Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 00:00

Il ne s'agit pas de mettre en ligne mes petites pérégrinations chinoises; néanmoins, le voyage que je viens d'effectuer, officiel car il s'agissait de répondre à l'invitation de Mr Wen JIABAO, Premier Ministre de la République Populaire de Chine, qui souhaitait voir des cadres politiques jeunes dans le cadre des echanges France-Chine, institués depuis 2 mois.

Malgré l'excellente volonté des autorités chinoises à nous présenter un pays en pleine expansion, les cités ne sont qu'une façade qui cache encore trop la réalité de la Chine intérieure: pauvreté, misère, analphabétisme et vieilles traditions ont encore la vie dure.

Voyage enrichissant car il avait pour simple ambition de faire que les deux jeunesses de nos pays nouent des liens sur le long terme; partant du postulat que les jeunes engagés aujourd'hui seront les leviers de leur pays dans 10 ou 15 ans ! Voilà au moins un exemple qui nous ramène vers un bon vieil adage: gouverner c'est prévoir!

Néanmoins, si cet échange a permis à notre groupe "politique" constitué des différents courants français (PCF, PS, UMP) de constater que la perception de la politique etait fondamentalement différente. Au départ, l'essentiel des échanges ne tournait que sur l'aspect économique, les Chinois ne connaissant pas le principe de l'alternance et de l'opposition. Apres quelques grands principes politiques chers à l'Occident, les Chinois se sont peu à peu ouvert à nous expliquer la manière dont foncitionne leur pays, des mandats locaux à l'équivalence du système qui ressemble à notre maillage préfectoral, tout à fini par être évoqué, un peu dans le désordre, mais c'est un premier pas plein d'espoir.

Plein d'espoir, parce qu'à notre niveau national, tous les courants politiques ont su oeuvrer en excellente intelligence et surtout en toute amitié alors que nous ne nous connaissions pas. Et à quelques mois des grandes échéances nationales, c'est une bonne entrée en matière.

Néanmoins, parce qu'il ne faut jamais perdre une occasion d'optimiser un tel echange, des nombreux projets ont été émis, certains ont prévu de voir le jour, avec pour première priorité, de faire en sorte que les jeunes politiques français ayant été à Pékin, soient ceux qui cadrent et accueillent la venue de leurs homologues chinois.

Le plaisir a été grand de voir, combien la France est appréciée par les jeunes chinois, certes pour le travail mais surtout pour la culture et la tradition historique. La logique chinoise étant radicalement différente de la notre, il nous offre d'autant plus notre confiance que nous sommes riches et fiers d'histoire.

Comme je vous l'ai dit, ce jumelage n'est qu'un premier pas ... qui laisse penser qu'il en reste encore beaucoup à faire !

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Demain...
commenter cet article

commentaires

CTG 08/12/2006 14:59

Dou xie, wo de lao peng you...

Cédric 26/10/2006 15:31

Coucou Elise,
en fait, j'ai eu un problème de disque dur, donc je n'ai plus ton contact sur skype et en plus je n'avais pas ton téléphone, je suis très désolé.
En plus je n'ai pas visité Shanghai du tout, et le passage sur Pékin a été bref et encadré par les autorités chinoises, donc peu de flexibilité, j'étais au Prime Hotel sur Wangfujing Dajie vers le quartier des boutiques!
Ceci dit, notre petit groupe ayant l'intention de poursuivre l'action entamée, un prochain voyage nous amenera surement à Pékin dans les mois à venir.
A tres bientot
Bises
Cédric

Eliz 26/10/2006 15:17

Quoi t'etais dans mon pays et tu n'a pas cherche a me contacter? Je suis profondemment decue.
Si tu es encore dans le coin, passe un coup de fil, je suis a Pekin quelques jours avant de rentrer a Shanghai.
Elisabeth