Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 15:06

PARIS, 30 mars 2009 (AFP) - L'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua a jugé lundi nécessaire l'organisation d'un referendum pour faire approuver la réforme territoriale lancée par Nicolas Sarkozy.

"Les changements importants nécessitent la voix du peuple", a déclaré M. Pasqua, actuellement sénateur UMP. "Il faut un grand débat dans le pays et il faut, quand la décision sera prise, qu'elle soit tranchée par referendum", a-t-il ajouté, à l'occasion de la présentation au Sénat d'une étude sur la réforme territoriale menée par les élus de la majorité réunis dans le Mouvement national des élus (MNEL).

M. Pasqua a plaidé pour "un certain pragmatisme" dans la réforme, regrettant que dans les étapes précédentes de la décentralisation, "on a transféré les exécutifs, mais pas les services de l'Etat et ses personnels", d'où l'origine des surcoûts de la décentralisation. De son côté l'ancien Premier ministre Edouard Balladur (UMP), qui a présidé le comité auteur de propositions au gouvernement, a souligné qu'il n'est partisan ni de la suppression des communes, ni de celle des départements. "Cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas d'évolution", a-t-il ajouté, estimant que la prééminence reviendra à terme aux intercommunalités et aux régions. Les communes et les départements deviendront des circonscriptions, a-t-il poursuivi.

Le président du Sénat Gérard Larcher (UMP) a relevé pour sa part que la commission sénatoriale sur la décentralisation a relevé des convergences sur la nécessité d'achever l'intercommunalité, sur la création de métropoles régionales, et sur la nécessité de définir les compétences entre les régions et les départements. Il s'est aussi prononcé pour la modularité, avec des solutions différentes selon les collectivités, et la nécessaire adaptation de l'Etat aux collectivités locales.

Pour le président du MNEL, le secrétaire d'Etat à la Fonction publique André Santini (UMP), l'enquête effectuée par son mouvement auprès des élus leur permet "d'accompagner le grand débat lancé par Nicolas Sarkozy". Selon le rapport, une majorité d'élus estime que le processus de décentralisation doit être poursuivi (65%) et le mode de fonctionnement des collectivités territoriales rénové (91%). Ils sont attentifs surtout à l'organisation et aux compétences des collectivités territoriales, au rôle et au statut de l'élu, et à une meilleure autonomie financière.

Fondé en 1953 par Antoine Pinay et Jacques Chaban-Delmas, le MNEL regroupe 22.000 élus proches de la majorité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Initiatives territoriales
commenter cet article

commentaires