain. Il est inacceptable que des centaines de milliers d'exploitants qui assurent, dans des conditions difficiles, la survie de nos paysages, la diversité environnementale, le bien-être alimentaire de millions de Français, sans parler de leur rôle indispensable pour le maintien d'une filière agro-alimentaire forte, source de nombreux emplois et secteur excédentaire de notre balance commerciale, soient dans une situation de totale précarité » indique le président du CNIP et député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.

« Il est indispensable aujourd'hui de repenser l'ensemble de la filière agricole. Améliorer la gouvernance de l'agriculture, c'est aussi mener des actions pour l'économie française, pour l'indépendance de la France et la sécurité alimentaire des Français » ajoute-il.

« Nous devons tous être convaincus de l'avenir de l'agriculture française. Chacun, quelles que soient ses responsabilités, peut et doit intervenir afin que notre agriculture demeure un des moteurs de notre développement économique et retrouve la place qui est la sienne en Europe et dans le monde » conclut-il.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Cantonales 2011
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 14:54

2010-10-21-Georges-Rolland-VDC.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 16:56

La Montagne Cantal du 17 octobre 2010

 

17_1_consult.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 16:27

C'est officiel et rendu public depuis ce matin, la 9ème étape du Tour de France 2011 se déroulera dans le Cantal.

 

L'étape mettra en lien Issoire et Saint-Flour, via le Puy Mary.

 

PROFIL.gifLongue de 208 kilomètres, cette étape est classée difficile, notamment du fait du relief, accidenté et exigeant.

 

En effet, le Puy Mary (et parfois Salers) est une étape qui figure tous les 6/7 ans en moyenne dans le déroulé du Tour de France, c'est une épreuve redoutée par tous les coureurs car le relief, cassant, s'étend sur plusieurs dizaines de kilomètres et il y a peu de répit.

 

Autant dire que même celui qui prend la tête parvient à achever cette épreuve dans un étape de fatigue avancée. La fin de l'étape serpente par Dienne et Lavigerie pour finir sur le plateau de Saint-Flour. Nul doute que le mois de juillet davantage couvert qu'en août, sera plus clément pour les coureurs.

 

Vous pourrez déja dévouvrir la coupe du trajet dans cet article !

 

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 21:31

 

…C’est en ces termes que l’Abbé Bouzou a prononcé une homélie vibrante à l’endroit de celui qui nous quittait lundi dernier en la paroisse de Saint-Paul-de-Salers, qu’il affectionnait tant.

 

Natif de ce village, le Comte Jean de Roquemaurel y était resté attaché toute sa vie durant et la plupart des grandes étapes de son existence s’y sont déroulées. Jean de Roquemaurel était issue d’une de ses vieilles familles de la noblesse immémoriale, celles qui puisent leurs origines au-delà des familles anoblies par les rois.

 

Au cours de son existence, le Comte a grandi à Clermont, fait ses études à Grenoble et travaillé à Lyon, sans jamais quitter son fief car il était de ses hommes, généreux et abordables, demeuré attaché à ses traditions.

 

Châtelain, sa satisfaction était d’admirer ses vallées au quotidien mais aussi de rappeler sa fidélité à l’héritier de la couronne de France, Louis de Bourbon-Anjou, Louis XX.

 

Jean de Roquemaurel aimait son prochain et c’est ce qui le rendait apprécié de tous au pays. Il avait toujours le bon mot, le bon regard ou la bonne gestuelle pour engager la conversation avec autrui. C’est ainsi que souvent, des scouts trouvaient refuge pour leur camp d’été sur les bords de la Maronne, que l’on se souvienne des Scouts Unitaires de France de la 15ème Paris de la Madeleine en 2002 qui avaient fabriquée une croix de lorraine en guise de mât de camp, que de débats, ou bien les Scouts d’Europe d’Orléans en 2000 qui avaient découvert notre région.

 

Accueillant de nature, le comte affectionnait que son interlocuteur devienne un confident afin de lui narrer quelques anecdotes. C’est ainsi que l’on apprend que pendant la guerre, prévenu dans la nuit qu’il devait partir au petit matin pour le STO, il prit la fuite avec comme seul butin dans sa besace, un poulet cuit par sa mère et partit pour la Vendée en vélo.

 

Acteur du territoire, Jean de Roquemaurel devint président de la Société de Chasse de Saint-Paul-de-Salers alors qu’il s’était mis à son compte en tant qu’exploitant agricole quelques années.

 

Son attachement pour le patrimoine et l’héritage familiaux étaient prépondérants. Ainsi, il était toujours agréable de l’écouter nous narrer l’épisode qui permit au Major de La Farge, son ancêtre, officier des armées du Duc du Maine, d’être remarqué par le roi Louis XIV lors de la bataille de Malplaquet en 1709.

 

Il coula une retraite heureuse entre son appartement lyonnais et son fief cantalien, entouré l’été de ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants. En 2008, il suivit son épouse à la maison de retraite. Veuf en février 2009, il demeura à l’EHPAD de Salers sans celle qui lui avait donné 5 enfants, sa « petite bergère » comme il se plaisait à l’appeler.

 

Désormais, les rues de Salers seront bien silencieuses sans la bonhommie du Comte au pas de sa canne, le « bob » de chasse vissé sur la tête et cette éternelle cigarette éteinte au coin de la bouche roulée par ses soins. Oui, « Papoum » va nous manquer c’est sur et nous ne l’oublierons pas, ça aussi c’est une certitude car avec son départ, c’est un certain monde qui s’éteint.

 

Article paru dans la Voix du Cantal, Jeudi 14 octobre 2010

 

1014CANTATTE018.jpg

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les Sagraniers parlent aux Sagraniers
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 14:16

Les médias nous informent qu'une partie de la Hongrie vient d'être victime d'un accident industriel, Salers au Coeur, au nom de l'amitié franco-hongroise, s'associe à la douleur des sinitrés.

 

 

 

 

Un accident dans une usine d'aluminium, dans l'ouest de la Hongrie, survenu lundi 4 octobre, a causé la mort de trois personnes. Cent vingt personnes ont également été blessées, parmi lesquelles huit sont toujours dans un état grave.

 

Un réservoir de boue toxique a cédé lundi après-midi, innondant les villages avoisinants, comme Devecser et Kolontar.

 

Elle menace cinq autres villages. Les blessés ont été hospitalisés pour des brûlures et des irritations des yeux.

 

L'inondation de boue rouge toxique est une "catastrophe écologique", a estimé mardi le secrétaire d'Etat du ministère de l'environnement, Zoltan Illés, lors d'une visite à Kolontar.

 

Le gouvernement a proclamé l'état d'urgence dans les départements de Veszprém, Györ-Moson-Sopron et Vas à cause de cette inondation. L'accident s'est produit à l'usine Ajkai Timfoldgyar Zrt, propriété de MAL Zrt.

 

Cette boue rouge est un résidu toxique et très corrosif, issu de la production d'aluminium, composé d'éléments nocifs comme le plomb. La production d'une tonne d'aluminium entraîne la production de près de trois tonnes de boue rouge.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Jumelage - Relations Internationales
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 20:49

 

 
Rappel de l’ordre du jour : 
 
-        Travaux église – Financement 2ème tranche
-        Ancien presbytère (propriété de l’immeuble – travaux à faire dans les logements)
-        Convention CODECOM : rétrocession voirie aire camping-cars
-        Modification statuts CODECOM (Vélorail)
-        Grille des tarifs chalets découverte 2011
-        Maitrise d’œuvre rue de l’Echelle et rue du Cimetière
-        Questions diverses
 
1 – Travaux église : Mr le Maire informe le Conseil Municipal qu’une réunion s’est tenue en mairie avec les services de la DRAC et qu’il y a lieu de solliciter le financement de la 2ème tranche de travaux de restauration intérieure de l’église y compris le mobilier. Cette tranche sera subventionnée comme la 1ère soit : 50% de l’Etat, 20% de la Région et 20% du département. Par ailleurs, Patrick BERGER donne lecture du PV de la commission d’appel d’offres concernant l’attribution les 12 lots de restauration du mobilier et objets d’arts. Le Conseil Municipal approuve les décisions de la Commission.
 
 2 – Propriété ancien presbytère : Mr le Maire donne lecture  au Conseil Municipal de la lettre qu’il a reçue de Monsieur le Directeur de la Maison de Retraite au sujet de la propriété de l’ancien presbytère. Après réflexion et au vu d’actes notariés, le bâtiment appartient par moitié à la commune et à la Maison de Retraite. A l’heure actuelle, la commune qui avait effectué les travaux de restauration encaisse les loyers des trois appartements tandis que la Maison de Retraite continue à payer les impôts fonciers. Mr le Maire propose au Conseil Municipal de régulariser cette situation. Dans un premier temps, il demande au CM que le remboursement de l’impôt foncier soit pris en charge par la commune à compter de cette année, et propose de demander une estimation de ce bâtiment aux services des domaines de façon à prendre une décision sur un éventuel achat de la part communale. Le Conseil Municipal accepte.
Par ailleurs, des travaux sont à faire dans les logements. Christian LACOMBE et Michel SENAUD de la commission des travaux doivent faire le point sur cette question .
 
3 – Convention de rétrocession de voirie : Mr le Maire informe le Conseil Municipal qu’il y a lieu de signer une convention avec la Communauté de Communes du Pays de Salers qui a réalisé les travaux de l’aire de service et les réseaux liés à cet aménagement. Le Conseil Municipal accepte le transfert des aménagements au domaine de la commune et donne tous pouvoirs à Mr le Maire pour signer la dite convention.
 
 
4 – Statuts communauté de communes du Pays de Salers : Mr le Maire indique au Conseil Municipal qu’il y a lieu de délibérer pour approuver la modification statutaire de la Communauté de Communes suite à la mise en œuvre par RFF/SNCF, gestionnaire du réseau ferré touristique d’une politique de contractualisation directe de la mise à disposition de ces lignes avec les entreprises soumissionnaires. Les conventions qui en résultent remplissent pleinement la mission statutaire qui était jusqu’alors assignée à la communauté de Communes du Pays de Salers. L’activité touristique « Vélorail » ainsi générée, permet de considérer révolue la situation préalable de carence de l’initiative privée. La compétence relative au développement touristique de la voie ferrée n’appartient plus à la CODECOM. Le Conseil Municipal entérine cette décision.
 
5 – Grille tarifs 2011 – Chalets découverte : Mr le Maire présente la grille des tarifs proposés par Chalets Découverte pour l’année 2011. Après en avoir délibéré le CM l’accepte.
 
6 – Travaux murs rue de l’Echelle et du cimetière : Mr le Maire présente au Conseil Municipal la proposition de maîtrise d’œuvre établi par Mme Sandrine DE SA. Celle-ci s’élève à 10% du montant des travaux, le cabinet SAUNAL-CROS propose une offre à 7.8%. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal considère qu’une assistance à maitrise d’œuvre n’a pas nécessaire s’agissant de travaux sans grande complexité.
 
7 – Achat photocopieur : Mr le Maire informe le CM que le photocopieur du secrétariat ne fonctionne plus et présente les propositions de remplacement demandées à trois fournisseurs. La proposition d’Espace Bureautique, la moins chère, a été retenue pour la fourniture d’un photocopieur noir et blanc d’ un montant de 3300 € hTVA . A signaler que ce fournisseur a bien voulu installer gratuitement un photocopieur d’occasion à l’école primaire.
 
8 – Aménagement espace publics – Levé topographique : Mr le Maire rappelle au CM qu’un levé topographique est demandé par le cabinet INERMIS, il présente les devis établis par les cabinets de géomètres suivants :
-        Gétude : 3 465.00 € HT
-        Saunal-Cros : 4 987.50 € HT
-        Claveirolles : 6 000.00 € HT
Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal décide de confier ce travail au Cabinet Saunal-Cros. La proposition la moins onéreuse du cabinet Gétude n’ayant pas été retenue au motif que le bureau concerné fait partie du cabinet INERMIS titulaire du marché de maîtrise d’œuvre des espaces publics. Par ailleurs, ce cabinet avait fait part de son intention de ne pas répondre à l’appel d’offre initial. De plus, il n’a apporté aucune motif à son revirement.
 
9 – Bilan provisoire des régies : un bilan des régies arrêté au 31 août a été présenté au conseil pour information. Compte tenu des diverses dispositions qui avaient été prises en début de saison concernant les parkings et le camping. Ce bilan a été jugé satisfaisant, les chiffres définitifs seront donnés en novembre.
 
10 – Signalétique : Mr le Maire fait le compte-rendu de la réunion du 9 septembre dernier concernant le projet de signalétique intra-muros présenté par Mmes Marie FAUCHON du Parc des Volcans, Melle Cécile RIGALL de la CODECOM, Mme MH Gay-Charpin, Architecte Conseil en présence de Mme FRANCISO et Mr MAZIERES du SDAP . Le projet avance et devrait être en place pour la saison prochaine. Par ailleurs, Mme Gay-Charpin doit fournir un projet de plaques de rues. Georges LEYBROS en a assuré le recensement et a suggéré de donner un non précis aux lotissements dits «  des Prés de Faure ». Il a été fait état de remarques provenant du questionnaire proposé dans le courant de l’été auprès des commerces et des saisonniers locaux.
Mr le Maire propose de faire le point sur divers problèmes concernant la voirie. A savoir :
-        fin des travaux de voirie concernant la rue du Château
-        évocation du stationnement anarchique Place du Château,
-        révision du problème de stationnement de la rue de Barrouze
Michel SENAUD pense qu’il serait judicieux de prévoir de nouveau WC publics sur le parking. A suivre
 
L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 23 h 55.
Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Vie municipale
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 10:38

Coralie MOYSAN est élue à Cambrai, nous nous sommes rencontrés au Mouvement National des Elus Locaux, parrainé notamment par Alain MARLEIX. Coralie est une élue engagée, nous faisons partis du Rassemblement des Jeunes Elus de France. En marge de cela, son combat, son quotidien est rythmé par les nouvelles qui lui parviennent d'Afghanistan, où son époux est en poste en tant que soldat français.

 

La Voix du Nord lui consacre une tribune, il me parait important et essentiel qu'au quatre coins de la France, et aussi au Centre, nous ayons connaissance de son témoignage, d'élue, d'épouse mais aussi de mère de famille!

 

Quand la colère d'une élue de la République se mêle à la douleur d'une femme de soldat

 

samedi 04.09.2010, 05:05 - La Voix du Nord

 

|LE VISAGE DE L'ACTUALITÉ CORALIE MOYSAN |

 

Parce que la femme du soldat parti là-bas depuis des mois est lassée de l'indifférence quasi générale que manifeste l'opinion publique quant ausort des militaires français« qui risquent quotidiennement leur vie en Afghanistan »,c'est coiffée de sa casquette d'élue que Coralie Moysan, conseillère municipale à Cambrai, a choisi de parler. Pour lancer unebouteille à l'amer...

 

PAR HUBERT FÉRET cambrai@lavoixdunord.fr

 

Quarante-sept soldats français ont trouvé la mort sur le sol afghan depuis 2001 et l'engagement des troupes tricolores à Kaboul, enclenché (précipité, diront d'autres) au lendemain des meurtriers attentats du World Trade Center à New York et du Pentagone à Washington. Si, dans les mois qui ont suivi, sans jamais atteindre un paroxysme américain mêlant une implacable soif de revanche à la fois exacerbée par une indicible peur et nourrie d'une incontrôlable douleur, le peuple français avait porté un regard attentif sur le destin de ces militaires - quoi que demeurant majoritairement circonspect quant au vrai dessein de leur

présence là-bas -, Coralie Moysan a le sentiment que, neuf ans plus tard, il en a oublié même

jusqu'à l'existence.

Dur à vivre pour cette femme de soldat. Dont le mari traîne treillis et famas depuis des mois quelque part dans les montagnes afghanes. Dur à encaisser aussi pour l'élue qu'elle est entretemps devenue, et qui se demande, alors qu'elle en avait fait l'une des principales raisons de son engagement, « où se trouve donc cette fraternité pourtant érigée en valeur suprême de notre République et inscrite sur le fronton de nos mairies ».

 

Le prix du sang

 

Lundi soir dernier, chez elle, elle se connecte comme pratiquement tous les soirs à cette page facebook rassemblant plus de 93 000 personnes soutenant les soldats français en Afghanistan. Ce soir-là, les messages affluent, alors que trois militaires du 21e régiment d'infanterie de Marine ont été blessés (on apprenait mercredi qu'ils auront été victimes de tirs fratricides, dans une zone peuplée d'insurgés, ce qui aura selon le ministère de la Défense, été à l'origine d'une confusion, ndlr). Et là, Coralie tombe des nues. « On pouvait lire des messages comme "Ils ont signé pour en baver", "Ils savaient à quoi ils devaient s'attendre" et autre monstruosité du genre. Je suis habituée, c'est le genre de réflexion que j'entends au quotidien, mais là... » Là, Coralie s'est dit qu'elle ne pouvait plus « accepter l'inacceptable ». « Bien sûr qu'un soldat sait qu'il court le risque de mourir au combat. Mais le sacrifice qu'il consent mérite-t-il autant de mépris ? L'histoire de la France n'a-t-elle pas été suffisamment marquée par le prix du sang pour qu'on n'ait pas une idée plus noble de cet engagement ? » Et de poursuivre encore un argumentaire dont on sent qu'il a été nourri de terribles heures de doutes et d'interrogations, loin d'un être cher. « Laurent Fignon meurt. Un homme pour qui j'avais de l'estime, et qui défendait quelque part lui aussi les valeurs de la France. Mais pourquoi sa vie, ou sa mort, aurait-elle davantage de valeur que celle d'un soldat qui est parti à l'autre bout du monde défendre son pays ? Pourquoi encore parle-t-on tous les jours des deux journalistes de France 3 otages en Afghanistan quand on s'attarde à peine aux infos sur la mort d'un soldat français au même endroit ? Pourtant, quand bien même je le respecte autant que celui de mon mari, eux aussi ne faisaient que leur métier... ? »

 

« Respect et dignité »

  

Celle qui se dit « passionnée du genre humain », dans sa diversité et sa complexité, avoue ne plus supporter le fait que l'engagement d'hommes comme celui qu'elle aime sombre ainsi « dans la banalité ». Et de conclure, sur un ton mêlant l'humilité que réclame son rôle de femme de soldat et la fermeté que lui procure son statut d'élue : « Je ne réclame pas l'impossible. Il ne s'agit pas d'instaurer une minute de silence quotidienne au bureau, à la maison ou à l'école pour penser aux soldats qui se battent pour un certain idéal, ou du moins répondent aux ordres, mais simplement un peu de respect et de dignité. Un peu de patriotisme, en fait ». Mais sans que ce mot soit galvaudé, profané par des relents idéologiques auxquels ni la femme ni l'élue n'adhèrent.

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article