Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 16:22

C'est un débat désormais traditionnel à l'approche des élections présidentielles. le parrainage conserve un aspect "vicieux", celui du rendu-publique de la signature de l'élu qui parraine (et qui n'est pas un soutien).

La confidentialité devrait être de mise mais pour l'instant le Conseil constitutionnel n'a pas encore tranché.

D'ici là, les maires sont confrontés à un réel risque: les conséquences vis-à-vis de l'appareil politique dont ils dépendent et l'interprétation que l'électorat s'octroie le droit d'avoir vis-à-vis du parrainage en question.

Parrainages : Villepin dit non à Le Pen

GUILLAUME PERRAULT ET OLIVIER POGNON.
Publié le 23 novembre 2006 - Actualisé le 23 novembre 2006 : 15h47

Interpellé hier par le président du FN, le premier ministre refuse de rétablir l'anonymat des 500 signataires.

 
LES NOMS de cinq cents signataires rassemblés par chaque candidat à l'élection présidentielle seront bien rendus publics. Malgré la demande insistante de Jean-Marie Le Pen, qui vient de lui écrire en ce sens, le premier ministre ne demandera pas au Parlement de rétablir l'anonymat des parrainages. Dominique de Villepin a affirmé hier, devant le congrès de l'Association des maires de France, « ne pas voir de raison, à quelques mois des échéances, de modifier les règles du jeu ». Selon le premier ministre, « cela conduira chacun à prendre ses responsabilités et reflétera, comme à chaque élection présidentielle, l'attention portée aux parrainages ».
Tel n'est pas l'avis de Jean-Marie Le Pen, pour qui la publication des noms des parrains par le Conseil constitutionnel entraîne « un véritable chantage politique, voire parfois des menaces physiques sur les maires signataires ». Le président du Front national a reconnu hier qu'il lui manquait « trop » de parrainages et il a de nouveau demandé aux maires « d'avoir le courage d'assumer la responsabilité que leur a confiée la loi ».
L'appel, relayé par Marine Le Pen et Bruno Gollnisch, qui se sont rendus hier au congrès de l'Association des maires de France, ne semble pas avoir convaincu les ­intéressés. Michèle Celarier-Descoeur, maire de Salers, petit village pittoresque du Cantal, se montre catégorique : « Si on parraine quelqu'un pour la présidentielle, c'est qu'on va voter pour lui. » Un édile ne peut donc pas accorder sa signature à Jean-Marie Le Pen sans courir le risque d'être perçu comme son sympathisant.
 
L'argument du pluralisme
 
Et les maires ruraux ne veulent pas semer la zizanie dans leurs communes. « Ma liste est apolitique, explique Agnès Reboux, maire d'une commune de 2 200 habitants dans l'Isère. Il y a autant de gens de droite que de gauche. Accorder mon parrainage à qui que ce soit serait source de tension. »
Certes, l'argument du respect du pluralisme, invoqué par les militants du Front national qui démarchent les maires par téléphone, ne les laisse pas insensibles. « Je trouverais scandaleux qu'un homme qui a obtenu plus de cinq millions et demi de voix en 2002 ne puisse pas être candidat à la prochaine élection présidentielle, témoigne un maire du Calvados qui requiert l'anonymat. Mais je ne veux pas connaître les mêmes problèmes que mon collègue dans le village voisin, poursuit-il. En 2002, huit de ses conseillers municipaux ont démissionné après avoir lu dans la presse qu'il avait parrainé Le Pen. »
Le leader d'extrême droite doit enfin compter avec la concurrence des autres « petits » candidats qui, tels Nicolas Dupont-Aignan ou Corinne Lepage, font parfois la chasse aux signatures jusque dans les allées du Congrès. Sollicité par Philippe de Villiers et Jean-Marie Le Pen, un maire des Pyrénées- Atlantiques a ainsi préféré accorder son parrainage à... Frédéric Nihous, candidat de Chasse Pêche Nature Traditions.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Les outils de la politique locale
commenter cet article

commentaires