Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 20:12

A l'issue du conseil qui s'est tenu jeudi dernier, j'ai recherché un texte litigieux qui semble avoir interpellé la majorité du Conseil et dont le reproche m'a été fait. Je l'ai retrouvé sur la base des citations éparses qui ont été évoqué, je reprends donc ici le texte original et je mets en gras les phrases qui émeuvent :

"Pour ce qui est de ma "nomination", nous verrons surtout si l'ouverture vers le monde est la philosophie de l'actuel conseil. Il est trop tot pour se prononcer et j'ai eu la surprise de voir que ce premier conseil avait figé des commissions sur le papier sans prendre le soin de demander si j'etais d'accord dans ce qui m'était proposé. J'ai fait une proposition dans l'autre sens en une heure avant le conseil municipal... il m'a été répondu que "tout avait été vu et que l'on ne pouvait pas changer grand chose...", je me demande donc à quoi a pu servir ce premier conseil puisque visiblement les "choses" avaient déja été déterminées avant? Je crois surtout qu'avant les grands projets d'ensemble (que maitrisent pour le coup les commerçants de Salers qui ne sont que des capitalistes assoifés de profits...), il va falloir passer par des cours de base de démocratie et de respect des électeurs.... "

*Pour répondre en toute sérénité, je note que j'ai fait une faute de français en oubliant le complément d'une négation lorsque je parlais des commerçants, il faut donc lire   "qui ne sont pas que des capitalistes", ce qui va dans le sens positif de la phrase au passage, puisque les projets d'ensemble, par nature, les commerçants en ont une maitrise surtout lorsqu'ils ne sont pas que des capitalistes assoifés de profits. De surcroit, mon affection socio-culturelle et politique se tournant naturellement vers le monde commercial (monde dont je suis issu), je me vois mal m'identifier à une lutte quelconque contre les commerçants. Mais je confesse que cette faute d'orthographe prête à confusion et j'en suis désolé.

*Pour le second point. Je ne suis pas au Conseil de Salers pour faire l'aumône. J'ai effectivement fait une proposition qui m'a été refusée, dont acte. En arrivant au Conseil d'Installation, j'ai découvert qu'une réunion avait eu lieu le mercredi précédent (Ce qu'une liste à le droit de faire), et qu'effectivement un document avec l'entête de la Mairie, dactylographié, mentionnant mon nom sans qu'on me l'ait demandé, soit distribué et que je le prenne pour argent comptant que mon nom soit à cette place là. Ce n'est que parce que j'ai eu un rendez-vous in extremis avec le futur maire juste avant que j'ai pris connaissance de cette "proposition" qui en fait était déjà une  décision arretée. Il eut été opportun que les gens qui étaient candidats à telle ou telle commission candidatent lors du conseil, et pas se cantonner en amont. Il y a une différence entre les orientations d'une liste et le déroulement d'un Conseil Municipal. Cette position est mon choix et plusieurs habitants de Salers étaient présents pour attester du déroulement.

Il n'y a donc pas de "jeu" dans mon commentaire (qui n'était pas un article mais en est devenu un désormais). Ceci dit j'ai pu apprécier l'ouverture d'esprit de certains. J'éspère donc que cette polémique est désormais close. Je suis élu de la cité de Salers pour apporter ma pierre à l'édifice et non pas être "canalisé".

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

colombe 27/04/2008 21:41

 cédric,je constate que la politique en province est aussi compliquée qu'ailleurs. Mais nous vous en déplaise, la démocratie participative est souvent baffouée, vous en avez fait la preuve.Alors vos recherches sur le patrimoine de Salers? Vous êtes vous laissez envahir par une multitude de projets? Avez vous obtenu votre rendez vous avec le Maire?Que de questions! Ne vous prenez pas ce n'est pas de la curiosité mal placéé, mais l'intêret que je porte à vos idées.Bonne semaine.     

Cédric TARTAUD-GINESTE 06/05/2008 17:26


Oui comme vous le dites, si bien, je pense que vous avez une expérience de la vie politique locale pour en connaitre les aspérités...

Le dossier du patrimoine est dense, surtout dans une commune comme Salers, au petit budget et à la lourde charge d'entretien... cela me rappelle la ville de mon ancienne amie, Laon, elle en est
depuis peu conseillère municipale. Cette ville était le siège d'un diocèse aboli à la révolution. Selon la loi, la ville de Laon doit entretenir son patrimoine religieux antérieur à 1905... sauf
les cathédrales qui relèvent de l'Etat, mais voilà, la Cathédrale de Laon, n'est plus cathédrale, juste paroisse... pourtant les metres carrés de toiture sont bien ceux d'une cathédrale...

Notre pays est riche de patrimoine mais notre gestion est archaïque, je pense que c'est cet écueil que je vais découvrir...
bien à vous