Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 09:49
Parce que Salers n’est pas tout le Cantal, même si nous y revenons sans cesse au grè des conversations, j’ai pu profiter cette semaine de quelques rencontres et impressions appréciables au plus haut point.
 
Mardi a, avant tout, été l’occasion de rencontrer Monsieur René Monboisse, Président de la Photothèque et Archives cantaliennes, qui était présent la veille à une réunion organisée à Salers à propos de l’élaboration d’un site Internet pour faire la promotion des activités commerciales (que l’on me corrige si je me trompe).
 
René Monboisse donc, n’est pas une personnalité anodine pour la Haute-Auvergne. Alors si nous avons pris plaisir à confronter quelques points de vue dynastiques qui opposeraient naturellement n’importe quel légitimiste à un orléaniste, nous n’avons pas pour autant perdu un instant de nous apprécier.
 
Monsieur Monboisse m’a donc chaudement recommandé de consacrer un message sur mon blog à son charmant Château du Cambon sur la commune de Saint-Cernin, ce que j’exécute immédiatement :
 
 
le-cambon.jpgLe Château du Cambon est une ancienne place-forte du temps des Guerres de Religion. Il a conservé sa terrasse de défense, ses murailles et les vestiges de sa poterne.
 
Vers 1755 le Marquis de Calonne, seigneur du lieu, le transforma en une résidence de plaisance. Il est aujourd’hui le témoin vivant de l’art de vivre à la française à la fin du XVIIIème siècle, prenons-en pour preuve les enfilades de pièces de réception, le décor intérieur totalement préservé y compris le mobilier. Ce qui vaut à ce château d’avoir de nombreuses parties classées : communs ; pigeonnier ; fontaine ; grange ; porche ; décor intérieur
 
La particularité du lieu est de pouvoir, sur demande au propriétaire, organiser des soirées et animations dans le style du XVIIIème siècle : En costume, avec présentation d’une table pour dîner à la française.
 
Les jardins à la française qui accueillent des ifs et des buis taillés en forme d’allées, d’arabesques et de festons de 250 ans, ont été réalisé au XVIème siècle. Ils sont ornés d’un bassin allégorique et sont entourés de bosquets.
 
Le propriétaire fait visiter sa demeure du 1er Juillet au 31 août de 14h30 à 18h30. En septembre, cela se passe sur rendez-vous. La visite commentée comprend : L'intérieur (salons, salle à manger, bibliothèque, chambres de maître, galerie, chapelle) et les jardins. Les tarifs restent justifiés tant le lieu est religieusement entretenu, 4 € pour les adultes, 1,5 € pour les enfants. Tél. 04 71 48 34 63/ 04 71 47 60 48
 
Une nocturne chaque Samedi soir est dédiée à Mozart, son œuvre inonde alors les murs et les coursives du Cambon afin d’envoûter l’auditoire dans un décor orné de candélabres et dans un univers où le temps n’a plus de sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Le coin de l'Historien
commenter cet article

commentaires

Bernard 25/07/2007 10:59

J'y songerai...un jour où mon petit-fils m'en laissera le loisir, car il se trouve à mes côtés et piaffe d'impatience pour sortir afin de  muser dans les chemins creux de notre joli bocage... Ce n'est donc que partie remise.

Cédric Tartaud-Gineste 25/07/2007 10:29

Opérez Docteur,votre épilogue m'envoute, si vous le souhaitez, et parce que Monsieur Monboisse est un amoureux de Salers, ne vous piquez pas d'adresser une prose à son endroit sur le blog Salers au Coeur.J'ai dédié un post au chateau du Cambon, juste après avoir rencontré Mr Monboisse et lui avoir promis que je le ferai. Mais pourquoi pas en remettre une couche sur sa passion politico-romano-musicale, rien qu'à l'évocation de Fersen, mon imagination s'évade du quotidien grisatre de la vie parisienne !

Bernard 25/07/2007 10:24

Bonjour l'AuvergneMonsieur René, (permettez cette familiarité)  haut magistrat à la retraite, est en effet un personnage qui mériterait de figurer dans une galerie de portraits! Tout comme ceux qui sont déjà sur mon blog tels que Papy Solex ou  Papy Julien (voir texte intitulé Rencontres). Monsieur Monboisse  joue du clavecin, certes, mais il ajoute malicieux: "ça manque de souffle pour donner un récital, même en petit comité! J'ai cassé ma tirelire pour ce magnifique piano à queue.. et si vous le voulez, je vais vous interpréter un tout petit extrait de mon futur récital... Ah Mozart, le XVIIIème siècle, sa cour, ses intrigues, Fersen..."  Je pourrais ainsi vous en écrire une page (voire plus) sur ce bavard impénitent, qui joue tel un enfant à se déguiser comme à la Cour des Rois et/ou à la Cour de justice...  avec tout le décorum  qui les caractérisent!!!  Messieurs, la Cour !!!!

Cédric Tartaud-Gineste 25/07/2007 10:03

Bonjour Bernard (permettez-moi cette familiarité),Je vois que nous parlons de la même personne; René Monboisse est un personnage atypique, disposant d'une collection de portraits de la Reine Marie-Antoinette tant sur Aurillac qu'au Cambon, je m'étais promis de passer le voir cet été et il n'est pas encore trop tard.Je crois me souvenir qu'il s'adonne au clavecin et pas uniquement au piano?Quoi qu'il en soit, merci au nom de tous les Sagraniers de votre petit message, n'hésitez pas à en adresser un sur le site du Pays de Salers, c'est le site de l'intercommunalité, moins intéractif qu'un blog, je pense que quelqu'un devrait recevoir votre doléance !!Revenez quand vous le souhaitez, vous êtes les bienvenus!

Bernard 25/07/2007 09:44

  De retour en Mayenne après une quinzaine à Salers... Autour de ce joli village,  il y a  bien sûr les sites "traditionnels" de visites. Mais il en est quelques-uns  qu'il me semble  utile de signaler: il faut en effet encourager les gens à se rendre vers Mauriac sur la route de Pleaux au  Conservatoire des traditions rurales:  site méconnu et pourtant fort intéressant. Dans un autre domaine, l'église de Chaussenac mérite le détour... mais on pourrait dresser une longue liste,   non exhaustive... L'objet de mon commentaire portera surtout sur un personnage étonnant: monsieur Monboisse. C'est en effet sur les  recommandations de nos voisins  de camping que  nous sommes  allés au château du Cambon. Y avons trouvé un personnage hors du temps, passionnant et passionné, amoureux de Marie-Antoinette,  féru de Mozart...  Incontournable,  spectaculaire et de ce fait inoubliable!