Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 20:34

Il est d'usage de considérer que les périodes électorales sont toujours propices à des découvertes. Cet article a pour vocation à vous faire découvrir un mouvement qui a animé les assemblées d'élus du Cantal, le CNIP.

 

Le Centre National des Indépendants et Paysans, fondé en 1949, est la fusion du mouvement des Républicains Indépendants et du Parti Paysan de Paul ANTIER. Parti-clé sous la IVème République, il fit alliance de nombreuses fois avec les Démocrates-chrétiens du MRP et les Gaulliste du RPF. L'évolution de la Vème République vers un régime présidentiel et l'exode rurale de masse des trente glorieuses va progressivement installer le CNIP dans un jeu d'alliances de parti au profit de mouvements militants comme le seront l'UDR, l'UNR puis le RPR.

 

logo-cni-1243351600Ce mouvement, bien implanté sous la IVème République, compte de grandes personnalités qui ont forgé la France de la reconstruction: René COTY, Président de la République, Félix KIR, Député-Maire de Dijon (Religieux et inventeur de l'apéritif), Raymond MARCELLIN, Ministre de l'Intérieur, Antoine PINAY, Président du Conseil, Camille LAURENS, député du Cantal et Ministre de l'Agriculture, ...

 

De nombreux parlementaires du Cantal furent élus depuis 1949 sous l'étiquette du CNIP, les articles suivants vous les présenteront.

 

Le CNIP revient dans la course médiatique en 2001, apportant son soutien inconditionnel à Jean TIBERI, alors Maire de Paris, (en même temps que le RPF de Charles PASQUA), candidat à sa succession et exclu du RPR. Le soutien du CNIP avait, certes, un aspect symbolique, compte-tenu d'un électorat rural modeste sur la capitale, mais, nombreux sont ceux, militants de toujours, qui se sont souvenus que dans les années 60 et 70, dans les provinces, ce n'était pas les appareils parisiens qui étaient à la maitrise de l'action militante dans les départements ruraux mais bien des mouvements de proximité comme le CNIP.

 

Depuis 2002, le CNIP a été un partenaire de la naissance de l'UMP, membre du comité fondateur de l'UEM (Union En Mouvement), le rassemblement de la droite et du centre était une volonté de Jacques CHIRAC, afin de combattre les extrêmes. Naturellement, le CNIP était de ce combat là aux côtés du chef de l'Etat. Ce mouvement a souhaité reprendre son indépendance en 2007 afin de retrouver sa liberté d'expression, c'est en substance ce que Bernard BEAUDET a déclaré en 2009 lors de la relance des Universités d'été des Jeunes CNIP à Salers.

 

Les valeurs du CNIP ont été en phase avec notre département sous la IVème République, naturellement, en tant qu'élu local, on ne peut qu'être attentif à la cohérence du message du CNIP avec le Cantal du XXIème siècle:

 

  • Une volonté d'indépendance, à l'égard des grandes formations politiques comme l'UMP. La fiscalité des ménages ne cesse de s'alourdir malgré les engagements électoraux. L'ISF est toujours en vigueur, la politique familiale est reléguée au second plan. Nous n'avons plus de politique agricole d'aménagement du territoire. Nous ne traitons pas les problèmes de santé dans leur globalité. Face à ces incertitudes, le CNIP dénonce un manque de vision claire pour l'avenir, à quoi doit correspondre la société que nous voulons construire pour nos enfants? Comment organisons-nous le quotidien de nos personnes âgées ou dépendantes.
  • Le CNIP défend également l'idée d'une France pleinement intégrée dans le monde de demain. Il milite pour une redistribution des profits à l'échelle globale. Une réduction des prélèvements obligatoires, clé pour ne plus créer de nouveaux impôts. L'abolition des 35 heures afin de libérer le pouvoir d'achat. Revaloriser la condition scolaire et étudiante pour lutter contre la fuite des cerveaux. Renforcer les échanges internationaux d'étudiants (promotion de la coopération décentralisée). Faire évoluer l'éducation civique vers une éducation citoyenne et environnementale. Refuser les OGM en plein champ. Systématiser l'utilisation d'énergies renouvelables. Permettre aux agriculteurs de vivre de leur production et non pas de subventions. Privilégier la préférence communautaire sur certains produits. Valoriser les métiers du tourisme et de la culture.
  • Pour la rénovation des institutions en impulsant une dose de proportionnelle. Depuis toujours, favorable à une modification de la carte territoriale en faveur d'une fusion Région/Département. Milite pour l'interdiction du déficit de fonctionnement du budget de l'Etat. Revaloriser l'enseignement professionnel. Suppression de la carte scolaire et création de passerelles pour le retour aux études pour les jeunes les ayant interrompues. Créer un salaire parental et alléger les impôts des familles nombreuses avec des accès prioritaires au logement et à la propriété. Allègement des charges pour les assistants familiaux. Mise en oeuvre d'un plan de création de structures pour les personnes âgées dépendantes en partenariat public/privé. Auditer la gestion hospitalière et externaliser les fonctions pouvant l'être. Développer le télé-diagnostic pour maintenir les hôpitaux de proximité. Renforcer les possibilités de cumul emploi/retraite. Développer les recours aux travaux d'intérêt généraux et mieux les organiser. Assurer la couverture de l'ensemble du territoire en Internet haut-débit.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Cantonales 2011
commenter cet article

commentaires