Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • Salers au coeur avec Cédric Tartaud-Gineste
  • : Salers éternelle, cîté millénaire aux multiples visages et aux mille feux; le XXIème siècle est l'occasion de sonner la Renaissance d'un village qui sommeille depuis trop longtemps ! Ensemble, ayons à coeur de faire revivre Salers
  • Contact

Le Cantal actif

Pour me contacter:

 

 

 

 

Pour consulter mon profil Viadeo, rendez et inscrivez-vous sur :

 

 

Les Institutions Officielles :

 

La Présidence de la République

L'Assemblée nationale

Le Sénat

Le site du Gouvernement

 

Merci pour votre fidélité

Recherche

Archives

L'indispensable

 

Ils s'engagent pour l'interet général et le Cantal en particulier sur la toile:

Vincent DESCOEUR, Président du Conseil général et député du Cantal

Pierre JARLIER, Sénateur-Maire  de Saint-Flour, Président de l'Association des Maires du Cantal

René SOUCHON, ancien Maire d'Aurillac, Président de la Région Auvergne

Nicole MOISSINAC, son blog

François VERMANDE, Conseiller général, son blog

Christiane MISSEGUE, MoDem Cantal

Lightman, passionné de net-économie et d'actualité cantalienne 

Le Cantal - le e-dynamique à l'action: 
 

Comité Départemental Touristique du Cantal

Portail Cantalien

Conseil Général du Cantal

Le site des passionnés du Cantal

Le MEDEF dans le Cantal

Vivre et travailler dans le Cantal

Chambre de Commerce et d'Industrie du Cantal

Préfecture du Cantal 

 

La culture et le patrimoine, vous savez que c'est moins point faible: 

 

Cantal Patrimoine

Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne

Société de Haute-Auvergne

Généalogie de la Chataigneraie

Comité d'Histoire et d'Archéologie de Mauriac

Association généalogique APROGEMERE

Le musée Alfred Douet de Saint-Flour

Association du Cézallier - Vallée de la Sianne

Orfèvrerie en Haute-Auvergne

Langues et civilisations auvergnates

Le portail culturel du Canton de Saignes 

 

Le Cantal, terre de ressources et de recueillement

 

Le diocèse de Saint-Flour

Le Prieuré Saint-Jean à Murat

Eglise d'Aurillac

La maison des planchettes 

 

Quelques liens communautaires, culturels, commerciaux et associatifs:

 

L'Union du Cantal

La MONTAGNE - presse régionale

Ca papote entre Auvergnats

Testadaz, fromages, tripoux, jambons

L'Auvergnat de Paris

Le guide des restaurants auvergnats

Les 8 Filiales de la Ligue Auvergnate et du Massif Central

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 13:13
Après une prise de contact avec les Franciscains de Toulouse, dont le Couvent des Récollets de Salers sous l’Ancien régime relevait. J’ai pu entamer une correspondance avec le Frère archiviste, Hugues DEDIEU ofm,  qui m’a transmis toutes les informations dont il disposait.
 
Ainsi dans un ouvrage de Frédéric MEYER, « Pauvreté et assistance spirituelle, les franciscains récollets de la Province de Lyon », publié en 1997 ; il nous est révélé qu’il y a 7 frères présents dans le couvent de Salers aux alentours de 1725-1730.
 
Si la plupart des couvents récollets du diocèse de Clermont (dont Salers dépendait) relevaient de la Province de Lyon, celui de Salers relevait de la province récollette du Saint-Sacrement de Toulouse.
 
Les archives de la province nous révèlent que:
«  La fondation a été réalisée à l’initiative de la population locale. C’est à partir des années 1623-1625 que les habitants du lieu manifestèrent leur intention d’avoir une communauté de Récollets parmi eux. Ils exposèrent leur projet au Père Séverin RUBERIC, Mineur provincial, et à son définitoire. Réunis à Tulle le 30 août 1625, ceux-ci transmirent la requête de l’évêque de Clermont, Joachim d’ESTAING, qui accorda l’autorisation requise.
Les Récollets furent introduits seulement trois ans plus tard, le 14 juillet 1628. La construction du couvent commença le 22 septembre suivant, sous les auspices de Jeanne de LEVIS, dame de Pesteils, comtesse de Caylus, co-seigneur de Salers.
En décembre 1632, 6 frères composent la nouvelle communauté.
A l’époque de la commission des réguliers, il y a toujours 6 récollets à Salers, mais leur présence n’est pas sans poser certains problèmes de subsistance : d’après le rapport rédigé en 1767 par le Mineur Provincial de Saint-Sacrement, les Récollets, malgré les services qu’ils rendent à la ville et à la campagne, ont eu toujours grand peine à vivre ; le couvent est donc « à charge à la Province », et ses occupants pourraient être employés « utilement ailleurs ». 
 
Les travaux de Henri LEMAÎTRE en 1927, « Géographie historique des établissements de l’Ordre de Saint-François en Aquitaine (sud-ouest de la France) du XIII° au XIX° siècle », nous révèlent que le couvent de Salers en 1635 fit parti d’un groupe de dix couvent qui formèrent la province de Saint-Sacrement de Toulouse aux dépends de la Province de l’Immaculée-Conception.
 
Il nous est parvenu néanmoins un acte capitulaire de la communauté, daté du 10 décembre 1632 concernant la réception d’un document de Rome, les signataires semblent être : Fr. Jacques DELOHOBIAGUE (?), gardien ; Louis DUBOURG ; Germain CEALVE (?) ; Maximilien BONAIGUE ; Clément GREU ; Henri BAVEAU.
 
En 1790, il semblerait que l’ultime gardien de ce couvent ait été le Père Damase AUDINET, né en 1754 au Village du Genestou en Corrèze (AN, D XIX 2)
Voici quelques références archivistiques :
AD Cantal, 42 H
AD Haute-Garonne, 125 H 13, dossier Salers (1623-1641)
AD Gironde, H Récollets, liasse 216, n°118 et suivantes
AN, 4 AP 57, P 534, 541
Enfin les recopies de textes intégraux relatifs au couvent de Salers, extrait des "Annales minorum seu trium Ordinum a s Francisco institutorum", par le Pere Aniceto CHIAPPINI - Tomus XXVII (1628-1632), Prope Florentiam, 1934.
"LXXVI. Recollectorum domicilia in Gallia maxime florent. Salerni (Salers) cives, eorum fama commoti, an 1628, die 14 Julii, decreverunt illis dare solum pro conventu S. Bonaventurae exstruendo intra civitatem et aureos nummos mille; ac die 22 Septembris Joanna de Levis, Salerni civitatis ex parte domina, totius conventus fundationem suscepit et incepit, eiusque heredes ad exitum perduxerunt. In hoc autem coenobio sodalitas Tertii Ordinis ac Confraternitas chordae S. Francisci erectae sunt. Eodem anno pro iisdem Recollectis erecti sunt conventus ad Marennes, conventus ad Rupellam opera Regis Christianissimi ab haereticis vindicatus, et conventus ad oppidum S. Andreae de Cubzac in Aquitania. Recollecti Provinciae S. Andreae suum domicilium fixerunt ad Commines die 3 Junii 1628, idest P. Bonaventura Vigneron, P. Joseph Vanest de Flandria, ac Fr. Hilarion Roux; et primum quidem habitarunt in domo quadam saeculari in platea civitatis, deinde, nempe ab anno 1634, in alia super via quae insulam (Lille) ducit, ac demum (1655) conventum exstruxerunt in agro ipsis donato a soroibus Griseis nuncupatis, ubi ipsis quoque sanctimonialibus plurinum inservierunt adiumentoque fuerunt."
FERDINAND-DELORME, OFM, "Tabula chronologica Provinciae SS Sacramenti deu Tolosanae, Fr-Min- Recollectorum" dans "Archivum Franciscanum Historicum" (Florence), Tome XVIII.
"Salernum urbs supra montes superioris Arverniae in diocesi Claromontana sita est. Cives eius, fama quae de sanctitate fratrum Recollectorum spargebatur commoti, anno 1628 14 iulii decreverant ipsis solum dare intra civitatem et aureos nummos mille, annuente illmo episcopo Claromontano Ioachim d'Estaing; die vero 22 septembris eiusdem anni, illustris dom. Ioanna de Levi, dom. de Pesteils, comitissa de Quaylus ac dictae civitati ex parte domina, totius conventus fundationem susceptit et incoepit, quam ipsius haeredes, ad quos ius patronatus delatum est, perfecerunt. Ecclesia ampla ac optime ornata est et D. Bonaventurae sacra, cuius reliquia in prima capella a dom. Rigaldo de Thoury findata servatur et magna veneratione colitur. Secunda, D. Iosepho Virginis deiparae sponso dicata, fundatorem agnoscit dom. de Chazettes, in curia praetoria Salernensi consiliarium regium et in quaestoria protopraesidem; nunc ius patronatus ad dom. de Bassignac, nobilis ac illustris familiae de la Pontat, devolutum est. Floret ibi confraternitas Tertii Ordinis ac chordae S.P.N.S. Francisci."

Partager cet article

Repost 0
Published by Cédric TARTAUD-GINESTE - dans Le coin de l'Historien
commenter cet article

commentaires