Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

18 septembre 2007 2 18 /09 /septembre /2007 10:54



Le président de la République a demandé lundi à la ministre de la Culture Christine Albanel de «dresser rapidement» un «état sanitaire» des monuments historiques français pour favoriser leur sauvegarde. «Cela ne sert à rien d'être si fier du patrimoine architectural français et de continuer à mégoter pour l'entretenir», a lancé le chef de l'Etat lors de l'inauguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine. Il a affiché sa volonté de «modifier considérablement le régime du mécénat» et de favoriser les possibilités de partenariat entre le public et le privé, «en s'inspirant des fonds existants dans le cinéma ou le développement durable». «Faisons comme on fait partout dans le monde au service de cet objectif majeur», a-t-il dit. Le président a demandé à la ministre de la Culture de «dresser rapidement un état sanitaire des monuments classés et inscrits, d'effectuer un bilan des régimes juridiques de protection, de réfléchir (...) à la protection du nouveau patrimoine, d'intensifier les discussions avec les autres collectivités publiques pour améliorer la répartition des rôles en matière d'entretien et de gestion des monuments». Le chef de l'Etat, qui entend «rétablir la sauvegarde du patrimoine comme un objectif important de notre politique culturelle», a souhaité que le nombre de monuments ouverts au public tout au long de l'année «soit significativement augmenté et pas réservé aux seules journées du Patrimoine». Dans un entretien accordé au Monde (15/9) l’ancien ministre de la Culture, Jack Lang estime qu’aujourd’hui, «la situation de ce secteur est désastreuse. Les chiffres parlent d'eux- mêmes. Depuis 2002, les crédits affectés à l'entretien et à la restauration des monuments historiques ont baissé de moitié. Ils étaient de 536 millions d'euros, ils sont tombés à 270 millions d'euros cinq ans plus tard. Mais le plus grave, ce sont les fluctuations d'une année sur l'autre, les incertitudes, l'instabilité de ces crédits.» Il rappelle que «certaines communes entreprennent aujourd'hui la destruction de leurs églises. La disparition de ces lieux spirituels ne devrait pas être possible, sauf procédure d'exception. Ce patrimoine cultuel, même non protégé, même banal, doit être respecté. Mais comment l'Etat peut-il demander aux collectivités locales de respecter leur patrimoine historique alors que lui-même brade le sien ?»

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Le coin de l'Historien
commenter cet article

commentaires