Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

24 mars 1989 5 24 /03 /mars /1989 14:57

Il y a 20 ans, le Monde parlait de Salers ! Souvenirs !



Son buste trône sur la place qui porte son nom. Il s'appelait Ernest, Pierre, Marie de Lorette, Philogone Tyssandier d'Escous. Né à Salers en décembre 1813, il y mourut le 15 janvier 1889. Côté centenaire, Salers, cette année, ne chômera pas. Avec un petit faible pour son grand homme qui, rappelle le fascicule édité par les Amis de Salers, "réinventa la race bovine du même nom dont les belles robes rouges s'harmonisent si bien avec nos verts pâturages qu'elles animent de leurs tintinnabulantes sonnailles".

Propagateur zélé de la culture de la pomme de terre, ce propriétaire-exploitant qui fut fait post mortem agronome honoris causa, n'en aimait pas moins le bon voisinage et n'hésitait pas à danser des bourrées endiablées au grand ravissement des habitués du "cercle" de Salers. Sous le basalte, la fête. Mais en affleurement, entre soi et pudiquement.

Quand on monte du sud-ouest vers la Haute-Auvergne, on quitte le confit pour la châtaigne, des fermes chaudes pour des hameaux-fortins revêches, des villes ouvertes pour des cités encloses, comme Salers. Ici, la France est austère et la vie laborieuse. Avec pour toute coquetterie une touche de mélancolie. "Moi, confesse madame le maire, j'aime Salers sous la pluie : la pierre est encore plus austère, le basalte plus gris."

Eloge de la matière. Défiance des apparences. On ne s'affiche pas. On va sa vie à pas furtifs en se glissant dans les venelles et sous les passages voûtés. On ne triche pas. On assume "l'âme d'une race qui se fit, au cheminement des siècles, comme l'eau au travers des basaltes, dure et froide". Tout en s'affirmant, à juste titre, hospitalier. Sans transiger pour autant. "Salers veut être aimée", confient ses "Amis", qui ajoutent aussitôt : "Passent ceux qui ne la comprennent pas."

ACCÈS. A 48 km au nord d'Aurillac. Prendre la direction de Mauriac puis la D 680.

ADRESSES. Il y a toujours au moins un hôtel ouvert. On peut s'installer aux Remparts/Château de la Bastide (71-40-70-33), au Bailliage (71-40-71-95), aux Templiers (71-40-71-35), au Gerfaut ou à l'Hôtel du Beffroi (71-40-70-11). Chambres d'hôtes chez M. Prudent (71-40-75-36) et meublés chez M. Lafon (71-40-70-67) et Mme Chanut (71-69-12-23). Plusieurs restaurants. Au menu : un verre de gentiane, les tripous, la truffade et le cantal de Salers.

RENDEZ-VOUS. En juillet, la fête nationale s'accompagne d'une Foire à la brocante, et le 23, les huguenots attaquent ! Pas de panique, ce n'est qu'une reconstitution du siège de la cité en 1586... En août, l'accordéon est à l'honneur et l'église (qui abrite une superbe mise au tombeau) accueille des concerts. Visitez quelques belles demeures et le très didactique musée local, dans la Maison des templiers, pour tout savoir sur la gentiane, la race de Salers, la fabrication du cantal et admirer un intérieur auvergnat avec son cantou. Le conservateur, Philippe Garrigue, bourru et passionné, rêvait de s'agrandir dans la fort belle maison voisine mais il est question d'y faire des logements sociaux. "Un massacre", commente-t-il. Avec raison.

Pour se renseigner : Syndicat d'initiative (71-40-72-33) et mairie (71-40-72-33).

ENVIRONS. Fontanges et sa chapelle monolithe coiffée d'une vierge. Le puy Violent et la route des crêtes. Au sud, le village de Tournemire et l'imposant château d'Anjony. Vers Clermont, trois beaux villages : Blesle, Saint-Floret et Usson. Si vous venez par Brive, ne manquez pas Collonges-la-Rouge, siège de l'association et fief du président Ceyrac.






























Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Salers de Toujours...
commenter cet article

commentaires