Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Salers au cœur avec Cédric Tartaud-Gineste

Salers, cîté millénaire pétrie d'histoires et de traditions; le XXIème siècle sonnera sa Renaissance ! Ensemble, ayons à cœur de faire revivre Salers

Déplacement d'une délégation du Pays de Salers en Hongrie

Jacques-Klem-et-Jean-Maltcheff-aux-cotes-des-Hongrois-de-.jpgDéplacement d’une délégation du Pays de Salers en Hongrie

Comme chaque année, Salers se déplace chez ses amis et jumeaux hongrois de Hollókö. Cette année, c’était à Jean Maltcheff qu’il incombait de mener une délégation composée notamment de Jacques Klem, maire de Chaussenac.

Après une arrivée le vendredi soir, la délégation était attendue par des jeunes du village pour un diner « tipikus » (Les initiés comprendront !)

Dès le petit-déjeuner, ils furent pris en main par la famille de Szabina, que les Sagraniers ont pu rencontrer cet été à l’hôtel des Remparts. Une visite digestive du vieux village et du château s’imposait alors pour aborder une journée haute en couleurs…et en dégustation de vins. L’illustration jointe ne laisse aucun doute quand à l’accueil retour en 2013 qui verra les édiles cantaliens arborer les costumes traditionnels de la « Sagranière » et de la « Chaussenacoise ».

Le dimanche s’est rythmé sur la présentation du Lázár Horse Park situé à Domonyvölgy, non loin du château de l’impératrice Sissi (sur la route de Budapest, près de Gödöllő). Ce qui fut l’occasion, pour la délégation, d’admirer la célèbre « Puszta », démonstration acrobatique des cavaliers avec leurs chevaux.
A leur retour, les Sagraniers ont visité Máriabesnyő, une église catholique des alentours, dont le couvent des capucins adjacent fut bâti par les Grassalkovich, fondateurs du château de Gödöllő.

Ils ont ensuite achevé leur visite par l’échoppe d’un viticulteur de Pásztó (ville jumelée avec Ruffec en Charente) avant de s’en repartir pour le Cantal dès le lundi.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article