Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 14:44

Il y a 64 ans, les troupes de la 2ème Division Blindée, commandées par le Général Philippe Leclerc de Hautecloque libéraient Paris.

Après une lutte acharnée contre les dernière troupes de la Wermacht, tenues par Von Choltitz, le Commandant Von Gross Paris; les administrations et corps constitués de la Nation, en sommeil dans la capitale depuis 4 ans, ont pris la tête de la rebellion dès le 19 août.

La jonction entre les FFI et les FFL se fera sur le tard après d'âpres combats. La Préfecture de Paris est le premier bâtiment de la République à hisser le trapeau tricolore, suivit de peu par l'Hôtel de Ville.

La Libération de la Capitale était essentielle pour le moral des troupes françaises. Il était impossible d'avancer vers l'Est en laissant une poche de résistance allemande à Paris, qui de surcroit menaçait de réduire la ville en cendres.

Le 21 août, la presse clandestine et résistante parait au grand jour.

Le 22 août, la 2ème DB entame sa marche forcée.

Le 24 août, après 4 ans de silence, le bourdon de la Cathédrale Notre-Dame de Paris carillonne à nouveau sur la Capitale, sonnant le glas de l'occupant.

Le 25 août, Von Choltitz se rend aux troupes françaises et le Général De Gaulle rétablit l'autorité de l'Etat en se rendant au Ministère de la Guerre.





"10 heures. Arrivée à la Cité [île de la Cité]… nous nous croyons mal éveillées ! Le drapeau tricolore flotte splendide et magnifique au-dessus de la préfecture… Sur le parvis, spectacle fort émouvant : nos trois couleurs sont hissées lentement sur l’Hôtel-Dieu et Notre-Dame : impossible d’écrire là-dessus… la foule unie et vibrante hurle la Marseillaise, Vive la France"

Une assistante sociale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article

commentaires